Démission du président du Conseil de cercle de Kolokani de l’Urd : Le bureau exécutif national de l’URD en ébullition

0

Dans notre parution N° 2870 du mardi 4 octobre, nous titrions : "Le cercle des amis et sympathisants du Premier ministre Modibo Sidibé s’agrandit avec l’arrivée de 13 conseillers dont le Président du Conseil de cercle de Kolokani et des milliers de militants". Cette nouvelle a mis le bureau politique national du parti de la poignée de mains sens dessus dessous. En effet, le principal concerné, Diadji Diafing Diarra, dit faire l’objet de toutes sortes de promesses et de menaces. Plus que jamais déterminé à aller jusqu’au bout, il jure qu’il ne reviendra plus sur sa décision de quitter l’URD pour la cause de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé.

Dans notre parution N°2870 du mardi 4 octobre, on titrait : "Le cercle des amis et sympathisants du Premier ministre Modibo Sidibé s’agrandit avec l’arrivée de 13 conseillers dont le Président du Conseil de cercle de Kolokani et des milliers de militants". Cette nouvelle a mis le bureau exécutif national du parti de la poignée de mains sens dessus dessous.

En effet, le principal concerné, Diadji Diafing Diarra, président du Conseil de cercle de Kolokani dit  faire l’objet de toutes sortes de promesses et de …menaces. Plus que jamais déterminé à aller jusqu’au bout, il jure qu’il ne reviendra plus sur sa décision de quitter l’URD pour la cause de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé.

Il n’est un secret pour personne que le Président du Conseil de Cercle de Kolokani, Diadji Diafing Diarra, constitue un poids politique incontournable dans sa circonscription électorale. Elu sous les couleurs de l’URD lors des dernières consultations électorales, il vient de prendre, depuis une semaine, une décision importante et lourde de conséquence pour son ancien parti : l’URD. En effet, en décidant de quitter le parti de Soumaïla Cissé à la veille des élections de 2012, Diadji Diafing Diarra vient de donner un coup de semonce à l’URD. Son départ est d’autant plus gravissime que Kolokani est la ville natale de l’épouse de Soumaïala Cissé, fondateur de l’URD.

Le signal est si fort que certains disent que Kolokani est également la ville d’origine de Dioncounda Traoré, président de l’Assemblée nationale et de l’Adema dont il est, par ailleurs, le candidat à l’élection présidentielle de 2012. 

Depuis la parution de notre article le mardi 4 octobre 2011, les cadres, responsables et militants de l’URD  ne parlent que de cette situation politique à Kolokani qui est en train d’échapper à leur contrôle. D’après certaines indiscrétions, la présidente des femmes URD et non moins chargée de mission au ministère des Mines, en est tombée malade même si, d’après Diadji Diafing Diarra, les signes étaient prévisibles. Selon lui : "Au moment du renouvellement du bureau de la section URD de Kolokani, la présidente des femmes était présente et je lui ai dit qu’ils vont droit au mur en faisant confiance en certaines personnes. On ne m’a pas écouté. Ils n’ont rien vu encore".

Le samedi, une importante délégation s’est rendue à Kolokani pour faire changer d’avis à l’intrépide président du Conseil de cercle qui fait couper le sommeil à l’URD, une des plus grandes formations de la place. D’après Diadji Diafing Diarra : "Depuis la parution de l’article sur ma démission de l’URD, je fais l’objet de toutes les pressions. Certains responsables de l’URD me proposent des postes politiques plus importants, d’autres me menacent. Puisque je suis inflexible, on me propose même des espèces sonnantes et trébuchantes mais je demeure intraitable. Pour ceux qui ne l’ont pas compris, je n’ai peur de rien surtout que j’ai le soutien de ressortissants de Kolokani à l’extérieur qui m’appellent pour me féliciter de mon bon choix de soutenir la candidature du Premier ministre Modibo Sidibé".

Au cours de notre entretien téléphonique du samedi 8 octobre, le président du Conseil de cercle de Kolokani nous a certifié que dès aujourd’hui, la lettre dev démission sera acheminée au bureau national de l’URD.

Diakaridia YOSSI

Commentaires via Facebook :

PARTAGER