Présidence de la Commission nationale de négociation/ Le Général Moussa Traoré pressenti

49 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans les coulisses, il se dit que  la présidence de la Commission nationale de négociation qui sera mise en place pourrait être attribuée à l’ancien président, général Moussa Traoré, ou à Tiébilé Dramé, vice-président de la Coalition pour le Mali.

Gl Moussa Traoré


Maintenant que la communauté internationale semble s’être ouvertement désolidarisée d’une intervention militaire au Nord du Mali, c’est à ce pays de chercher les voies et moyens d’une sortie de sa crise par le biais du dialogue, de la négociation. A son retour de Paris fin juillet, le président par intérim, Dioncounda Traoré, a promis à plusieurs reprises de mettre en place une structure de dialogue avec les groupes armés du Nord du Mali. Après que le président français François Hollande eut souligné, la semaine dernière, la nécessité que le «dialogue politique s’intensifie entre les autorités maliennes et les représentants des populations du nord du Mali qui rejettent le terrorisme»,  le haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya, a, à son tour, insisté une nouvelle fois sur l’urgence de l’installation par les autorités maliennes de la commission nationale pour la négociation avec la rébellion du Nord. Le président mauritanien, en convalescence à Paris, ne dit pas autre chose. D’autant plus que l’éventualité d’une intervention militaire s’éloigne, notamment après les déclarations du représentant des Nations Unies, Romano Prodi, selon lequel la force africaine ne pourrait pas intervenir avant fin septembre 2013.
Désormais, pour sortir de la crise, la majeure partie des forces vives de la nation malienne acceptent le principe d’un dialogue inclusif. C’est la raison pour laquelle il a été ajouté à l’ordre du jour des Concertations nationales qui vont se tenir les 26, 27 et 28 novembre prochain, à Bamako, la mise en place d’une Commission nationale de négociation. Il est à rappeler que ces Concertations nationales ont pour objectif général de doter le Mali d’organes capables de recouvrer son intégrité territoriale. Comme objectifs spécifiques, il y a au menu des Concertations nationales l’adoption d’une feuille de route devant régir la transition et l’améliorer ses organes.
La Commission nationale de négociation est l’organe le plus demandé par la communauté internationale. Ce serait d’ailleurs le principal motif de la visite officielle à Bamako, le 19 octobre dernier, du président nigérian Goodluck Ebele Jonathan, en sa qualité de co-médiateur dans la crise malienne. Effectivement, il a rencontré bon nombre des forces vives du pays, parmi lesquelles l’ancien président, général Moussa Traoré. La rumeur selon laquelle le président nigérian aurait proposé ce dernier comme président de la Commission nationale de négociation avait couru les rues de Bamako. Entre temps, ces rumeurs se turent. Mais depuis quelques jours, à la veille des Concertations nationales devant donner jour à cette fameuse commission, le nom du général déchu refait surface.
Il ne serait pas le seul. On parle également de Tiébilé Dramé, président du parti Parena et vice-président de la Coalition pour le Mali. Il nous est parvenu, de sources concordantes, des coulisses de la préparation des Concertations nationales que le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, aurait proposé à son beau-père de présider la commission qui serait chargée.d’échanger avec le Mnla et Ansar Eddine, pour sortir le Mali de sa situation actuelle. Selon les mêmes sources, ce dernier aurait décliné l’offre, tout en disant qu’’il restait à la disposition de la nation comme personne ressource. Quant à la proposition de Tiébilé Dramé à la tête de ladite commission, elle est cautionnée par le président Dioncounda Traoré. Faut-il le rappeler, c’est en Tiébilé Dramé que Dioncounda Traoré a placé sa confiance lorsqu’il a entamé les premiers pourparlers avec l’Algérie et la Mauritanie, il y a sept mois. En effet, Tiébilé Dramé a été le premier émissaire du Mali auprès des pays du Champs. L’homme connait très bien le dossier du nord. Une expertise qui lui vient sans doute de l’époque où il était ministre des zones arides et semi arides. De plus, son parti est le seul qui a régulièrement attiré l’attention des différents gouvernements sur le risque de crise dans la bande sahélo saharienne, en général, et dans le nord du Mali, en particulier. Le Parena a, en effet, tenu plusieurs rencontres dont certaines d’envergure internationale sur les questions du Sahel, assises qui ont toujours débouché sur des propositions concrètes de prévention de conflits. En 2006 déjà, ses parlementaires ont été pratiquement les seuls à dénoncer et fustiger l’Accord d’Alger par lequel le gouvernement malien a cédé à la volonté des rebelles de démilitariser le nord du pays, livrant ainsi cette zone à toutes les menaces. La suite est connue. Aujourd’hui plus des deux tiers du pays sont occupés par des groupes armés multiformes, tous autant criminels.
Le Mali gagnerait beaucoup à sa nomination à un tel poste surtout que, selon nos sources, Dioncounda Traoré ne veut pas du général déchu comme président d’une commission aussi importance pour la destinée du Mali. Et Malgré les messages qu’il aurait reçus du Nigéria pour accepter l’ancien président à la tête de ladite commission, le président intérimaire resterait sur sa position.
Rokia Diabaté

SOURCE:  du   22 nov 2012.    

49 Réactions à Présidence de la Commission nationale de négociation/ Le Général Moussa Traoré pressenti

  1. Dr ANASSER AG RHISSA

    L’ENGAGEMENT RESPONSABLE DE CHAQUE PARTIE PRENANTE ET LA COHÉSION NATIONALE CONDITIONNERONT UNE SORTIE DURABLE DE LA CRISE MALIENNE EN GARANTISSANT LA NON IMPUNITÉ, LA RESTAURATION DE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET DE L’UNITÉ ET LA RÉCONCILIATION NATIONALE MAIS AUSSI LA PAIX ET LA SÉCURITÉ PÉRENNES.

    LE PRÉSIDENT DES NÉGOCIATIONS DOIT L’EXIGER.

    Bonjour,
    Les concertations nationales et les négociations doivent être INCLUSIVES et OUVERTES aux régions, à la diaspora et à toutes les parties prenantes, A TRAVERS UN ENGAGEMENT RESPONSABLE.

    Ce dernier fait que doivent y prendre part tous les Maliens, de toutes les communautés, qui acceptent les principes (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique, …) et les conditions (pour les groupes armés (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …): dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) retenus d’un commun accord lors de ces dernières.

    Les concertations nationales sont INCONTOURNABLES pour apporter des réponses à la difficulté qui fait qu’on a du mal à les rendre inclusives et ouvertes (en garantissant l’engagement responsable) et que les parties prenantes ont du mal à s’entendre sur leurs termes de référence donc leur finalité, les opérations et leurs ordonnancement pour apporter une réponse durable à la crise au Mali.

    Plusieurs éléments peuvent contribuer à expliquer cette difficulté tels que : l’exclusion de certains Maliens, la non compréhension par certains Maliens de ce qu’on veut faire, les égos de certains membres des parties prenantes, leurs desseins inavoués, les amalgames, la haine, l’engagement en ordre dispersé qui nuit à la cohésion et à la garantie d’une solution pour le bien-être collectif.

    Ce sont certains des aspects bloquants qu’il faut expliquer, les mettre de côté ou bien les traiter, comme le futur réellement souhaité, les opérations à traiter pour y parvenir et leur ordonnancement à travers une feuille de route (ce qui est indispensable à faire tout de suite et l’ordre des opérations pour y arriver, comme la nécessité ou pas d’organes de transition additionnels, la restauration de l’intégrité territoriale, les élections, ce qu’il faut faire juste après les élections et ce qu’il faut laisser à beaucoup plus tard).

    Sans ce travail préalable à tout, on risque d’avancer dans le désordre, sans cohésion, sans traiter ce qu’il faut et sans consensus entre les parties prenantes sur la problématique rendant difficile, voire impossible, la négociation.

    Ce qui peut nous amener à la fin de la transition sans rien faire de concret, comme la libération des zones occupées, la tenue des élections transparentes et justes, qui sont les objectifs majeurs de cette transition.

    L’aspect cohésion nationale est très important et prédétermine la suite.

    Les concertations nationales aideront à créer cette dernière autour du futur souhaité.

    Quant aux amalgames, comme vous l’avez constaté, ils font partie de ce qui peut bloquer et toutes les parties prenantes, dont les populations civiles, doivent les éviter : chacun a une part de responsabilité.

    L’engagement responsable de chaque partie prenante et la cohésion nationale conditionneront la réussite de la sortie durable de la crise au Mali en garantissant la non impunité, la restauration de l’intégrité territoriale et de l’unité et la réconciliation nationale mais aussi la paix et la sécurité pérennes.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail : Webanassane@yahoo.co

  2. dakabiton

    Il ya de ses reves qu’il ne faut pas faire Ne reveuillez surtout pas les morts de 1991, les parents de ses morts (Aissata CISSE dont sa fille Ramatoulaye Dembele a été Tué et cela quelques années après avoir tué le papa de cette dernière Karim Dembélé son propre compagnon d’arme) et blessés dont certains ont été évacué en france(La Fille de youssouf KONE Fatoumata KONE évacuée en france à l’époque)et beaucoup d’autre jai la liste de ceux qui sont morts et Blessés contates certains membres de l’ADVER. Monsieur Alkerou, il n’a pas vendu son pays peut être mais a tue sa population des enfants pour assoir son pays. Tu n’étais pas né ou tu te moques des lecteurs?Si c’est la façon de gérer la rébellion qui est synonyme de vente de son pays à Moussa traoré a été a la Base de la vente de cet pays. Est ce que Moussa après tout ceux qui c’est passée peut il se montre sur la scène publique on attend voir..Sur combien d’enfant moussa a tiré? Ce n’était pas les rebelles mais nos soldats qu’il a ordonné de tiré. ce ne pas moi qui le dit, il a dit lors de son jugement qu’il endosse la responsabilité. « Qui a tiré qui a donné l’ordre tiré? » Vendre son pays comme tu le dis et tuer son peuple quel est le mieux.

  3. coutinho

    Oui, c’est ça: et Moussa TRAORE prendra avec lui une bouteille dans laquelle il trainera les cendres de Modibo KEITA :lol: :lol: :lol: Pour mieux négocier à deux :lol: :lol: :lol:
    Pendant que vous y êtes, pourquoi le BEC déchu en Mars 1991 ne prendrait pas la place de l’Assemblée Nationale! :lol: :lol: :lol:

  4. cheikmodibo sanogo

    tant qu’il n’y a pas de justice dans se pays il n’y aura pas la paix. en 1968 Modibo a été froidement abattus au Mali sans procès équitable, en 1991 des centaines d’élèves et étudiants ont été abattus sans procès, avec la complicité d’un certains lâche ATT; je sais qu’il regrette aujourd’hui. Le Tirant d’hier es devenus le héros d’aujourd’hui!!! dans un pays ou l’intérêt personnel prône sur l’intérêt de la nation!!! a bât Général Moussa TRAORE.

  5. Le generale dechus , Moussa Traore , comme le signale l’aurateur declina l’offre de son gendre en vue d’etre le president ou chef des nogociations et qu’il demeurera quand meme une personne ressource dit-il la meme source GMT.
    Maliens , retenez que Moussa doit etre hors jeu dans les affaires et comme le dit lui meme , il pourra servir de role de conseiller dans certaines affaires telle le cas du Nord Mali presentement .
    Puisqu’il s’agit maintenant de dialoguer , Moussa est-il vraiment un homme de DIALOGUE ? Non , non il ne l’est pas et n’a jamais ete un homme de ce genre .
    En effet , dans de telle effervescence politique , nous avons besoins d’une personnage purement politique , intelligent et de surcroit le mieux serait d’attribuer la dite tache a l’homme qui commenca le travail depuis belle l’uretre qui n’est autre Mr TIEBILE DRAME .
    Oui ,Tiebile Drame et aussi pas mal de Maliens lui ont fait confiance de part l’experiance qu’il possede quant a la gerance de ce dossier N.Mali , aussi les Maliens n’ont aucunement droit a un recule en arriere mais aller de l’avant , pour se faire ( Rend a cesare , ce qui appartient a cesare ).Mes points vont a TIEBILE DRAME .

  6. koussata

    Histoire d un peuple a la mémoire courte ,nous nous r appelons de 1968 a 1991 certain de nos compatriote Malien son aller vivre sur la planète Mars,loin du bonheur du bienfaiteur du générale Moussa Traoré qui a offer au malien sa grâce qui a fait émerger ceut beau pays dont le peuple vivait en toutes tranquillité le Mali était envier par ses voisin Bamako était la plus belle capital de l Ouest,en 1991 ils ses produit un coût d état qui a porter un Amadou Toure au pouvoirs un tirant démocrate qui remet le pouvoir au civile instaurer la démocratie,1992 vient au pouvoirs un autre tirant élus par la voix des urnes Alpha Konare qui aporta au Mali que du malheur punissant les Malien en agravent leur situations en faisant de Bamako une ville désertique la famine frappa le peuple trop de bonheur sa tué , il lessa le pouvoirs apret dix ans de cattastrophe,viens l homme qui offrit la démocratie le Mali avais mal pendants ses temps de bonheur et voila le résulta le peuple de mars en voyant ça ses senti mal et son venu esclavagise le peuple et voila un Mali esclave des marssiens le peuple réclame le général des général Moussa tirant traore pour venir leur ovrire sa bonté comme il ses le faire , le peuple a n’avait marre de ses 20ans de bonheur de progret mes son fier des 23ans du dictateur bien heureux Moussa tirant Traoré le peuple a souffert pendant la démocratie et maintenant que les caïmans son au pouvoirs tout iras de mieux

  7. john gigi

    MR LE JOURNALISTE FAIT ATTENTION SINON …………………..

  8. SI CE DICTATEUR OSE CRANER AUJOURDUI JE SU MALADE ? MALIENS VOUS AVEZ OUBLIE COMMENT CE DEBILE A TUER ET HUMILIER LES MODIBO? LES KISSIMA ,comment en mars 91 il a tuer nos fils

  9. midio

    laisser gmt tranquille .il gère déjà sous le manteau,et sa contribution arrive a déjoué un complot international. seulement ,que diront les parents et victimes des égorgeurs .le minimum est de recevoir des excuses publique.

  10. veridique

    Général Moussa Traoré,président de la Commission nationale de négociation: Rien d’étonnant!!!! Ne s’apprêtent-ils pas (le colosse de segou Chiek Modibo Diarra avec la benediction du fuyard de tous les temps amadou Degaulle sanogo) à aller serrer les mains qui ont éventré et entravé le valeureux capitaine Sekou Traoré à Agdelhoc? à quoi ça sert de mourir pour ce pays, pour ce peuple? un peuple qui n’ a pas de memoire; un peuple dont la memoire collective oublie si vite ceux qui lui offre leur vie. Dites le moi, à quoi ça sert de mourir pour ce pays?

  11. Baldosso

    Que aide le mali

  12. brahim ould mohamed

    Des fois,on est en bien d´avoir la nostalgie de certains ex-dirigeamts qui ne font pas forcément l´unanimité.En leur temps au Zaire,Mobutu avait le sacre de faire respecter la souverenaité de son pays,et disposait pour celá d´une armée á l´immage de ses ambitions.Avant sa chute,il disait le Zaire avant moi est le chaos,et après moi c´est le chaos.Dans la même lignée le Général Moussa traoré était très respecté par les pays de la sous-région,notemment le mien la mauritanie,mais également l´algerie et le niger:Il a su avec une main ferme d´un militaire professionnel construire une armée qui garantissait la sécurité de son pays,et marquait la longétivité de son régime.Son retour sur scène sera plus que necessaire pour être un fin connaisseur du problème touarègue,mais également des principaux pays de la sous-région.

  13. Taba

    J’estime que les decisions qui vont etre prises mettent serieusement le pays en danger.Sont-elles capables d’amener et la securite et la paix au Mali? Non !Les relations entre ces 4 groupes sont si entremelees que les conflits ne feront que perdurer.Ni le MNLA qui continue a demander l’autodetermination ,ne sachant pas ce que cela signifie du point de vue Droit international, ni ANCAR DINE qui engage des pourparlers secrets avec MUJAO et AQMI et qui veut continuer a appliquer la charia a Kidal ,ne donnent aucune preuve suffisante pour une solution negociee durable.Et si l’on parvenait a une solution ,qu’adviendra-t-il avec MUJAO et AQMI renforces par les elements combattants d’ANCAR DINE.La solution militaire a ete offerte au Mali. l’indecision du Gouvernement du Mali a permis que les Occidentaux qui supportent la cause du MNLA avancent des conditions inacceptables pour le peuple Malien.La desunion engendree par cette proposition de negocier avec les specialistes de la ROUBLARDISE et de la perfidie demarche denuee de toute logique et de toute justification quand on prend en compte les interets du pays, risque de creer des situations irreparables et de conduire a des reactions imprevisibles de nos compatriotes du Nord.Si nos interets vitaux que l’on declare tout haut proteger ,sont au contraire compromis , disons -le tout haut et mettons fin aux negociations.Car, en fait, il n’y a plus rien a negocier.

  14. aminata sanogo

    il a fait quoi dura 23ans là les maliennes vous etaiez ungrans de tous le facon ATT à tres bien travaille au mali VIVE ATT VIVE PDES

  15. diakité lassine

    Il vaut mieux que tièblén dramé le caméléon qui était acteur ces 20 ans durant, alors tiéblén ne peut rien apporter à ce pays

  16. Dr ANASSER AG RHISSA

    SE CONNAITRE POUR VIVRE, MIEUX, ENSEMBLE

    Bonjour,
    Merci pour vos contributions pour sortir le Mali de la crise.

    Certains se posent des questions sur moi, telles que :
    qui est ce Monsieur ? Pourquoi, n’intervient-il que maintenant ? Est-il opportuniste ? N’a-t-il pas de connexion avec le MNLA ou Ansar Dine ou autre ?

    Je suis Touareg, de père Malien et de mère Nigérienne, Habitant en France.

    En tant que Touareg, mes parents, pratiquant le nomadisme, ont habité alternativement au Mali et au Niger (région de Tillabery). Une partie de mes parents habite dans la région de Gao (côté père) et une autre dans la région de Tillabery (côté mère).

    J’ai effectué mes études jusqu’au Bac au Mali et les études supérieures, y compris le doctorat sur l’informatique et les TIC, en France.

    Plusieurs de mes promotionnaires, frères et amis, travaillent actuellement dans l’administration du Mali.

    Je ne suis pas un opportuniste. Ma bonne foi, c’est l’honnêteté que j’ai en moi et le courage de ma conviction.

    Je n’ai aucune connexion avec le MNLA ni Ansar Dine ni aucun groupe islamiste ou terroriste.

    Je suis un Touareg qui est convaincu de son choix et qui souhaite attirer l’attention sur les différents amalgames à éviter et les moyens pour sortir de la crise Malienne et sur le fait que la seule route d’espoir pour le Mali, c’est l’unité et la réconciliation nationales dans un climat de paix et sécurité durables sans terrorisme.

    Comme vous le savez, j’écris beaucoup et je publie sur internet sur le développement durable et équitable, les TIC mais aussi sur des sujets divers.

    J’étais, en 2011/12, l’expert NTIC du forum international FIJEV et conférencier invité au forum de Saint-Étienne sur l’information et la gouvernance pour le développement durable, préparatoires à la conférence internationale RIO+20. Ces forums étaient co-présidés par le Secrétaire Général de l’organisation internationale de la francophonie et le Président du Niger.

    Je mets en avant la négociation comme solution de sortie de crise la plus honorable pour tous en garantissant l’unité et la réconciliation entre Maliens.

    Vous savez depuis 2010/2011, j’avais écrit aux chefs d’États de la zone Sahel pour leur proposer un programme communautaire pour le développement durable de cette zone et pour la lutte contre l’insécurité et le terrorisme.

    J’ai rencontré le Président ATT, en juillet 2011, concernant ce programme, il m’avait promis qu’il allait l’appliquer au Mali et le soumettre aux pays de la zone sahel. Ce qu’il n’a pas du tout fait.

    Dommage, s’il avait appliqué ce programme, au Mali, peut être que le Mali ne connaitrait pas cette crise.

    Depuis juin 2012, j’ai envoyé à la CEDEAO, au médiateur, au Président et au Premier Ministre du Mali ma proposition de sortie de crise.

    J’ai écrit une lettre ouverte au MNLA pour leur demander d’éviter leurs dérives et de rejoindre la famille Malienne.

    Je viens d’écrire une lettre ouverte, à son excellence Monsieur le Président du Mali, au médiateur, au gouvernement du Mali, à la commission nationale des concertations nationales et aux Maliens, pour leur PROPOSER :

    UN GUIDE ET UNE PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATION POUR UNE SORTIE DURABLE ET HONORABLE DE LA CRISE AU MALIENNE.

    Ce n’est qu’ensemble, à travers la participation, que les Maliens devront inventer et créer le futur qu’ils souhaitent pour eux et pour leurs enfants.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  17. Ct une bonn chose au moin lui il na pas vendu son pays comme des apatride et il na pas pris la fuite :lol:

    • saidi

      Lui il an a pas vendu son pays il l a donne a sa belle famille et a tue les gens pendant 23 ans.

      • moussa ag

        Toi aussi… pourquoi ne pas simplement oublier les 23 ans quand tu t’adresses au vrai patriote Traore ???

        Moussa Ag, qui pense que le vrai patriote Traore oublie que GMT est un assassin qui aurai due être exécuté

    • dakabiton

      Monsieur Alkerou, il n’a pas vendu son pays peut être mais a tue sa population des enfants pour assoir son pays. Tu n’étais pas né ou tu te moques des lecteurs?Si c’est la façon de gérer la rébellion qui est synonyme de vente de son pays à Moussa traoré a été a la Base de la vente de cet pays. Est ce que Moussa après tout ceux qui c’est passée peut il se montre sur la scène publique on attend voir..Sur combien d’enfant moussa a tiré? Ce n’était pas les rebelles mais nos soldats qu’il a ordonné de tiré. ce ne pas moi qui le dit, il a dit lors de son jugement qu’il endosse la responsabilité. « Qui a tiré qui a donné l’ordre tiré? » Vendre son pays comme tu le dis et tuer son peuple quel est le mieux.

  18. adamuse

    JE COMPREND PAS LES GENS QUI SE DÉCHIRENT ICI. C’EST DES INTOX DE JOURNALISTE A LA NOIX QUI METTENT N’IMPORTE QUOI DANS LEUR JOURNAL? LEUR PENSÉE ET NON DES INFORMATIONS!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C’EST PAS LA PEINE DE LIRE OU DE COMMENTER DES TORCHONS PAREILS!!!!!!! 8-O

    • doucara

      8-O »»»»»»»»[......]»»»»» 8-O ««««««««»»»»»»»»….8-O

      • Sambpu

        Salut Douc.Des articles pareils, il faut les déposer dans la benne devant la « gare du noir » sans même lire leur contenu: personne n’en a besoin! :mrgreen: :mrgreen:

  19. doulwahidou

    merci du loobbing,fameux journaleux……

  20. Massaye

    Qu’est ce qui arrive au Mali et aux Maliens ? Le pays n’a t-il pas de sages citoyens capable de briguer ce poste ? Le président a raison de ne pas confier ce poste au GMT.

  21. moises

    Ce pays ne fait que la honte á ces citoyens tous les jours! La presse Malienne est comme une entreprise de griots.

  22. Alpha-one

    Il est grand temps pour les maliens de se réveiller et de comprendre que ce PM « CMD » est en réalité un ennemi du Mali démocratique et libre. Il est au service des forces rétrogrades, obscurantistes et antidémocratiques que représentent Moussa Traoré et les Udpmistes. Nous, maliens, notre problème est que nous sommes trop passifs et laissons toujours les pires situations installer sans bronché.
    Il est temps de s’activer pour notre liberté et notre démocratie. Il est temps de dire de haut et fort à Cheick Modibo que trop c’est trop. Qu’il est là juste pour pour une courte période transitoire. Qu’il faut qu’il comprenne que, le pouvoir lui a été « prêter » a lui et aux autres organes et membres de la transition. C’est pas un pouvoir qu’il a gagné ni démocratiquement ni en prenant les armes comme certains l’ont fait. Il n’est ni Sanogo, Biton Coulibaly encore moins Damonson Diarra. S’il pense pouvoir faire ce qu’il veut, en l’occurrence remettre en scelle son beau père GMT avec son régime autoritaire, il se trompe lourdement. Il nous trouvera, nous peuple malien, digne et fier, debout comme un seul homme en travers de route. C’est quoi ces concertations nationales que les vrais représentants peuples, les vrais forces vives de la nation ne reconnaissent pas et qu’il (le PM) veut s’entêter à organisation malgré et contre tous ?

  23. Tiéblé sera certainement le négociateur en sa qualité de conseiller spécial de Dioncouda et beau fils de Alpha le grand négociateur, c’est Alpha qui a négocier la flamme de la paix et l’insercion des ex combattants dans l’armée malienne.
    Balla n’a pas négocier quant il était au pouvoir pourquoi le fera t’il maintenant? il n’est pas homme à négocier avec des bandits armés.Il sera plus bon en tant que conseiller militaire pour la reconquête du nord.

    • fantasong

      Tout Sauf Tiebilé. Alpha grand négociateur, ça fait vomir, sa flamme de la paix ainsi que l’intégration des ex-rebelles n’ont étés qu’un complot pour détruire notre armée. Le peuple ne va jamais lui pardonner.

  24. Ibra67

    Que dieu sauve mon pays par la grace de son prophête (PSL)Amen. GMT en tant que malien ne peut être exclu par qui que ce soit. Il a reigné sur ce pays pendant 23 ans que personne d’autre n’aura cette chance. Et qui parmi les farfelus responsables politiques connaissent mieux le Mali que Moussa cet ancien officier dont le regard forçait le respect de son interlocuteur et pour sa personne que pour son pays par ce que responsable, digne et honnête même s’il a commis des érreurs je n’en doute pas. Mais Moussa ne se mettra jamais devant cette commission de honte par ce que l’homme se respecte. Pour son pays il peut rendre service par des conseils s’il est consulté.
    Je pense que Rokia Diakité fait plutôt du lobbying pour Tièbilé Dramé. Les responsables politiques qui ont géré ce pays pendant ces 20 dernières années savent ce qu’ils ont négocié avec ces enfants de la nature. C’est pour quoi ils n’accepteront jamais quelqu’un qui a un brin de sens de patriotisme pour le Mali au risque de se faire demasquer.
    Que Dieu donne la foi nécessaire aux maliens de se rassembler autour de l’essentiel le Mali. Un Peuple un But une Foi pour une République laïque et indivisible.

  25. prototype.

    meme dans vos reves GMT, n’occupera aucune fonction.

  26. GMT, POURQUOI PAS? IL EST MALIEN ET IL S’AGIT DE DISCUTER AVEC DES ASSASSINS COMME LUI POUR LE MALI! IL POURRAIT AINSI DEMANDER PARDON AU PEUPLE MALIEN PAR CET ACTE. RENDONS LUI ENCORE UTILE! L’ EXPÉRIENCE EST UNE SAGESSE. N’ETES VOUS PAS D’ACCORD QUE LE mnla NOUS A FAIT PUS PLEURER QUE GMT? GMT N’ÉTAIT PAS PRÊT A CÉDER LE POUVOIR A QUELQU’UN D’AUTRE,ET POUR Y ARRIVER LES GRÈVES ONT EU DES CONSÉQUENCES MORTELLES. Le MN,a A ÉGORGE ET VEUT PRENDRE UNE PARTIE DE NOTRE TERRE. UNE DOUBLE HUMILIATION. OUVREZ VOS ESPRITS!

  27. Korotoumou Cisse

    GMT l’ASSASSIN présidant une commission de négociation?????????????!!!!!!!!!!!!!!!!C’est du propre

    • fantasong

      renseignes toi bien. Qui a assassiné les maliens en 1991? Moussa ou les barons de FDR ( ADEMA) à l’époque?

  28. fakolyhakika1

    Bientôt les masques vont tomber, juste une question de temps. Allah ka bè sars ni dina ni haniya yé.

  29. SOUSOU

    Balla n’a pas besoin de présider une commission surtout de ce genre. Du temps de son règne, il a été un homme d’état dont la voix comptait dans les concerts de nations. Quand en -est-il aujourd’hui de nos autorités sur la plan international.Nous sommes ridiculisés par des ennemis d’hier que nous sommes obligés d’accepter contre mauvaise fortune comme médiateur.Si ce TRAORE était aux commandes, le Mali se serait tirer d’affaire depuis.Pour le moment nous ne savons pas ou aller.

  30. alsace

    GMT n’a pas besoin de se meler de vos conneries!

  31. Gnousso

    S’il faut l’intervention du General Moussa Traoré pour que le Mali soit en paix nous le souhaitons la bien venue. Le Général MOUSSA TRAORE fait partie du cercle des hommes le plus honnêtes de ce Pays. Pendant son règne et avec les moyens dérisoires qu’il disposait l’armée Malien était le gendarme de la sous-région. Aujourd’hui cette armée ne fait plus peur même à un petit groupe de bandits.

    • saidi

      pendant son regne il n a fait qu enrichir sa belle famille pendant son temps kles fonctionnaires n etaient pas paye avec les prisons pleine de oprisonier politique. Quel honte certains maliens ont d cacaq ala place du cerveaux

  32. Billali ka bourou

    Comme les Maliens ont besoin d’un président dictateur donc GMT est bien jm

  33. toure aameed ben hamat

    chers freres maliens,

    c’est finis pour le mali. ci l’ancien dictateur qui a tirer sur les etudiants deviens negociateur pour notre pays, je dirais quil n’ya plus d’hommes de droit au mali. il n’ya rien as negocier. tout les maliens rejette la negociation avec des bandits qui ont egorger nos soldats et bruler notre drapeau. ce nes pas tolerable ni acceptable.
    moussa traore le mali ne tas pas pardonner encore.

  34. 1FILSDUMALIBA

    De grace arretez de creer des conneries et d’attiser des frustrations de certains. CMD et GMT juste pour mettre le feux quelque part par votre egoisme c’est tout.
    Un citoyen du pays reste un citoyen de la nation. Que ce soit fils de MK, GMT, OAK ou ATT… ou leurs descendants, ils ont tous et toutes le droit de jouir du Maliba comme tout le monde. Ce qui celui fait ou a fait ne doit et jamais prive de cela de jour du pays tant aussi longtemps Qu’ Il ou elle assez propre comme les autres. Il faut murir, la maturite, la maturite et la maturite… Mettons nous au dessus de certaines choses pour changer le pays et avancons Dans l’interet du peuple.

  35. MALCOMX1424

    T’inquiètes Intello,GMT n’est pas fou pour accepter une telle chose,c’est juste un article bidon,dont le titre vaut mieux que le contenu.

  36. andre samake

    Des sources non credibles. Seulement des rumeurs.Ayez la conscience tranquille.Le General a d’autres preoccupations. La peur est cette arme psycho. qui tue.

  37. Kassin

    Crise, nation et pouvoir: le Mali qui s’affaisse.

    Au moment où le combat de coq s’estompe entre le Mnla et le Mujao à Ménaka, Romano Prodi, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahel estime à septembre 2013 la date d’une éventuelle intervention militaire étrangère au Mali.

    Diversion ou réelle estimation?

    En tout cas, ce délai grand format contraste avec les accélérations des événements politiques, diplomatiques et militaires des dernières semaines qui se sont achevés à Abuja le 11 novembre 2012 par l’adoption d’un « concept d’opération » devant être défendu à l’Onu par les pays africains en faveur d’une action militaire étrangère au nord du Mali.

    Par ailleurs l’union européenne, en posant quatre conditions au Mali, pour reprendre la plénitude de sa coopération avec le Mali, emboîte le pas aux États-Unis d’Amérique pour ce qui est le respect de la légalité constitutionnelle au Mali.

    Elle posent comme conditions, entre autres, l’organisation des élections et la mise à l’écart des putschistes du 22 mars dans l’exercice du pouvoir transitoire pour bénéficier de la plénitude de l’aide européenne.

    Les maliens à travers CMD et ses gouvernements de copains familiaux, Dioncounda Traoré et les membres du Cnrdre ne cessent de défier américains et européens pour saboter chaque jour la légalité constitutionnelle au Mali et faire la promotion de l’illégalité militaire et civile à travers la carte blanche donnée à l’organisation illégale qu’est le Cnrdre, ses membres et ses partis et associations politiques supporteurs, dans la conduite des affaires de la transition politique au Mali.

    Leur dernière trouvaille, ce sont les « concertations nationales » ou sa mascarade qu’ils veulent substituer à notre constitution pour diriger le Mali dès le 26 novembre 2012, au moment même ou tout le monde s’active pour aider le Mali, malgré la panne de légalité constitutionnelle déjà inquiétante dans le pays.

    C’est un véritable pied de nez à tous ceux qui aspirent à voir un Mali démocratique.

    Du coup notre pays, avec les souffles du chaud et du froid des dirigeants de la transition politique, n’est plus crédible au yeux de nos partenaires européens et américains.

    C’est pour cela qu’ils nous la jouent eux aussi à l’envers, en nous imposant la négociation contre nature avec les criminels du Mnla, qu’ils savent non sérieux et non crédibles également.

    Mais entre nous quelle est la différence entre non crédible et non crédible?

    Franchement rien!

    Donc le Mnla requinqué par ces appels à négociation a commis l’erreur aussi arrogante que fatale de s’attaquer au Mujao, c’est à dire son grand frère et le résultat n’est pas du tout beau à voir: un véritable carnage à Ménaka, un peu comme Aguelhoc élevé à la puissance deux.

    Blaise Compaoré se prend trop au sérieux avec ces guignols du Mnla crime, qui deviennent du coup ses enfants adoptifs un peu trop gâtés.

    CMD le grand troubadour de la transition qui rêve de diriger le Mali comme président après l’avoir fait comme premier ministre « pleins pouvoirs nuls », multiplie les contradictions et les voyages inutiles pour finalement revenir à la cage négociation avec le Mnla et Ansardine (après tant de crimes abominables de ces deux organisations criminelles), c’est à dire exactement au même stade où se trouvaient ATT et son régime juste avant le coup d’état qui les ont balayés le 22 mars 2012.

    22 mars 2012, 22 novembre 2012, cela fait 8 mois jour pour jour que le Mali tourne en rond sans avoir ni une orientation claire sur la conduite de la transition politique incrédule (qu’on n’aurait j’aimais entammé simplement en refusant le coup d’état stupide, inutile et dangereux pour notre pays) ni une vision claire pour régler le problème du nord (guerre ou négociation même l’Onu ne le sait plus malgré l’activisme de François Hollande, car le Romano Prodi le prédit pour septembre 2012 si jamais guerre il y aura).

    Mais le Mali a perdu entre temps et bêtement, sa démocratie, sa stabilité politique, sa cohésion sociale et son dynamisme économique, le pays qui était à genou s’affaisse maintenant sur lui même comme un loup servier s’écroule sous les balles de chasseurs professionnels.

    Chaque jour que Dieu fait, les populations du nord du Mali souffrent en majuscule alors que Bamako et ses responsables politiques et militaires brillent en minuscule par une incrédule irresponsabilité qui me laisse pantois.

    Ainsi va le pays de Soundiata Keita et de Modibo Keita.
    Quel gâchis!

  38. Intello

    Hell no…Hell no….Hell no………tout sauf Moussa traore…..dites lui de vraiment nous laisser en paix avec nos problemes.

    On n’a pas besoin de lui pour en rajouter…please….motha faka GMT.
    :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: