Présidentielle 2012 : Madani Tall, le changement au cœur des ambitions

0

Il est de la classe de ceux qui réclame le tournant générationnel, inculquer du sang neuf dans la gestion du pouvoir et cela en posant des actes notoires de changement en appliquant la politique de proximité et d’accessibilité à tous les citoyens même les plus reculés des capitales urbaines. Ce qui vaut pour ce jeune, d’avoir créée l’ADM (l’Avenir pour le Développement du Mali) au credo de renouveler les mentalités. Puisqu’il s’agit de lui, Madani Tall, un économiste âgé de 43 ans n’attend pas rester en marge de la présidentielle de 2012 en se prêtant à la confiance des maliens et avec une seule ambition: l’emporter.

Le parti Avenir pour le Développement du Mali, porté sur les fonds baptismaux le mois dernier n’a pas attendu longtemps pour entreprendre une randonnée politique à la conquête de l’électorat, ceci avec une nouvelle approche.  Apres la prise de contact avec certaines populations de Kayes et du Nord. Le cap est mis sur le pays dogon du samedi 30 juillet au lundi 2juillet à travers les villages de Fatoma, de Diguembere, de Doucombo dans le cercle de Bandiagara. Cette descente auprès des siens revêt une double signification. Il s’agit en premier lieu d’honorer à une tradition à chaque début du mois de Ramadan ; leur apporter des vivres pour les besoins du mois de jeun et en second lieu, leur faire part de son projet de société, qui selon lui est déclencheur d’un dynamite de changement. Le leitmovich de M Madani Tall et de ceux qui partagent sa vision, est de ramener la politique au vrai sens du mot. Ce qui explique d’ailleurs le slogan « la politique au service du peuple ». L’économiste appartenant au groupe des 16 puces du FMI (Fond Monétaire International) et ayant resté pendant neuf longue années à l’ombre de l’actuel locataire de Koulouba ne se doute pas de la nécessité de son projet de société dans lequel nombreux axes de développement sont souscrit conformément aux mutations socio économique de l’heure. Bien que récent sur le paysage politique, l’enfant Bandiagara reste ouvert au jeu politique et optimiste d’un avenir surprenant d’où l’affirmation de celle-ci « en guerre comme en politique la surprise est une arme ». Les débats qui sont de l’heure sont aussi de la préoccupation de M Madani Tall : les reformes constitutionnelles, qui sont, à ses yeux le devoir de tout bon démocrate ; au-delà, sur la question de la nationalité dit-il : « toute personne qui prétend à la magistrature suprême  se doit de faire le sacrifice de n’être que malien ». Le RAVEC est pense t-il la meilleure solution  pour les élections transparentes et fiables, mais déplore par ailleurs le manque de temps matériel pour enfin ne pas se référer à ce fichier. Les alliances qui sont monnaie courante à la veille des élections doivent, dit- il se nouer autour de l’essentiel et l’ADM reste ouvert à tous ceux qui sont convaincu de leurs idéaux.

Les étapes et les populations

C’est fort de cet adage qui « le paradis d’un enfant se cherche au pied de sa maman » que l’étape de Fatoma a été inclue dans le programme. La bas, il s’agit de s’arrêter et saluer la famille de l’un de leur, leur témoigner du dynamisme dont fait preuve le jeune garçon Ataye. Ceux-ci étaient mobilisés à grande pompe 24 heures avant l’arrivée de la délégation qui accompagnait le président du parti. Auparavant le jeune Ataye et camarades ont pu mettre en place 70 permanences (une permanence correspond à un groupe de 20 personnes). A Diguembere, c’est une population au visage multicolore de joie qui accueillait en ces jours, un fils du terroir qui n’avait pas depuis manqué au rendez-vous traditionnel (Diguembere est le site touristique ou repose le toucouleur El hadj Omar tall). Apres les salutations d’usages et recueillement auprès de la tombe d’El hadj Omar tall. Douze sacs et quelques présents ont été remis au chef de village Hassimi Yagnogué, qui à son tour leur remercia de vive voix accompagné de bénédiction (dans ce village 249 âmes y vivent). Même acte à Doucombo commune mère de Diguembére, et à Bandiagara chef lieu de cercle. Auparavant M Madani Tall au nom du parti a offert à plus d’une vingtaine de village chacun un lampadaire solaire et d’autres réalisations.

Parlant de l’implantation, elle poursuit bien son chemin et ADM reçoit des militants de tous bords et cela sans tapage. Ces genres de visites vont se poursuivre tout au long du mois de Ramadan et après.

Benjamin Sangala envoyé spécial 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER