A l’agence pour la promotion des investissements (API-Mali) : La direction et les travailleurs trouvent un terrain d’entente

0

Le mot d’ordre de grève lancé par le syndicat des travailleurs de l’Agence pour la promotion des investissements API-Mali a été levé la semaine dernière. Et pour cause, les deux parties ont mis la balle à terre grâce à la  médiation du ministère de la  Fonction Publique et des Relations avec les Institutions qui a mis en place une commission pour examiner les différentes revendications des agents de l’API-Mali.

A titre de rappel, les travailleurs de l’Agence pour la Promotion des Investissements (API-Mali) voulaient observer un arrêt de travail de 72 heures. C’était à compter du 12 décembre 2016. Un préavis de grève a été déposé dans ce sens sur la table du ministre de la Fonction Publique et des Relations avec les Institutions avec ampliations au ministère de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé, à la direction générale de l’API-Mali, au Syntade, à l’UNTM et à la DRH du secteur développement économique et financier.

Afin d’éviter un arrêt de travail, les négociations ont été menées. Une commission disions-nous a été mise en place. Cette commission comprenait en plus du représentant du ministère de la Fonction Publique et des Relations avec les Institutions, le représentant de la direction de l’API-Mali, le représentant du syndicat de l’API-Mali, et celui de l’UNTM. A l’issue des échanges, un protocole d’accord a été signé. Dans ce document, la direction s’engage à satisfaire l’ensemble des points de revendications inscrits dans le cahier de charge.

Il s’agit entre autres du paiement des primes des fonctionnaires qui n’avaient pas été payées depuis 15 mois ; de la régularisation du salaire des contractuels ; de l’annulation des nouveaux recrutements en attendant la fin du plan de restructuration. En plus de la satisfaction de ces doléances, la direction de l’API-Mali a pris l’engagement de tout mettre en œuvre afin d’améliorer les conditions de travail des travailleurs.

Une bonne nouvelle donc qui devra permettre d’apaiser la tension au sein de l’Agence. Etant entendu que le climat qui y régnait était délétère. Il avait un risque de débrayage total. Ainsi, cet engagement de la direction de l’API-Mali va remonter le moral des travailleurs qui étaient inquiets pour leur avenir.

M.M.B

Commentaires via Facebook :

PARTAGER