A travers la création d’un studio : « Binthily communication » immortalise Mangala Camara

0

Au cœur du quartier d’Hamdallaye ACI 2000, un studio flambant neuf vient de voir le jour, et porte le nom du regretté Mangala Camara. Le symbole est fort et l’initiative est salutaire, selon le monde des artistes.

« Nous voyons en ce studio une façon de rendre hommage à l’artiste. Nous ne saurions être ingrats vis à vis de lui, et de son immense talent… » C’est en ces termes que le manager de l’Agence « Binthily  communication », Birama Konaré dit « Iba », justifie le choix de baptiser le nouveau studio d’enregistrement en la mémoire de Mangala Camara. Décédé un mercredi 29 septembre 2010, cet artiste était l’une des voix les plus enviées de la musique malienne. Fils d’un commerçant de Kéniéba (dans la région de Kayes) et d’une comédienne-danseuse, cet ancien militaire dans l’armée française est mort à l’âge de 50 ans à la suite d’une courte maladie. Après ses démêlées avec les autorités françaises, l’artiste décide de revenir au bercail en 2001 après 18 année de carrière marquée par 5 albums. Auteur-compositeur, ses cordes vocales réactualisent l’héritage traditionnel.

Bienvenue au « Studio Mangala »
Fruit d’une réelle volonté de promouvoir l’art, le Studio Mangala Camara est une structure de la haute technologie en matière d’enregistrement musical. Lieu spacieux et convivial qui se veut propice au travail et à la création, il est conçu selon des normes acoustiques et d’isolation phonique réalisées d’après un cahier de charges professionnel. « Il peut accueillir un groupe entier en toute sécurité », rassure M. Konaré. Doté d’une équipe de compositeurs et de réalisateurs expérimentés, ce studio, dit-il se veut un cadre au service des artistes. 

Selon Iba, la mise en place du Studio n’a pas causé de problèmes particuliers, en ce sens qu’elle a bénéficié du concours de bien des professionnels et spécialistes en la matière. Notons que le studio est composé d’une régie et une pièce vocale.

L’initiative est salutaire, selon les acteurs de la production musicale. Car, l’ouverture de ce studio répond à l’une des préoccupations majeures liées à la production des artistes dans notre pays. Le cadre offre des services multiples. Il permettra, entre autres, la production de charte sonore, spot radio, identité sonore, campagne radio, habillage sonore spot TV, mini film, reportage, documentaire, production musicale, etc. 

Le « Studio Mangala Camara » a, depuis son inauguration, accueillis la visite de plusieurs artistes dont la star de la musique guinéenne Sékouba Bambino. L’artiste n’a pas caché, au cours de cette visite sa satisfaction et le mérite reconnu à son confrère Mangala Camara.
I. F. Sissoko

PARTAGER