Les chercheuses de “client”

1
1

La bamakoise possède de multiples astuces pour attirer sur elle le regard des hommes. Certaines passées maîtres dans l’ art, nous expliquent les” manières d’ attaques” pour se faire draguer. Pour certaines jeunes filles, il est primordial pour elles d’attirer l’attention.

Ce genre de comportement semble trouver son explication dans une cupidité aiguisée chez ces femmes. De plus en plus nombreuses sont les jeunes filles qui choisissent de mener une vie au dessus de leur moyens. Pour pallier à cette situation et se procurer de l’argent, elles collectionnent les rélations pour couvrir les dépenses expansives.

La célébration des céremonies sociales, est devenue sources aux multiples dépenses dans la capitale. De baptême en baptême,de mariage en Sumu sans oublier les tontines et autres regroupement social qui sollicitent d’énormes participations pécunières, de nombreuses femmes se trouvent être victime de leur choix. Ces dépenses lors d’une de ces céremonie n’est point obligatoire pour celles qui savent mèner une vie simple avec les moyens du bord mais un casse tête pour qui veut paraître “grobinè” . Ce dernier cas semble pourtant prendre le dessus dans notre société, de nos jours nombreuses sont les dames qui se sentent obliger de vivre au dessus de leurs moyens. Chose qui les contraint à se procurer de l’argent par tous les moyens. Des conversations entendues lors des retrouvailles entre femmes, l’argent semble être placé au dessus de toutes autres valeurs. Des boutades complices se lancent, entre femme, des petits jeux entre copines qui dictent le conseil de se trouver “un ou des clients ” pour toujours avoir un porte-monaie bien garni de billetsde banque. Lorsque la notion de “client” est assimilée, il faut passer à l’étape de passer sur le marché, là il s’agit de s’habiller d’une tenue sexy et de marcher au long des goudrons pour qu’un véhicule s’arrête, le conducteur pris sous le charme d’une belle dame marchant seule dans la rue. Comme nous l’explique SB, une belle jeune dame, le coup de la circulation marche à tous les coups. Pour elle, lorsque l’on part à la conquête d’hommes riches, il faut bien s’habiller, se maquiller, se parfumer et faire une petite promenade au long des avenues où l’on est sûr qu’il y a des locaux d’entreprises privées ou étatique dans le but de trouver un homme qui ne manquera pas de vous proposer ses services.

Une fois, qu’un véhicule vous propose de vous dépossez, engagez la conversation,. Lorsque vous vous montrez intéressante, le conducteur ne manquera pas de prendre vos coordonnées; voilà ce que nous a expliqué SB dans un éclat de rire.

Quant à Amina, elle pense que cette méthode n’est pas très”classe”, son astuce à elle, c’est de s’habiller à la dernière mode, finir sa toilette par des accesoires très chic,” tu prends un sac qui coûte plus de 100 000F, des chaussures assorties, déjà l’homme sait que tu coûtes chère, que tu es une femme de classe” . Pour notre jeune dame, bien munie de son arsénal, elle cible des services où elle est sûre que les travailleurs sont très bien renumenerés; elle nous cite l’exemple de la douane, des impôts, banques et agences de voyage. Aux dires de cette jeune dame à l’ apparence BCBG( bon chic bon genre), elle essaye de se faire une amie dans le service ciblé et sous prétexte de visites de courtoisie, elle jette son dévolu sur un des patrons de la boîte qu’ elle séduira et plumera par la même occasion. De témoignages en témoignages, nous apprenons que les jeunes dames adoptent milles comportements pour se faire draguer dans la rue ou dans tout autre espace public. Sans oublier la fréquentation des fast food, restaurants qui sont des lieux idéaux pour une femme seule de se trouver une compagnie galante.


Amita (Maliweb)

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Gassama Musso<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 45</span>
Membre
Gassama Musso 45
4 années 7 mois plus tôt

Désolée mais moi j’appelle celà de la prostitution “déguisée”, mon mari (malien) m’a toujours dit que les femmes maliennes, musulmanes sont de haute moralité … j’ai comme l’impression que les mentalités ont beaucoup évolué … et pas en bien !
Je suis franco/malienne, catholique et même lorsque j’étais célibataire JAMAIS je n’ai eu ce genre de comportement !!!
Il ne faut pas confondre liberté et licence !
Lorsque l’on veut être respectée encore faut-il se respecter soi-même !
Ceci dit on trouve aussi ces comportements indécents en France …

wpDiscuz