Les adoptions d’enfants suspendues au mali : le calvaire des familles

8

ENFANTLes familles françaises, qui attendaient un enfant du mali, se sont regroupĂ©es dans un collectif pour demander la poursuite des procĂ©dures d’adoption dans le pays.

“Nous sommes des parents en suspens. Candidats Ă  l’adoption, sĂ©lectionnĂ©s par le Mali, nous Ă©tions hier en attente de rencontrer notre enfant. Mais aujourd’hui nous en appelons Ă  la raison et au bon sens et espĂ©rons que l’adoption internationale pourra reprendre son cours au Mali”. C’est par ces mots que dĂ©bute la tribune du collectif Enfant Adoption Mali, publiĂ© le 18 mars sur Lemonde.fr. Un cri d’alerte pour 81 familles, qui ont Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©es en mai 2012 par le Mali, sur quelques 700 familles candidates pour recueillir un enfant.

Parmi ces futurs parents, Laurence, 46 ans, qui travaille dans l’Ă©vĂ©nementiel. Après des annĂ©es de traitement contre la fertilitĂ© et quatre ans de procĂ©dure, elle espĂ©rait adopter seule et recevoir prochainement le coup de fil “magique”, oĂą on lui annoncerait qu’elle pourrait venir chercher son enfant. “Quand j’ai appris que j’Ă©tais choisie, c’Ă©tait un bonheur absolu. C’Ă©tait pour moi la promesse que j’allais devenir mère. Je l’ai vĂ©cue comme un dĂ©but de grossesse”.

L’adoption d’un nouveau code de la famille

Mais ça c’Ă©tait avant que les adoptions soient suspendues en novembre 2012. La raison ? Il ne s’agit pas d’une suspension temporaire des adoptions en temps de conflits pour Ă©viter le trafic d’enfant ( comme en HaĂŻti), mais de l’adoption d’un nouveau code de la famille, plus restrictif. DĂ©sormais l’adoption dans le pays est limitĂ©e aux seuls ressortissants maliens.

L’annonce de la fin de l’adoption, a Ă©tĂ© d’une violence inouĂŻe pour les futurs parents, qui ont dĂ» se contenter d’une lettre laconique de l’Agence française de l’adoption. “D’un coup, tout s’Ă©croule, plus rien n’existe. C’est un peu comme si j’avais fait une fausse couche. On m’apprend que je ne serai jamais mère”.

Des pouponnières surchargées

La situation est telle dans le pays, qu’il est très peu probable que les enfants orphelins ou abandonnĂ©s soient adoptĂ©s par une famille malienne. Les pouponnières sont surpeuplĂ©es et refuseraient dĂ©sormais les enfants, rapportent les avocats des familles d’adoptants installĂ©s à Bamako. “Jusqu’ici les orphelinats s’en sortaient Ă  peu près grâce Ă  l’argent envoyĂ© par les associations de parents adoptifs”, explique Laurence.

Mais les ressources financières sont en train de se tarir, car certains parents se tournent vers d’autres pays pour adopter. La survie des enfants sur place est en jeu. “Nous en France, on est forcĂ©ment très triste, très déçus, mais on a de quoi boire, de quoi manger, on peut aller pleurer chez des amis ou de la famille. Le vrai cauchemar ce n’est pas celui que nous vivons, mais c’est lĂ -bas qu’il a lieu”.

ValĂ©rie Trierweiler appelĂ©e Ă  l’aide

Ce que les familles rĂ©clament, c’est que les procĂ©dures d’adoption en cours aillent Ă  leur terme. Jusqu’Ă  prĂ©sent 150 Ă  200 enfants maliens Ă©taient adoptĂ©s chaque annĂ©e par des Français. Leur espoir, c’est que le prĂ©sident François Hollande se fasse le relais de leur demande auprès des autoritĂ©s maliennes.

Le collectif a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© reçu le 21 fĂ©vrier par ValĂ©rie Trierweiler, après l’avoir contactĂ©sur Twitter. La première dame a promis de transmettre leur dossier au chef de l’Etat, ainsi qu’aux ministres concernĂ©s. Un second rendez-vous est prĂ©vu dès demain au Quai d’Orsay avec François Zimeray l’ambassadeur des droits de l’homme et un reprĂ©sentant du service de l’adoption internationale.

 

grazia.fr

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. je disais l’autre jour que les autoritĂ©s doivent revoir les procedures d’adoption, parceque en france en europe en gĂ©nĂ©ral, les homosexuels ont droit Ă  l’adoption,donc pr ne pas condamnĂ© l’enfant Ă  devenir homosexuel, il faut revoir les autoritĂ©s doivent revoir les procedures de l’adoption,bandes de pd

  2. je disais l’autre jour que les autoritĂ©s doivent revoir les procedures d’adoption, parceque en france en europe en gĂ©nĂ©ral, les homosexuels ont droit Ă  l’adoption,donc pr ne pas condamnĂ© l’enfant Ă  devenir homosexuel, il faut revoir les autoritĂ©s doivent revoir les procedures de l’adoption

  3. Cher compatriot, donner une chance a ces enfants abandonnes. Je ne connais aucune famille au Mali qui va adopter des enfants alors qu’il sont des problemes donner a manger a ces propres enfants. Disons la verite l’avenir de ses enfants sont dans la main de bon Dieu. S’ils partent( les enfants) en Europe, ils aurontun pere et une mere, une bonne education scholaire, bien soigne. Qui a pris cette decision d’arreter les adoprions des enfants Malien. Qui? je suis sur c’est un traffiquant car maintenant au Mali c’est le desordre peut etre aucun ministre ou meme le president n’est au courant. Peut etre c’est la Junte qui a pris ces decisions.

  4. blanche neige, vous avez raison.
    Les relations et la cooperation internationales entre les pays sont bien compliquees mais aussi cruciales. Les gens doivent y reflechir avant de dire n’importe quoi. Les adoptions constituent un point sensible mais quelqu’un doit cas meme s’occuper de ces enfants. Pour quelqu’un qui connait le Mali, c’est un peu rare de voir un couple adopter. Ils preferent faire elever une niece ou neveu que d’adopter un enfant qu’ils connaissent peu. Il y en a, mais c’est rare.
    Je me rappelle du cas des 33 bebes morts. Je ne connais pas la suite du dossier mais je doute si toute la lumiere a ete faite.

    • @ Horizon …….pour les 33 bĂ©bĂ©s morts ,on en a entendu parler pendant quelques jours et depuis plus rien . Pas de suites judiciaires semble t’il .Autrement dit au Mali la vie d’un bĂ©bĂ© compte moins que celle d’une chèvre đź‘ż đź‘ż

    • depuis quand on parle d adoption d enfants maliens par les maliens cela n existe pas ..ils prennent leur famille en charge mais pas d enfants trouvĂ©s ou abandonnĂ©s.. pour ce qui est des enfants malades normalement ils ne sont pas adoptables sauf si accord des familles adoptantes .quelles tristes nouvelles pour ces 33 enfants ou est le temps ou un pĂ©re blanc decedĂ© aujourd hui .. Ă  tant donnĂ© et ou la pouponniere fonctionnait normalement ..le vol de denrees ou de meubles donnĂ© pour celle ci oui cela existe c est triste Ă  mourrir et les enfants viennent de partout filles employees dans les familles ou prostitution ou de parents qui ne peuvent subvenir Ă  leurs besoins …!pour ce qui est de la france a l adoption internationale ils savent tres bien dans quel pays tout se passe bien en effet trop de tricherie avec des enfants qui etaient plus des adoptions simples que pleiniere ..Ă , force de tricher c est encore l enfant qui en patiiii ..triste de naitre dans ces conditions .

  5. ATTENTION AUX ADOPTIONS DES ENFANT, LA MAJORITE SONT DES FILIERES DE PEDOPROSTITUTION EN EUROPE. IL YA DES SNFANTS ABANDONNERS EN FRANCE, ET AILLEURS, POURKOI NE PAS LES ADOPTER AU LIEU DE VENEIR EN CHERCHER ICI EN AFRIK

    • arbon ,pour etre un con tu es vraiment un con !!! au lieu de balacer des inepties comme tu le fais renseignes toi d’abord đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż j’ai vu plusieurs familles fraançaises ou italiennes venir adopter des enfants maliens ,vous etes tellement pourris que vous essayer de refiler des bĂ©bĂ©s handicapĂ©s .
      Tu sembles oubliers qu’il y a 2 ou 3 ans Ă  la pouponnière de Bamako 33 bĂ©bĂ©s sont morts parce que le personnel volait leur nourriture đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż

Comments are closed.