Phénomène de dépigmentation : Qu’est ce que c’est, quelles sont ses conséquences ?

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La dépigmentation prend de plus en plus d’ampleur et devient une mode pour avoir un teint arc-en-ciel. De nos jours, même les hommes s’y mettent. Plus question de genre pour se rendre clair, il n’est pas rare de rencontrer des hommes noirs qui s’éclaircissent.  La clarté du teint est un canon de beauté et ces nombreuses femmes se dépigmentent en utilisant des produits éclaircissants qui sont le plus souvent issus de contrefaçon malgré les risques pour la santé. Le professeur Faye, un dermatologue de l’Institut Marchoux nous éclaire.

 

 

Ladepigmentation, c’est l’usage volontaire de produits dans le but de s’éclaircir la peau et cela à visée esthétique, telle est la définition de cette pratique selon le professeur Faye. La beauté  est un désir universel de la femme dans toutes les sociétés,  et les femmes sont prêtes à faire feu de tout bois pour y parvenir. D’après leurs études menées un peu partout, il semblerait que ces femmes qui se dépigmentent ne recherchent pas a devenir toubabs mais à avoir une peau éclatante, un teint  mat comme les antillaises : la black star.

 

 

Phénomène présentement  plus fréquent chez les femmes, les «Tchatchos»  devraient constituer une communauté à part, vu qu’elles ne se retrouvent dans aucune catégorie de teint. De nos jours,  elles envahissent les familles et  sont vite repérables par la particularité de leur teint due aux produits chimiques voire toxiques contenus dans leurs gammes. Ces produits viennent essentiellement de la Chine, du Ghana, du Nigeria et de certains pays de l’Asie. Plus besoin de se déplacer pour les acheter au marché car ils viennent à vous, s’ils ne sont pas proposés par les vendeurs ambulants, ils sont fournis par les magasins « luxe beauté », qui font le plein de produits malheureusement le plus souvent issus de contrefaçon. D’où leurs effets souvent ravageurs. Et le pire, c’est que rares sont les femmes qui consultent un dermatologue avant de s’en procurer ; pour elles la majeure partie des hommes auraient une attirance voire une préférence  pour la peau blanche. Ce qui est faux comme l’atteste le cas de cette femme.

 

 

C’est l’histoire d’une dame.

Venue accoucher dans sa famille conformément à certaines traditions, une toute  nouvelle maman a cru bon de se dépigmenter avant de retourner a son foyer conjugal. Ayant mal pris la chose, son mari n’a pas tardé à la renvoyer chez elle, parce que, selon lui, quand il l’avait épousée elle était noire comme du charbon. Donc, elle n’a qu’à récupérer son teint naturel avant de revenir chez lui.

Mouna est une étudiante qui se dépigmente, mais depuis quelques temps, elle regrette beaucoup cela parce que sur le chemin de l’école ses camarades font tout pour la mettre mal à l’aise depuis qu’elle a recours à cette pratique. Et malheureusement pour elle, son teint naturel refuse de revenir malgré l’arrêt de la pratique de dépigmentation.

 

 

Ces cas sont isolés et la dépigmentation a de beaux jours devant elle. Parmi toutes ces variétés de produits utilisés, les plus prisées sont 7 jours avant le mariage, Seven days, Skin light, H20 jours, Teint d’or, Caro white, Dodo, ABC. Les prix varient entre 200 et 1250fcfa. Quant à la gamme complète, destinée  aux « grandes dames », composée de savon, tube, lait, pommade, lotion, crème  voire sérum,  c’est plutôt entre  25 000fcfa et 75 000fcfa.

Ces produits sont composés, pour la plupart, d’éléments toxiques comme l’hydroquinone et le dermocorticoïde qui affaiblissent le système immunitaire avec des conséquences nombreuses. Le Professeur Faye nous en dit plus : «  on ne cessera jamais d’en parler, les conséquences peuvent être locales uniquement sur la peau mais systémiques, c’est-à-dire toucher d’autres organes en dehors de la peau. Ce sont des produits qui peuvent altérer le système de défense de la peau, la fragiliser, l’amincir et la rendre vulnérable aux agressions extérieures parce que ces femmes, lorsqu’ elles sont battues, elles ont la peau totalement déchirée comme du papier, comme si elles ont été brûlées.

 

En plus de ça, la couleur de notre  peau est déterminée par un pigment et elles font face à l’altération de la pigmentation. Les produits qu’elles utilisent vont empêcher les pigments de s’exprimer or ce sont nos pigments qui nous aident a mieux lutter contre l’effet nocif délétère des ultra violets du soleil et exposera ainsi la peau à des agressions, c’est pourquoi il n’est pas rare de voir des femmes ayant la peau balafrée toute altérée simplement avec l’altération du tissu de soutien de la peau, qui se détruira et se dispersera avec une prise de poids au niveau des épaules, du dos, de l’abdomen. Il faut également citer l’altération cutanée qui va atteindre le tissu de soutien et entrainer de multiples vergetures. En dehors de cette atteinte, il y a les conséquences à long terme qui sont liées à l’exposition solaire, et qui provoque les cancers cutanés. Il y a  aussi  les atteintes métaboliques  parce que ça perturbe les fonctionnements des hormones du corps humain. Le corps humain contient beaucoup de substances notamment le sucre, les produits utilisés perturbent les hormones, ce qui va entrainer une altération des glucides avec le sucre, ça va provoquer le diabète mais entrainer aussi  la rétention d’eau et de sel  qui va leur donner leurs poids, elles vont grossir et  prendre du poids, et ça c’est bien perçu par la femme malienne, c’est un signe que son époux arrive a joindre les deux bouts, la satisfait sur le plan alimentaire, mais elle sera exposée à une redistribution de la mauvaise graisse au niveau du tronc, ce qu’on appelle une obésité factieux-tronculaire, elles ont peu de fesses et beaucoup de graisse en haut,  et une hypertension s’en suit. Le contenu de ces produits notamment les corticoïdes se répercute sur d’autres organes,  ça peut provoquer des infections vulvo-vaginales, au contact avec l’œil provoquer des irritations, ça peut avoir une répercussion sur le rein et c’est surtout avec les produits qu’on appelle les mercuriens lorsqu’elles se lavent avec ces produits et qu’elles s’en pommadent elles vont se thésauriser  au niveau des cheveux, des reins, et au niveau neurologique. Il n’est pas dit qu’une femme qui se dépigmente tout de suite  va vite endurer ces conséquences là, mais c’est au fil du temps qu’elle  va en souffrir ». Il y a beaucoup de produits qui embellissent la peau, mais elles devraient au moins avoir l’avis d’un dermatologue, d’un médecin voire d’un pharmacien qui leur conseilleront de bons produits pour qu’elles puissent avoir un joli teint. La femme ne manque pas de façon de se faire belle, il n’y a pas que la dépigmentation. Quant aux hommes, s’ils déconseillaient cette pratique, beaucoup resteront naturelles. Notons que dans la sous-région, beaucoup ont interdit la publicité active des produits dépigmentant,  les autorités  devraient y songer et les législateurs eux aussi devraient prendre des dispositions pour que certains postes ne puissent pas être occupés par ces femmes, comme le fait d’être miss. Ce qui est sûr, c’est que la vraie beauté réside dans le naturel!

 

Mariam Ben BARKA

SOURCE:  du   3 oct 2013.    

2 Réactions à Phénomène de dépigmentation : Qu’est ce que c’est, quelles sont ses conséquences ?

  1. tienimango

    moi tieni je deteste les femmes qui utilisent ces produits dangereux pour leur sante …les meches sont sales et degagent un odeur três noseabonde……j,attends la reponse de koro king l,avocat des causes perdus…….

  2. Niyefôkoyesegou..

    Mariam Ben BARKA, il y’a aussi un autre fléau qui constitue les mèches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)