Sport/football : Le Stade malien de Bamako, vers la double couronne.

0

Avant  la 25ème journée, le  Stade Malien de Bamako, était  en  pôle position pour  le  titre. La défaite du Djoliba AC face à l’AS Real de Bamako a permis aux Blancs d’être sacré champion  du Mali pour la deuxième fois consécutive. Le  Stade ayant la possibilité de jouer son  avant dernier match du championnat sans crainte, a développé un magnifique jeu face à l’USFAS en s’imposant par un score sans appel de 4 buts à3. Ce titre vient au bon moment pour l’entraîneur du Stade, M. KAMEL DJEBOUR parce qu’au début de la saison, il était décrié par les supporters du Stade à cause de ses choix tactiques, techniques et d’hommes.

Ce  sacre est le fruit d’un long travail fait par les dirigeants, les entraîneurs, les supporters et les joueurs depuis le début de ce championnat jusqu’à la fin malgré les difficultés.

Actuellement le Stade est le club qui pratique le plus beau jeu au Mali grâce à leur entraîneur et des joueurs comme Omar SIDIBE (BEN), Cheick Fantamady DIARRA, Mamadou COULIBALY et Souleymane DEMBELE pour ne citer que ceux-ci.   

 Les  Blancs sacrés champion, vont tenter de faire le doublé, c’est-à-dire remporté la Coupe du Mali tout en étant Champion du Mali 2011/2012.

En guise de rappel, le Stade malien de Bamako jouera contre un C.O.B confiant et fort grâce à leur victoire contre le Djoliba AC en demi finale de cette compétition.
Le Stade, après deux finales perdues devant le Club Olympique de Bamako essaiera de prendre sa revanche et le C.O.B de son coté, tentera de confirmer le vieux dicton qui dit : « qu’il n’y a jamais deux, sans trois ».

Selon tous les observateurs du ballon rond, cette finale sera âprement discutée et que le vainqueur sera celui qui aura les nerfs solides.  
Bréhima Traoré, (stagiaire)   

Demi-finale de la coupe du Mali de foot ball
Le Club Olympique de Bamako tentera de gagner sa troisième coupe du Mali

Le samedi 9  juillet dernier au Stade 26 Mars de Yirimadjo , le Djoliba  AC  et  le CLUB  OLYMPIQUE de  Bamako se  sont  affrontés dans un duel  tactique ,  physique et technique.

Selon  Adama Kéita,  gardien  de  but  du  C. O. B  «  Nous  sommes  très  heureux mais  c’était   difficile de gagner pendant  90 ms et  même voir 120 ms , on a géré  jusqu’à  la  fin  du  math  et gagner  aux  tirs au buts ».

Par contre du coté Djolibiste, c’était la désolation totale comme  illustre cette  déclaration  de M. Mohamed O KONATE ( MOMO) «  On  n’a pas  eu la chance  de marquer et le  problème temps a joué sur  nous  donc on a été malchanceux ».

En effet, sous  une  pluie battante les deux clubs vont  tenter de  s’imposer à travers leurs  styles de jeu.

C’est ainsi que dès les premières minutes de jeu,  les  Djolibistes par l’entremise d’Idrissa N. L. Traoré et Alou Bagayoko, vont mettre la pression sur les olympiens.

Apres un  quart d’heure le  match s’équilibre entre les deux Clubs.
Sur un terrain glissant, les  deux équipes essayeront de bien  jouer mais la bataille fut rude au niveau du milieu de terrain entre Soumaila  Sidibé, Melvin Kikmet (C.O.B) et Boubacar Bangoura, Idrissa N L Traoré (DJOLIBA).

Dans ce match séré sans occasion nette de but, les joueurs ont joués dans  le Fair-play,  d’où la distribution d’un seul carton jaune au cour de la rencontre.
Cependant les deux équipes vont se séparer sur un nul vierge de  zéro but partout. Ce qui a provoqué les  prolongations de 30 minutes par lesquelles, les deux protagonistes n’ont pas pu se départager.

En cet effet Ousmane Sidibé (arbitre International) sifflera la fin  du  match après 120 ms de jeu et départagera les deux équipes  par les tirs au but.  Le C.O.B remporte la partie par 3 tirs au buts à 1 et rend ainsi sans doute, la saison des djolibistes douloureuse.
Bréhima Traoré (stagiaire)
  

Demi-Finale de la coupe du Mali : LE Stade MALIEN  se dirige vers un doublé


Le Dimanche 10 juillet dernier au  Stade Omnisport Modibo Kéita, le  Stade Malien de  Bamako et l’AS  KOROFINA ont  joué  un match plaisant, technique et tactique.
C’était  un  match de belle facture entre une équipe du S.M.B amené par Cheick Fantamady  Diarra et l’autre par Souleymane Coulibaly.

Contrairement aux autres  matchs, c’était les deux meilleures équipes du  championnat national qui s’affrontaient.

C’est ainsi qu’après 29 minutes de jeu,  Mamadou Coulibaly  du SMB, ouvrira le score  suite à un excellent travail  de Cheick F Diarra.

Après l’ouverture du jeu par le STADE, l’AS KO fera jeu égal avec les blancs de Bamako ; ce qui va permettre aux deux Clubs de faire circuler la balle librement et de fournir un  beau jeu  au  public  Malien.

Dans  ce match ouvert, chaque équipe aura sa période et son moment de frayeur. C’est ainsi qu’à  la 89ème minute de jeu que l’ASKO égalisera et poussera le Stade aux  prolongations.
Les deux équipes vont opérer des changements pour essayer de gagner mais ça ne sera pas le cas. Le score ne changera pas d’un iota. Et l’épreuve des tirs aux buts séparera les deux protagonistes du jour.  Dans cette  dure épreuve, ce sont les Blancs de Bamako qui remporteront la partie.
En gagnant le  match par 5 tirs au but à 4, le Stade se  qualifie  pour  la finale. Ce  qui justifie cette déclaration de Souleymane Dembélé «  Nous sommes très heureux d’aller en finale mais ça été difficile ».

 Certes les jeunes joueurs de Korofina seront déçus mais pas abattus  car ils ont fais une belle rencontre et  une bonne  campagne de Coupe  du  Mali.  
 «  On n’était venu pour aller en  finale mais la chance nous a manqué et le Stade mérite leur  victoire » , cette déclaration d’Ibrahim Bosso Mounkoro  montre la déception de son équipe et le Fair-play qui a existé entre les deux Clubs.
B.T (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER