27 novembre 2013 / 27 novembre 2015 : Triste anniversaire pour Sanogo et compagnie

4
Toiture de son salon à Sélingué : Amadou Haya Sanogo refuse la réfection
Amadou Haya Sanogo

 

C’est depuis le 27 novembre 2013 que le capitaine-général  Amadou Aya Sanogo est privé de sa liberté. Soit deux ans après, le dossier  de Sanogo et compagnons reste encore  dans les tiroirs de la justice malienne.  Ces éléments de la défunte junte du 22 mars sont accusés d’«assassinat, complicité d’assassinat, enlèvement de personnes et séquestration» dans l’affaire dite «bérets rouges» d’Avril 2012.

L’instruction est censée terminée. Mais pas question de jugement, en tout cas, jusqu’à ce jour. Toute chose qui fait planer des doutes quant à la volonté du régime de juger ce prisonnier visiblement encombrant.

Djibi Karim

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Président Aya nous sommes avec vous toujours merci pour les autres membres encore merci

  2. Cher Aya Sanogo, tu as laissé les imbéciles se servir de toi comme les soumaila Prosper Traoré, Ibrahim Diallo,Garibou Sagara, Bakari Coulibaly dit BAC, Mohamed Ouédrago,Jacques Dacko, Boubacar Tangara, Koma Samaké , Seydou Sanogo, Mamadou Dembelé, Sogobri Diop, Issa Touré, le grand Togo, Boua Koné, Soumaré ne sont pas inquiétés et continuent à bénéficier des avantages.

  3. Aya merci merci vous êtes brave, digne fils du pays. Nous sommes tous derrière toi. Que la vérité triomphera un jour viendra.

Comments are closed.