Général Alou Boï DIARRA, Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air : « Nous avons l’ambition de construire une armée d’action…»

10

Le Chef d’Etat-major général de l’Armée de l’Air a fait cette déclaration lors de la remise officielle par le Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, d’un important lot de vecteurs aériens le mardi dernier à l’aéroport international Président Modibo Keïta de Sénou.

Le Président de la Transition, a présidé la cérémonie officielle de remise d’aéronefs et d’équipements aux Forces armées maliennes mardi dernier en présence du Premier ministre, du Président du Conseil national de Transition, du ministre de la défense et des anciens combattants, de plusieurs membres du gouvernement, responsables de l’Armée et d’autres niveaux de l’Etat.

Ces nouvelles acquisitions qui devraient renforcer les capacités de l’Armée de l’Air portent sur des avions de chasse, des hélicoptères d’attaque et de manœuvre, des avions de transport…. Selon le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, Général Alou Boï Diarra, manifestement heureux « Le combat est loin d’être gagné, le pays est loin d’être pacifié. Mais le Mali se relève graduellement. Les obstacles se dresseront sur notre chemin et les coups durs ne manqueront pas d’arriver comme nous l’avons encore vu récemment, à Tessit ou ailleurs. Ils feront douter certains, naturellement. Comment ne pas les comprendre. Mais il est important de garder en tête que notre pays se relève inexorablement. Les actions auxquelles j’ai eu l’honneur d’assister ou de participer, sous le leadership du Chef d’Etat-major Général des Armées, me donnent l’espoir que nous sommes sur la voie. Le moral revigoré de mes hommes me donne foi au futur de mon Armée », a-t-il souligné. L’officier général a fait part de sa fierté personnelle de participer à cette renaissance annoncée du grand Mali. « Je n’ai qu’un rôle modeste à jouer à titre individuel, mais je sais que mes aviateurs et mes aviatrices, ces hommes et ces femmes engagés, motivés, compétents et désormais expérimentés, qui constituent la plus précieuse ressource que l’on puisse espérer, sont prêts à tout pour ce pays », a affirmé le Général Alou Boï Diarra.

Il se dit « convaincu que les efforts extraordinaires que consent le peuple malien pour équiper son armée, ne resteront pas vains. Les moyens aériens que vous nous remettez ce jour n’ont pas une vocation de prestige, comme la flotte de l’Armée de l’Air a parfois été perçue. Ce n’est pas une armée de parade que nous construisons. Non, nous avons l’ambition de construire une armée d’action, opérationnelle, apte au combat, et décisive au moment opportun », a-t-il précisé.

L’ange gardien des FAMa

L’Armée de l’Air « ne pourra être partout tout le temps, mais elle fera ce qui est possible pour frapper fort au bon endroit et, pour apporter le soulagement au bon moment. Elle aspire à être l’ange gardien qui couvre nos vaillants soldats, mais aussi le soutien au désenclavement, au développement socioéconomique tant attendu par nos populations éprises de paix. Les avions de combat, les hélicoptères d’attaque, les hélicoptères de manœuvre, l’avion de transport, les radars de surveillance de l’espace aérien, les moyens de défense anti-aérienne qui s’ajoutent à tout ce que nous avons déjà, seront exploités au mieux, pour les meilleurs intérêts du peuple malien, conformément aux valeurs que nous ont inculquées nos illustres anciens », a promis le Général Diarra.

Pour lui, « l’Armée de l’Air compte tirer le meilleur parti de l’expertise et de l’expérience des instructeurs et assistants étrangers qui l’accompagnent, non pas pour se complaire dans une situation de dépendance confortable, mais en vue de devenir rapidement autonome et de se hisser au niveau exigé par le contribuable malien ».

Moussa Diarra 

 

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Mr yugubane

    On ne peut se hisser a la 3 em place de la CEDEAO niveau militaire en quelque annessi on a pas a sa tête des hommes d action!!!!!

  2. “Nous avons l’ambition de créer une armée d’action, opérationnelle, apte au combat,…”

    On a envie de demander qu’est-ce que vous attendiez pour le faire ? Certains parmi vous étaient déjà dans le CNDERRIÈRE qui a fait le putsch de 2012 pour pouvoir aller en découdre avec les petits branleurs du MNLA, la suite on la connaît…

    Après 10 ans de massacres, d’humiliations et des dizaines de milliers de morts vous nous promettez une armée d’action. Si pendant plus de 10 ans de guerre vous ne l’aviez pas encore fait, pourquoi le feriez-vous maintenant ?

    Pour une armée d’action il faut des hommes d’action et non les trouillards. De notre côté, nous on est fatigué de compter nos morts, on est fatigué de vos communiqués et de vos déclarations bidons. Une armée ça se bat ou ça la ferme !
    Répondre

    • When Malian Air Force achieve correct buildup in personnel, equipment, arms plus munitions it will always timely be where FAMA need it to be. More importantly have we perceive method or/ plus obtained weapons that will effectively shoot down drones plus perform other war actions. Unto we do we must gather plus lodge in smaller groups or/ plus erect barriers so our base movement not easily perceived. Even walls of durable reusable plastic eight feet high will conceal to helpful degree movement of FAMA within base thereof giving greater freedom of movement without terrorists spies observing.
      May our military buildup continue at pace beyond terrorists plus their AZAWAD comrades ability to act.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Merci Diarra ke, nous sommes avec ASSIMI-CHOGUEL-SADIO-DIOP-MAIGA-KONE-SANOU-SIDIBE et autres patriotes pour un Mali meilleur!

    • Toi tu es un fils de p’ta enfant de caste guiranke’. Les mujaheedines de l’iman amadou kouffa diallo vont continuer a mougou des ta sale m’re de p’ta jusqu’a ce que tes maitres vauriens bidasses et le zero degagent du pouvoir. Fils de b’bieh.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here