Kati: Sanogo perd le Nord et tire sur un corbillard !

32

Le chef des putschistes du 22 mars 2012, le capitaine Amadou Haya Sanogo est apparu à la télévision nationale le mardi soir avec une certaine condescendance qui laisse croire qu’il est réellement le maitre à bord du bateau-Mali. Mais ce qui a encore fait mal à l’opinion nationale, ce sont ces bulles adressées au Premier ministre démissionnaire Cheick Modibo Diarra qu’il a traité de tous les péchés d’Israël. Il a non seulement violé le principe du devoir de réserve, mais n’a fait qu’ouvrir le feu sur un corbillard.

On ne sait vraiment pas quand est-ce le retour à l’ordre constitutionnel tant prôné au Mali et par la communauté internationale sera réellement vécu dans les faits. Le président du Comité militaire pour le suivi du redressement des forces de défense et de sécurité, quoique patron des putschistes du 22 mars 2012, qui ne s’est pas gêné dans la violation du principe républicain que requiert la démission d’un Premier ministre, envoie des troupes cueillir comme un poulet Cheick Modibo Diarra à domicile à une heure tardive de la nuit du lundi au mardi. Conduit à Kati, il est soumis à un interrogatoire musclé avec le chef des putschistes et le tout se termine par la démission forcée et télévisée, au moment où le président de la République par intérim dormait tranquillement chez lui. La scène ressemble à un film western.

Pourtant, il y avait d’autres moyens plus civilisés pour atteindre le même objectif. D’ailleurs cette méthode martiale n’a pas manqué d’indigner une partie de l’opinion nationale et internationale et l’ONU s’apprête à imposer des sanctions ciblées contre certains responsables de l’ex-junte. Décidemment on ne cessera pas d’être atypique dans le concert des nations : après le tabassage du président de la République par intérim dans ses bureaux le 21 mai 2012, c’est le Premier ministre, de pleins pouvoirs de surcroit, qui est alpagué comme un bandit de grand chemin.

Au-delà des individus, c’est quand même l’image des institutions de la République qui est en jeu ! On se serait réjoui d’un tel acte si c’est un Iyad Ag Ghaly (chef d’Ançar Eddine) et Abou Zeid (chef d’Aqmi) qui étaient traqués de la sorte et d’ailleurs pour la traque desquels des armes, jadis bloquées au port de Conakry et tant réclamées par les Maliens, sont enfin arrivées sans qu’on ne voit aucun signe de Sanogo allant dans le sens de l’assaut quand bien même il avait promis que l’armée malienne n’attendra pas l’ONU pour libérer le Nord. Et ça donne justement raison à la Cédéao qui avait bloqué ces armes au niveau du port pour, avait-elle dit, empêcher qu’elles ne soient utilisées contre les civils au sud.

Ensuite, c’est le capitaine Sanogo qu’on voit à la télévision nationale le mardi soir en train de s’expliquer sur les raisons de ce départ forcé du Premier ministre, après le discours prononcé par le président de la République par intérim, Pr. Dioncounda Traoré. On aurait tenté de dire à quel titre ? Le chef de l’ex-junte, signataire de l’accord-cadre qui a permis le retour à l’ordre constitutionnel, charge le Premier ministre démissionnaire en le traitant de tous les noms d’oiseaux.

On a eu l’impression que c’est un maître qui se plaignait de son esclave. Et Cheick Modibo Diarra est même pris pour celui qui a bloqué l’avancement du pays dans sa sortie de crise. En somme quelqu’un qui n’a plus d’égard envers ses maitres. Pourtant, il fut un moment où le Premier ministre sortant semblait prendre des instructions à Kati et pour un tel comportement, il avait essuyé les foudres d’une partie de l’opinion nationale l’accusant d’être au service de la junte. En ce moment, le jeu était à l’avantage de Kati et celui-ci n’a pas osé défendre CMD. On a donc l’impression d’avoir affaire à une partie de gamins lesquels, lorsque ça clashe, se mettent à déballer tout le complot.

Cheick Modibo Diarra a commis de graves erreurs au cours de son séjour primatorial, cela est évident, mais puisqu’on a tous les moyens de le faire partir dans la dignité, pourquoi n’avons-nous pas procédé ainsi ? Ayant déjà démissionné, quel intérêt pour le chef des ex-putschistes de venir lyncher médiatiquement le PM sortant. Pourquoi tirer sur un corbillard ?

Pourquoi le capitaine Sanogo peine à s’effacer de la transition quand bien même qu’il en a fait la promesse à maintes reprises ? Pourquoi lui qui s’est arraché un statut d’ancien chef d’Etat (que la Cédéao lui refuse d’ailleurs) n’est pas concerné par le devoir de réserve ?

Autant de questions qui préoccupent aujourd’hui les Maliens.

Abdoulaye Diakité

===========================

Transition en danger

C’est à Kati que Cheick Modibo Diarra a signé sa lettre de démission

C’est à Kati que Cheick Modibo Diarra a signé sa lettre de démission. C’est là-bas aussi qu’il a enregistré sa déclaration de démission qui sera diffusée plus tard à la télévision nationale. Aux environ de trois heures du matin, un groupe de militaires est descendu avec la bande pour faire diffuser la déclaration. Pour ce faire, il a fallu remettre en marche la télé qui ne diffuse pas normalement à une heure aussi tardive.

C’est entre quatre heures et cinq heures du matin que l’ancien Premier a été reconduit à son domicile par les militaires qui sont restés sur place. Hier encore les militaires n’avaient pas bougé, plaçant de facto l’ancien Premier ministre “en résidence surveillée”.

 

Commentaires via Facebook :

32 COMMENTAIRES

  1. cette demission du pm CMD ne serait pas pas un complot entre sanogo et le pm afin que ce dernier puisse preparer son election au poste du president de la republique; mais que CMD SACHE qu’ il ne battra meme pas oumar mariko je dis bien oumar mariko le dernier des hommes politiques de ce grand pays le MALI.

  2. mon capitaine, votre place est au nord.arrêtez de vous immiscer dans les affaires du pays. si vous êtes courageux, allez combattre IYAD au nord au lieu de rester à Bamako bomber le torse.merdrrrr

  3. La démission de CMD nous conduit encore à un génocide politique au mali. CMD soutenu par les américains n’a pas dit son dernier mot sauf si sanogo modifie la constitution malienne permettant aux militaires d’accéder au pouvoir. mais ce qui faut retenir cette situation restera un volcan mal éteint au MALI.
    une réelle pensée pour les populations du nord du mali qui vivent dans la crainte.

  4. Vous qui reagissez,vous les journaleux, CMD et AYA sont tous les memes vous etes tous vilents qui dans le langage qui avec sa plume qui a la tele mais Aya Lui au moins nous a evite le bain de sang qui allait suivre les elections truquees dans ce cas le seul qui vaut mieux que vous tous c’Est bien celui qui est reste constant dans sa ligne et qui a le courage de ses idees DEVINEZ,,,,,,,,tous les maliens ont compris vive l’exemple senegalais

  5. Cmd à fait le jeu de la junte alors tout à fait normal qu’il sorte par la petite porte quand au nord difficile de savoir le jour du départ que dieu protège le Mali .

  6. J +10

    Cela fait demain 14/12/2010, 10 jours que les armes débloquées du port de Conakry sont à la disposition de l’armée malienne dans le fief de la junte militaire à Kati.

    Depuis aucun acte militaire en faveur de la reconquête des régions nord du pays n’a été entrepris.

    Mais des actions tape à l’œil (lancement en grande pompe d’un recrutement massif de 2000 jeunes dans l’armée) et les manœuvres dilatoires de l’écartement manu militari du premier ministre CMD.

    Sinon rien!

    Les maliens ont donc, au moins, des sujets de conversation pour les 3 prochains mois (Départ précipité de CMD, nomination inattendue de Diango Cissoko, formation de son gouvernement, etc et etc.) c’est à dire tout sauf la libération du nord du pays et l’organisation des élections.

    La magie est que ça marche à tous les coups, internautes, grins, milieux politiques, professionnels et familiaux, tout le monde s’engouffre dans la brèche pour oublier l’essentiel, pourvu que Kati ne prenne jamais la direction du nord du pays.

    On va tourner en rond encore pendant 9 mois avant d’attaquer manu militari Diango Cissoko à son tour!

    Son tort?

    Il est tout simplement un peu trop clair, il ressemble donc à un rebelle Touareg, et pourquoi pas à un Shebab, ou un rebelle congolais, et Kati va se méfier de lui, Dioncounda serait d’accord et les maliens commenteront, comme d’habitude.

    Ainsi va mon pays coupé en deux et pour très longtemps.

    En attendant, Kassin compte les jours depuis la libération des armes réclamées par le Copam, Mp22 et acolytes.

    Demain 14/12/2012: J+10

    À bientôt mes amis !

  7. Maintenant qu’ils ont eu ces foutues armes ils savent qu’acune menace ne peut les atteindres….. Les vrais enemis du Mali sont Sanogo et sa click de mercenaires…..

  8. Il a une mine qui fait pitie notre sacre faiseur de PM…peut etre c’est le debut de la fin…..

  9. Laissez le mouton brouter, tabaski viendra!SANOGO aura sûrement une fin tragique car maintenant il a plus d.enemis que ami.SAMOGO peut etre abatu n.importe quel moment, alors laissez le django du Mali disfruter ses derniers moments…..

  10. Sanogo a oublié le Nord depuis longtemps.Mes pensées profondes vont à nos frères qui souffrent au Nord.

  11. Qui est dans le corbillard…….???? CMD… Alors etait il fini….mort….le resultat, la finalite est le meme…

    Donc bonne chance CMD…. j’ai aime ton large sourire a la passation cet apres midi…. Vas te refaire…. pour les presidentielles…

  12. C’est dommage de voir des responsables africains cautionner les agissements de Sanogo qui est le vrai problème du MALI. Cheick Modibo n’est qu’un bouc émissaire. Il dérangeait car il n’est pas “sale’. Au moins on ne lui a pas reproché d’avoir volé un centime de l’État malien. La Primature croupissait lorsque Sanogo avait un budget mensuel de 148 millions de francs CFA…utilisés à acheter du Whisky et à entretenir des femmes. Le Nord est le dernier souci de la soldatesque de Kati.Wait and see…

    • Hi verite!!! Ces responsables africains cautionnent par ce que la barriere est lever,ce que SANOGO oublie c’est CMD qui lui a protéger comme une poule protege ces poussins de l’epervier.
      De Django a Dionkouda,Allassane et Blaise ne te pardonneront Jamais.
      On attend que jour……..J

  13. A voir la photo de Moussa Dadis SANOGO, on se rend compte que, effectivement, l’homme descend du singe. A y voir de plus près, on se rend davantage compte qu’il y en a qui en descendent plus vite que d’autres!

  14. Pourtant, il y avait d’autres moyens plus civilisés pour atteindre le même objectif. D’ailleurs cette méthode martiale n’a pas manqué d’indigner une partie de l’opinion nationale et internationale et l’ONU s’apprête à imposer des sanctions ciblées contre certains responsables de l’ex-junte.
    Vous nous racontez du n’importe quoi, mon cher! Il n’y avait aucun moyen civilisé pour rapaller à l’ordre Dr Diarra. Moi, je suis le premier des deçu de CMD (Tous les habitués de ce site savent ce qu’il representait pour moi). Quand j’ai entendu ce monsieur prétendre qu’il ne sait pas [ à qui il va remettre sa demission], c’était fini.

    Par contre je serais d’accord avec vous si vous dites que le capitaine des déserteurs n’a pas la stature d’un chef d’état.
    D’abord, il n’est pas du tout intelligent: il dit que les gens mecontent de CMD partaient se plaindre au près de lui (MAIS QUALITE DE QUOI?), j’ai compris qu’il fait foi de la visite de ces escros pour se faire valoir une légitimité POPULARITE.

    Ensuite il dit que CMD n’a donné aucun équipement (même si cela est vrai il va trop loin et TRAHI UN SECRET DEFENSE,…car logiquement cela equivaut à dire que l’armée n’est pas plus équipé qu’avant la perte des trois grandes villes du nord, c’est à dire depuis le depart d’ATT,…ce qui craint).

    Enfin, un responsable courageux ne fait pas un procès par contumance alors que l’accusé n’a pas refusé de comparaitre.
    Le courage lui demandait d’inviter CMD avec lui pour qu’ils procèdent au débat contradictoire et au grand deballage, sur l’ORTM!
    Lui, il dit tout ce qu’il pense de CMD,…immaginez CMD faire de même dans les medias (vous conviendrez avec moi que l’occasion ne manque pas) Ca serait un grand deballage du Mali NON.
    Alors as tu pensé une seconde au mali?

  15. ce sont les militaires qui tiennent la censure ici ??? plus moyen de dire un mot sur l’ivrogne de Kati 👿

  16. les groupes armés barbus dirrigent le nord et les groupes armés buveurs d’alcool dirrigent le sud.

  17. TOUT CELA EST LA FAUTE A NOS GÉNÉRAUX COLONELS ET COMMANDANTS DE L ARMÉE DE QUOI AVEZ VOUS PEUR

    • Ils ont peur de mourire ,laissant tous ces Belles Femmes derriere.
      Ils ont piller ton payes ,ils sont tous millardaire et Le riche a toujour peur de la mort pendant Le pauvre souhaite toujour l’arriver de Djon BiLLAL 🙄 🙄 🙄

  18. Maliweb fait de plus en plus fort : 3 articles avec photos sur Sanogo !!!!!! c’est lui faire trop d’honneur 👿
    a ceux qui trouve que c’est un XXXX ,XXXX ,je suis de votre avis …………mais faites attention qu’entre deux cuites il ne reléve pas XXX , vous risquez d’etre enlevés dans la nuit pour etre amenés à l’ORTM et demander pardon en public 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  19. ohhh pour une fois maliweb vous avez bien parle
    Autant de questions qui préoccupent aujourd’hui les Maliens.

    Abdoulaye Diakité

    quel article Mrs abdoulaye

  20. CMD n’a rien fait pour l’armée ? Un peu d’humilité au moins mon capitaine. Le gouvernement a debloqué combien de milliars pour acheter de nvlles armes ?Et son grand combat à travers la Comunauté Interle en faveur de l’appui aux forces armées du Mali ? Malgré la crise il y a t-il d’arriérés de salaires des militaires? Et la prime de 50 000 F octroyés aux militiares cencés etre au front (qui en afit sont aux bars de Sévaré, Bandiagara, Bankass, Markala, Konna…) ? Et maintenant que CMD n’est plus là (puisque c’est lui seul qui était le problème) quelle date peut peux tu liberer le Nord ? Oubien tu va chasser aussi Diango Sissoko à son tour en accusant lui aussi qu’il ne fait rien pour l’Armée?

    • le problem c est pa sanogo c est le malien lui meme un peuple d oportunistes profiteur ingrat etXXX.en 91 nous nous some battu contre GMT et cette meme armee et nous avons vaincu XXXXde militaires dans la douleur et le sang.en mars 2012 ces XXX sont venus confisquer notre victoire et ce meme peuple les a soutenue inkroyable.et voila les consequences de notre idiotie.c est fini a jamais le mali est mort.bravo

      • Mon cher frère,
        Pour une fois j’ai lu une vérité venant d’un Malien. Comme vous l’avez si bien dit, que le problème
        ce n’est pas Sanogo, mais les Maliens qui, par opportunisme cire les godasses de ce crétin. Le Malien ne voit que son intérêt personnel et s’en moque éperdument du bien être du peuple.

Comments are closed.