Mission européenne de formation de l’armée malienne (EUTM) : Une mission multinationale qui regroupe 550 militaires européens de 25 nationalités

2

La mission européenne de formation de l’armée malienne (EUTM) est une mission européenne d’entraînement au Mali regroupe 550 militaires européens de 25 nationalités. Environ 200 militaires participent à la formation et à l’instruction de l’armée nationale. Près de 150 soldats sont chargés de la protection du personnel. Le reste, environ 150 hommes, assure les fonctions de commandement par la mise en place d’un état-major, organise la logistique militaire et s’occupe du soutien médical.

C’est le 17 janvier 2013 que la Mission est instituée. Ce qui crée son fondement juridique. Mais il est précisé que le lancement de la mission fera l’objet d’une décision ultérieure. Les objectifs de l’Eutm sont entre autres : la formation et l’entraînement de bataillons des forces armées maliennes, appui d’unités, de tactique et de soutien logistique au combat, de droit humanitaire international, de protection des civils et de droits de l’homme.

Un mois plus tôt, le 10 décembre, un concept de gestion de crise au Mali est approuvé par les ministres des Affaires étrangères de l’UE qui concluent à la  nécessité d’avancer rapidement dans le processus de planification et de préparer une décision du Conseil instituant la Mission. Il est prévu de fournir 200 instructeurs pour une durée de 15 mois. Du personnel d’appui et de protection des forces sera aussi déployé. Les entraînements auront lieu au nord-est de Bamako. Le coût de la Mission pour le premier mandat est évalué à 12,3 millions d’euros lors de son premier mandat.

La mission Eutm Mali a été adoptée sur la base de la résolution n° 2071-2012 du Conseil de sécurité des Nations unies et des articles 42 et 43 du Traité sur l’Union européenne.

La mission a pour tâches de fournir dans le sud du Mali, des conseils en matière militaire et en ce qui concerne la formation des forces armées maliennes opérant sous le contrôle des autorités civiles légitimes, afin de contribuer à rétablir leurs capacités militaires et de leur permettre de mener des opérations militaires visant à rétablir l’intégrité territoriale du Mali et à réduire la menace constituée par les groupes terroristes.

La décision exclut explicitement la participation des forces d’Eutm Mali aux opérations de combat. Plus précisément, la Mission compte plusieurs volets permettant de répondre aux besoins opérationnels que sont entre autres : appuyer la formation des forces armées maliennes ; fournir des formations et conseils pour le commandement, le contrôle, la chaîne logistique et les ressources humaines ; apporter une formation en matière de droit international humanitaire, de protection des civils et de droits de l’homme. La mission coordonne son action avec celles des Nations unies.

A.Agmour

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Tant que nous continuerons à penser que la FRANCE est indispensable, nous n’allons pas nous en sortir. La France est à la base de tous ces problèmes que vit le MALI aujourd’hui. C’est elle qui a ARMÉE ces gens dans le soucis de diviser notre pays afin d’occuper LE nord et d’exploiter nos ressources. Nous ne devons aucun respect envers ce pays. Si non combien de maliens tués ces dernières années ? Le paradoxe est que nous continuons à les appeler amis. Amitié de quel genre ? Quant est ce que nous allons nous réveiller ?

  2. Que deviennent des Soldats formés sans Armes ?
    Le Pays est toujours occupé
    Dites la vérité à la France, elle est à la base de cette occupation de Kidal. Sinon de ce cafouillage

Comments are closed.