Protection et Défense des sites Potentiels de MANPADS : L’armée malienne outillée

1

La salle des pilotes de la Base 101 a servi de cadre, le samedi  05 décembre 2015, à l’ouverture d’une session de formation pratique et de familiarisation au concept de protection et de Défense des sites potentiels de lancement de MANPADS (Man Portable Air défense Système). La cérémonie était présidée par le commandant de la Région aérienne N°1, le colonel Major d’aviation Raphaël Fomba, le colonel Major Satigui T Sidibé, Inspecteur en chef, les pilotes impliqués à savoir le colonel Wagué pilote de chasse, le colonel Lassina Togola, pilote de transport, les éléments d’intervention de la gendarmerie Nationale, de la base et les représentants des compagnies aériennes.

Compte tenu de la situation sécuritaire que connait le Mali, l’Union Européenne a fait don d’un avion de reconnaissance au Mali qui a pour mission principal : la surveillance de l’aéroport international de Bamako et ses environs. Ce petit appareil appelé CESSNA-206 est doté d’une capacité de détection de jour comme de nuit permettant ainsi de prévenir les menaces éventuelles sur les avions au départ et à l’arrivée. Selon nos sources, il a coûté à plus de 1,5 milliards de FCFA et est capable de filmer tout objet à plus de 3 kilomètres du sol et de rendre compte à la base. Cette formation pratique à la base 101 avait donc pour objectif de   préparer et de familiariser les acteurs (hommes et femmes sous leur commandement) à leurs missions et tâches pour une bonne gestion des crises auxquelles ils seront confrontés. Il s’agissait également de tester les mécanismes de coordination, de communication et de réaction du personnel exploitant le CESSNA-206 en particulier et en général tous les acteurs impliqués afin de mieux les préparer à une situation réelle de crise. Dans un cas pratique, lors d’une patrouille de routine, les éléments de la Base Aérienne 101 ont reçu des informations faisant état de la présence d’éléments suspects rodant dans les environs immédiats de l’aéroport de Bamako. Il a été fait cas de mouvements inhabituels vers une élévation boiseuse de Sanankoroba. Forts de ces informations, dès 5 H 30 du matin, un vol de surveillance aéroportuaire est effectué par le CESSNA-2016 et une moto Sanily avec deux hommes armés dotés de rockets et de fusils sont identifiés. Le chef de bord de l’avion informe les contrôleurs aériens, les opérateurs au sol au niveau du Centre des Opérations Aériennes de la Base Aériennes 101 ainsi que le commandant de la Compagnie de Transport Aérien sont tous aussitôt informés pour une prise immédiate en compte de la situation afin d’apporter des réponses appropriées aux problèmes posés. Les hommes sur terres, grâce à un mouvement rondement mené ont pu mettre fin aux supposés djihadistes.

Fakara Faïnké, Envoyé spécial

PARTAGER

1 commentaire

  1. Est-il prévu d’employer cet appareil pour la surveillance nocturne de la vielle de Bamako ?

Comments are closed.