Report de la biennale spéciale artistique et culturelle 2016 : La commission d’organisation s’explique sans convaincre

Officiellement lancée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, l’édition spéciale de la biennale artistique et culturelle 2016 initialement prévue à Bamako du 24 au 31 décembre a été reportée. Elle aura finalement lieu du 24 mars au 02 avril 2017 à Bamako.

0

Officiellement lancée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, l’édition spéciale de la biennale artistique et culturelle 2016 initialement prévue à Bamako du 24 au 31 décembre a été reportée. Elle aura finalement lieu du 24 mars au 02 avril 2017 à Bamako. Les raisons de ce report sont multiples. Pour la  Commission nationale d’organisation ce rendez-vous a été reporté  dans l’optique d’intégrer de nouveaux paramètres pour l’organisation d’une biennale encore plus inclusive. Par contre, selon d’autres sources, ce report serait lié à la recrudescence de l’insécurité  dans notre pays.

Placée sous le signe de la paix et de la cohésion sociale, les plus hautes autorités avaient initié cette biennale spéciale à Bamako avant que les conditions sécuritaires ne soient réunies pour le début correct de la biennale artistique et culturelle dont la ville de Mopti est toujours candidate pour l’accueillir. Cette biennale spéciale à Bamako est la réponse de nombreuses sollicitations des populations qui ont manifesté le besoin d’organiser la biennale. La biennale est un espace d’expression, mais aussi un espace d’éclosion de jeunes talents. Elle réunira  les  jeunes originaires de toutes les régions du pays sur une scène pendant un laps de temps. Elle est sans doute un facteur de cohésion, de paix et s’inscrit en droite ligne de la dynamique de la réconciliation nationale.

L’édition spéciale  se fera avec toutes les disciplines artistiques et culturelles, à l’exception du ballet à thème (dont le nombre d’artistes peut atteindre 10 à 15 personnes). Officiellement lancée par le président de la République en personne, il y a quelques mois, les différentes délégations avaient commencé les répétitions. Mais à la surprise générale,  la tenue de la biennale spéciale du 24 au 31 décembre 2016 a été reportée. Elle se tiendra finalement du 24 mars au 2 avril 2017 à Bamako. Pour la commission, le décalage des dates de la biennale spéciale de Bamako a été fait dans l’optique d’intégrer de nouveaux paramètres pour l’organisation d’une biennale encore plus inclusive (avec le souhait de participation des nouvelles régions Taoudéni et Ménaka, la diaspora malienne et des associations de personnes handicapées). Selon un membre de la commission, la biennale est organisée dans le but d’une meilleure cohésion sociale, ce n’est pas fait pour exclure. La commission a également rassuré que  tous les sponsors et partenaires ont adhéré à cette nouvelle date et l’ont accueilli favorablement.

Par contre, selon une autre source, le report est tout simplement lié à l’insécurité de plus en plus grandissante dans notre pays.  Selon notre source, la surmultiplication dangereuse des séries d’attaques sanglantes faisant régner la peur et panique permanentes un peu partout au Mali et notamment à Bamako.  De plus, la multiplication des attaques contre les positions de nos forces de sécurité un partout. Dans ce climat exceptionnel d’insécurité persistante, on ne veut pas prendre des risques à tenir cette rencontre de grande mobilisation humaine. Surtout qu’elle devait être organisée à quelques petits jours du Sommet Afrique-France à Bamako.

Y. Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER