LITTERATURE – Fily Dabo Sissoko : Un grand sage africain

0

Mercredi dernier Modibo Halassi Sidibé l’auteur du livre ainsi titré a réuni du beau monde pour le lancement d e son œuvre. C’était au Grand Hôtel de Bamako. Abdramane Touré juriste-constitutionnaliste, Mamadou Bani Touré homme de culture et critique litteraire, Sékou Diabaté professeur de lettres à l’université de Bamako et Abdramane Touré professeur de lettres à l’université de Bamako et président de la cérémonie constituaient l’équipe d’échanges et de débats sur le livre Fily-Dabo Sissoko de Mr Sidibé professeur d’enseignement secondaire spécialité : histoire-géographie.

<<Fily Dabo Sissoko Un grand sage africain >> est décliné en 6 chapitres allant de « … l’homme politique (chap I) aux … leçons d’une vie (chap VI) en passant par … la pensée et l’action politiques de Fily Dabo Sissoko (chap II)- … L’homme de culture (chap III) … l’homme des temps anciens (chap IV) et … de l’opposition au peloton d’exécution (chap V). Toute une vie, riche d’enseignements dont la sève nourricière et la trame sont l’authenticité, les profondeurs du terroir et les valeurs socio-culturelles qui en jaillissent pour inspirer l’homme politique. Un sage africain, pétri de valeur, de rigueur, d’abnégation, d’un sens élevé de l’humain. Les spécialistes cités plus haut ont rivalisé de commentaires sur l’œuvre et l’auteur. De Modibo, enseignant de conviction, ils ont retenu la rigueur dans la recherche, la qualité de l’écriture et l’équilibre du livre qui contraste avec le titre (en apparence laudateur d’après Mamadou Bani Touré).

De Fily Dabo Sissoko et du contenu du livre le juriste Abdramane Touré souligne que ce grand homme, qui a marqué son temps et notre pays, a été victime d’austracisme malgré tout ce qu’il a apporté à son peuple, au peuple noir en général et à la civilisation universelle. Soudanais aux convictions politiques pétries de culture et de richesse séculaire de son terroir Manding, Fily est une référence politique et culturelle qui doit inspirer les politicards d’aujour-d’hui. Mr Touré, au delà de tout, retient avec beaucoup d’émotion en annexe le discours et l’hommage de Fily Dabo Sissoko à son ami et adversaire politique Mamadou Konaté (député) à sa mort 1956 et l’extrait du bulletin de la commission internationale de juristes (1963) a propos du jugement de Fily Dabo. Sékou Diabaté reconnaît que Modibo Sidibé a fait une grande œuvre qui ouvre la porte à d’autres ouvrages pédagogiques sur Fily Dabo Sissoko qui doit être largement enseigné depuis le fondamental jusqu’au bout de la chaîne de l’éducation au Mali .

Le Ministre Amadou Hammadoun Dicko s’est félicité du livre et a témoigné que Fily Dabo Sissoko est un homme qu’on ne finit pas de connaître et de découvrir. Et le ministre de soutenir avec Fily Dabo « qu’il est au commencement mais pas à la fin » car l’œuvre de Fily est éternelle.

Enfin tous ont partagé le chapitre 6.3 de l’auteur à savoir : La dette vis-à-vis de Fily Dabo Sissoko. «Elle tient en l’ardente obligation de faire connaître de façon impartiale l’œuvre de Fily Dabo Sissoko. Il est bon de faire savoir que c’est dans le cadre d’un parti légalement constitue que Fily Dabo Sissoko mena tout son combat politique. Démocratiquement, il a été élu à plusieurs reprises entre 1945 et 1956. Démocratiquement, il a été battu aux dernières consultations pluralistes organisées au soudan français en 1959. Son parti a été dissout par un arrêté en date du 31 juillet 1959. Il cessa par conséquent de militer parce que selon lui : « La Politique est un domaine où le libre choix est de vigueur. » Fily Dabo Sissoko aurait prédit la renaissance de son parti. Ce qui est effectif depuis 1991.

La seconde dette vis-à-vis de Fily, c’est l’absolue urgence à faire passé son œuvre en morceaux choisis dans les ouvrages des écoliers africains. Il va falloir commencer là par l’inventaire bibliographique duquel le reste requis suivra. Alors et alors seulement, l’on saisirait sans fard ni parti pris le fond de sa pensée. La jeunesse africaine en mal de repère a besoin de faire ses armes dans un tel terreau ».

Somme toute l’on peut retenir que notre ainé Modibo (l’auteur du livre) s’est acquitté d’une double dette, aussi bien vis-à-vis de Fily que de sa sœur cadette Fatim Sidibé (notre consoeur de l’ORTM) qui lui a demandé et à qui il a promis d’écrire ce livre. Modibo comme le grand sage africain Fily Dabo Sissoko est un homme de conviction, de rigueur et d’abnégation. Humble et courageux le mari de Me Yacine Faye (Notaire) malgré ses 56 ans est un enseignant rompu à la tâche. Il a commencé à enseigner à 19 ans en 1970 et est promoteur et Directeur d’une école de Référence «Batu Maudo» sise au Quartier Mali.

MHC

Commentaires via Facebook :

PARTAGER