Promotion de la beauté : Kidal a sa miss

1

Dans le cadre de la nuit ORTM prĂ©vue au mois de dĂ©cembre prochain, la rĂ©gion de Kidal a procĂ©dĂ© le vendredi 20 novembre 2015 au choix de sa miss. En raison de la situation sĂ©curitaire de la rĂ©gion,  il fallait comme en 2015, trouver une ville d’accueil pour l’organisation de l’édition  2016. Si en 2015, la ville de Koutiala  a accueilli l’organisation de « Miss Kidal », cette annĂ©e, la rĂ©gion de Kidal a Ă©tĂ© accueillie par sa sĹ“ur jumelle, c’est-Ă -dire Bougouni.  Cette nuit de la beautĂ© Kidaloise s’est dĂ©roulĂ©e dans  la salle de spectacle « Siraba Togola », en prĂ©sence d’Adama Kamissoko, gouverneur de la rĂ©gion de Kidal;  Haminy Belco Maiga, prĂ©sident du conseil rĂ©gional de Kidal; Cheik Fantamady BouarĂ©, prĂ©fet du cercle de Bougouni ; Pr. Akory Ag Iknane  prĂ©sident du collectif des ressortissants de Kidal, l’honorable Aicha Belco Maiga etc.

Cette soirée était placée sous le signe de la paix et la réconciliation nationale. Selon,  Moussa Coulibaly, le secrétaire général du comité syndical de l’ORTM de Bougouni, la délocalisation de la nuit ORTM de Kidal dans la ville de Bougouni est une belle occasion de promouvoir la culture de Kidal dans une localité du sud.  Il a souhaité que la diversité culturelle du Mali soit exploitée par tous les citoyens au profit d’une réconciliation durable.  Après le cérémonial d’ouverture, la compétition pouvait commencer.  Il y avait 8 candidates en lice : N°1 Fatoumata Doumbia, N°2 Nassarath Wallet Mohamed, N°3 Aminata Touré, N°4 Fadimata Cissé, N°5 Doussou Diallo, N°6 Fatima Simaga, N° 7 Adam Sissoko et la N°8 Aminata Sangaré.

Le  premier passage des candidates s’est déroulé en uniforme. Le deuxième passage a consisté à défiler en tenue traditionnelle. Au cours de cette étape, les candidates ont chacune valorisé la culture de leur terroir d’origine. Pendant,  la troisième et dernière étape, les candidates  en tenue de soirée ont livré à l’assistance des messages de paix et de réconciliation. C’est suite à ces différents passages que les membres du jury se sont retirés pour délibérer sur les résultats. Au moment où le jury délibérait, la foule fut tenue en haleine par des prestations d’artistes tels que Mamou Sidibé, Doussou Bagayogo et le groupe musical de Kidal.

Ayant survolé de sa classe les 3 étapes, la candidate n°2 Nassarath Wallet Mohamed avait tué tout suspense. Et c’est sans surprise qu’elle fut proclamée « Miss Kidal 2015 » avec 317 points sur 325. En plus de la première place, elle remporta haut les mains le prix de l’éloquence mis en jeu par l’honorable Aicha Belco Maiga. La miss en guise de récompense a  reçu la somme de 200 000 FCFA de la part du comité d’organisation et la somme de  100 000 FCFA pour le prix de l’éloquence.

La place de première dauphine fut enlevée par  la candidate N°8 Aminata Sangaré avec une enveloppe de 150 000 FCFA. Enfin, la deuxième dauphine fut Mlle Adam Sissoko, candidate N°7 avec une enveloppe de 100 000 FCFA.

Toutes les autres candidates  ont reçu des prix de consolation.  Au-delà du festif,  cette nuit ORTM de Kidal, délocalisée à Bougouni, a été l’occasion pour les participants d’apporter la preuve de l’unicité du Mali, tant  les symboles étaient forts : des ressortissants du nord dansant très bien le balafon de Sikasso. Que dire de l’éloquence avec laquelle la miss délivra son message de paix en  langue nationale Bamanakan, pourtant, elle est une Tamasheq pur sang.

Bougouni, la plus Tamasheq des villes maliennes ainsi, vient de prouver que nous Maliens, du sud comme du nord, sommes condamnés à vivre ensemble. Comme l’a si bien dit un spectateur à la sortie de salle : « Nous n’avons pas le choix, on est uni par le sang et l’histoire»  

 

Ils ont dit :

Le président du conseil régional de Tombouctou : « La région de Kidal restera dans la Mali » 

Le président du conseil régional de Tombouctou, après la soirée, s’est dit très satisfait de la qualité de l’organisation et du professionnalisme des responsables politiques et administratifs de Bougouni.  Il estime qu’en accueillant la région de Kidal, les populations de Bougouni n’ont pas trahi l’amitié qui lie les deux villes. Il a cependant regretté les tristes événements qui ont eu lieu à l’hôtel Radisson. « Nous avons fait la preuve à Bougouni que rien ne pourra freiner la réconciliation qui est en marche », a martelé monsieur Maiga. Il est  convaincu que la région de Kidal restera dans la Mali et que les fils de ce pays d’où qu’ils viennent parleront le même langage. Cette conviction, l’élu la tire de sa récente tournée dans la région de Kidal, qui lui a permis de comprendre que les populations et les mouvements armés  veulent très  vite tourner la page pour bâtir un Mali nouveau. Enfin, le président du conseil régional souhaite vivement que l’édition 2016 de la nuit ORTM de la région se tienne à Kidal.

 

Le président des ressortissants de Kidal, Akory Ag Itnan : « Les terroristes n’arriveront jamais à nous imposer la terreur »

En marge de la soirée, le professeur Akory, président de l’Association des ressortissants de Kidal, a tenu d’abord à rappeler le contexte particulier dans lequel s’est tenue cette soirée, c’est-à-dire  la prise d’otages de l’hôtel Radisson.  Il a souhaité le  repos en paix de l’âme des disparus, prompt rétablissement aux blessés et félicité la bravoure des forces de sécurité malienne et étrangère. « Le maintien de cette soirée est un  message envoyé aux terroristes qu’ils ne pourront jamais imposer la terreur sur notre territoire. Elle a été aussi l’occasion de rappeler à toutes les populations du Mali que la paix et la quiétude sont indispensables pour  un mieux-vivre », déclare Akory.  Il estime que les Maliens doivent très vite se donner la main  pour construire la paix, seule gage d’un développement économique et social. Pour en arriver là, le président des ressortissants de Kidal pense qu’on doit se faire confiance entre nous, car pour lui par nous, nous pouvons. En ce qui concerne la miss qui représentera sa région Kidal, il souhaite qu’elle remporte la phase finale de Bamako.

Réalisé par Abdoulaye Kéné

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Good job miss, Kidal for your election and good luck to you for the upcoming national competition. Also a big thank you, to all the organizers and promoters of this event. Hopefully this Miss Kidal’s election maybe an opportunity for all of our citizens to seriously engage into the promotion of peace, harmony and understanding among all the children of our great country, Le Maliba.

Comments are closed.