Mali-Cedeao : La médiation des autorités traditionnelles africaines

2

La délégation des têtes couronnées, en séjour dans notre pays, a été reçue hier par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Ces légitimités coutumières entendent œuvrer pour éviter à notre pays de nouvelles sanctions de l’organisation ouest-africaine

Les autorités traditionnelles et coutumières du continent s’impliquent pour que notre pays et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) arrivent à un terrain d’entente sur la conduite de la Transition au Mali. Le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta a, en effet, reçu hier à Koulouba, une délégation du Conseil panafricain des autorités traditionnelles et coutumières (CPATC) conduite par son président, Son Altesse Dada Awiyan Kokpon Houdegbe du Bénin. Ces hautes personnalités sont venues écouter les autorités maliennes et l’ensemble des parties prenantes afin que la volonté du peuple malien soit prise en compte dans les décisions le concernant.

Après la rencontre avec la délégation et un tête-à-tête entre le chef de l’État et lesdites autorités, le prince Théophile Tatsitsa Gha, chargé de la Mission coopération et paix du Conseil panafricain et coordinateur du secrétariat technique permanent, a expliqué à la presse que son organisation a été informée qu’il y avait une réunion de la Cedeao qui pourrait infliger de nouvelles sanctions à l’État du Mali.

Il a précisé que les membres du Danbé-Ton du Mali ont invité leurs pairs du Conseil à intervenir pour dialoguer avec les chefs d’État de la Cedeao afin que la situation soit apaisée. Mais également pour que le Mali ne subisse pas des sanctions supplémentaires.

Selon le prince Théophile Tatsitsa Gha, le pays est déjà sous le poids de l’insécurité et de la pandémie de la Covid-19. Pour lui, les sanctions de la Cedeao pénalisent les populations du Mali. C’est pourquoi, il était important que les chefs traditionnels interviennent auprès des chefs d’État de cette organisation pour calmer la situation, et que les consultations nationales en cours au Mali puissent produire des résultats.

Le prince Théophile Tatsitsa Gha a indiqué que le président du Conseil a adressé une dépêche royale au chef de l’État ghanéen qui est le président en exercice de la Cedeao pour lui exprimer les préoccupations des légitimités traditionnelles et celles du peuple du Mali. Le porte-parole de la délégation a indiqué que le peuple du Mali et les autorités de la Transition ont accepté la voie du dialogue.

Il a précisé que le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, est réceptif à cette approche de dialogue qui puise dans les traditions maliennes.

En outre, le prince Théophile Tatsitsa Gha a rappelé que le Mali est un peuple de culture qui a gardé les valeurs culturelles. Aussi, il a souligné que le colonel Assimi Goïta a, dans le cadre de sa politique culturelle, institué la journée du 11 novembre pour rendre hommage aux légitimités coutumières. Pour le porte-parole du Conseil, le président de la Transition est tout à fait en accord, dans la philosophie et la ligne de conduite pour la préservation des valeurs culturelles africaines.

……..LIRE LA SUITE SUR https://www.lessormali.com/

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. PROPOSITION A LA CEDEAO, AUX PARTENAIRES ET AUX MALIENS : Pour une transition gouverne’e et controle’e.

    Pour moi, la transition au Mali doit etre pre’ce’de’e d’une pre’-transition de cinq mois de’die’e uniquement aux e’lections pre’sidentielle et le’gislative anticipe’es et ce qui est indispensable a leur organisation.

    Ces e’lections anticipe’es inclusives, qui se derouleront sur cinq mois, constitueront le pre’lude a cette transition d’UN AN. Cette transition doit etre
    gouverne’e et controle’e pour e’viter tout de’rapage et pour satisfaire ses objectifs.

    Ce qui n’est pas en contradiction avec les recommendations des ANRs (Assises Nationales de la Refondation) qui proposent un de’lai global de la transition compris entre six mois et cinq ans.

    Personne n’a le monopole du patriotisme.
    Chaque Malien est invite’ a apporter sa contribution pour la Refondation du pays.

    Cinq ans c’est trop pour la Refondation, il faut juste choisir une dure’e raisonnable ET PUIS gouverner et controler la transition pour ne plus de’raper et pour satisfaire ses objectifs avec la qualite’ requise.

    La CEDEAO et le communaute’ internationle doivent maintenant, aider Les Maliens a choisir une dure’e de prolongation de la transition raisonnable et qu’on peut respecter.

    Cette transition, base’e sur les principles de bonne gouvernance et de re’de’ vabilite’, se focalisera sur l’essentiel.

    Ensemble, nous y arriverons.

    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et Se’curite’
    TEL 002 2 3 95955792
    TEL 002 2 7 81204817

  2. It is good Traditional …Customary Authorities council is publicly making itself known to ECOWAS. After all it is group ECOWAS is intended to protect plus keep in power throughout West Africa. If group did not possess psychological enslavement to foreign religions plus ways disposition Negroid Africa would be position to properly manage terrorists /jahadists /violent criminals plus corruption with impunity would not exist. I have wondered if their stupid, egotistical plus lazy asses are primary cause Negroid Africa is not all it should plus could easily become. Their laziness plus selfishness have large portion of blame for insecurity plus much to much lack of development in Africa. We should note their incompetence cause they will always your little good or competence they show.

    As for now if promoting outdated living Traditional …Customary Authorities is truly using it’s influence with ECOWAS to get Mali support it need to complete change in its Governance as clearly needed plus upgrade security plus living conditions then good plus necessary change to pursue greater good is beginning to take place. It is only by Negroid African leaders plus citizens enacting greater good method will Malians plus Negroid Africans be all they should be.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here