Mali: la Cédéao presse à nouveau la junte pour un retour “rapide” des civils

8
La Communauté économique des Etats ouest-africains (Cédéao) a une nouvelle fois pressé la junte qui a pris le pouvoir au Mali, en demandant un retour “rapide” des civils, a affirmé lundi le président nigérien Mahamadou Issoufou lors de l’ouverture d’un sommet de la Cédéao à Niamey.

“Il est du devoir de notre communauté d’assister les Maliens en vue d’un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques.La junte militaire doit nous aider à aider le Mali”, a affirmé M. Issoufou, également président en exercice de la Cédéao.

“D’autres partenaires stratégiques du peuple Malien fondent le même espoir”, a-t-il insisté.

Le président nigérien a rappelé que la Cédéao avait “pris des sanctions et demandé à la junte militaire de regagner les casernes (…) et la mise en place d’une transition, d’une durée de 12 mois maximum, dirigée par des civils”.

Le 28 août, lors d’un sommet extraordinaire de la Cédéao sur le Mali, le président Issoufou avait indiqué que les sanctions seraient “levées progressivement en fonction de la mise en œuvre” des mesures permettant un retour des civils.Ces sanctions (fermeture des frontières, embargo sur les échanges financiers et commerciaux) sont toujours en vigueur.

Par ailleurs, abordant d’autres sujets, le président Issoufou a exhorté ses collègues “à élaborer une nouvelle feuille de route tout en maintenant une approche graduelle pour le lancement de la monnaie commune” et souligné “les difficultés de mobilisation des financements” pour lutter contre le jihadisme.

“Nous devons considérer toutes les crises sanitaire, sécuritaire, politique et économique comme des opportunités.L’histoire ne repasse pas les plats.Profitons donc des occasions qu’elle nous offre pour accélérer l’intégration régionale et continentale”, a-t-il conclu.

Huit chefs d’Etat dont les présidents sénégalais Macky Sall et ivoirien Alassane Ouattara mais aussi le président de Guinée Bissau Umaro Sissoco Embalo étaient présents à l’ouverture du sommet.

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. CEDEAO foutons nous la paix et laisser nous respirer un peu,le président civil ou pas les maliens qui seront décider pas CEDEAO .

  2. A TO NTA TO NA TO Y KÔRÔ, Y KELE BA TIÈ

    Ce n’est pas un code wifi hein, c’est du bambara pur jus!
    Vous savez cette langue du Mali dont on retrouve ces dialectes en Côte d’Ivoire, au Burkina (le djoula) en Guinée Conakry et en Gambie (le malinké) donc au delà des frontières de la Cedeao.

    C’est une maxime bambara qui veut dire “ A force de ne pas écouter les mises en garde, on finit par ramasser tout seul les pots cassés”!

    Les colonels gentlemen qui ont ouvert les contestations nationales tout en omettant volontairement le mot “transition” a fortiori « civile » essaient tant bien que mal de se “Dadisfier” c’est à dire devenir Moussa Dadis Camara au Mali en voulant se maintenir au pouvoir tout en esquivant leur promesse solennelle du 18 août 2020 d’assurer “une transition civile” au Mali.

    Assimi Goita, le colonel en pull-over treillis couleur sable, au col détaché et remonté au nez pour faire office de masque 😷 ou cache visage, armes sous vêtements et véhicules Hummer blindés, circule désormais avec motards en mode IBK et veut visiter tout le monde en tant que nouveau chef d’état sous effigie CNSP au Mali.

    Familles fondatrices de bamako, anciens présidents, ambassadeurs accrédités au Mali, autorités militaires et judiciaires, structures de contrôle financier de l’état, religieux et anonymes de tout bord, sont tour à tour reçus par le colonel barbu, il ne manque plus que Djaba Sora, Gasby et Iba One et le spectacle sera complet comme au stade omnisports Modibo Keita.

    Non blague à part les colonels gentlemen de kati ont cru qu’on peut profiter d’un soulèvement populaire pour surgir de nulle part et devenir chef d’état d’un pays et parachuter un acte fondamental tiré par les cheveux sur la constitution de ce pays tout en narguant le monde entier à la mode Moussa Dadis Camara ou Robert Gueï.

    La méfiance CNSP envers les acteurs M5 RFP du soulèvement populaire, les yeux doux envers les acteurs du régime IBK et la négligente relaxe des fossoyeurs des deniers publics comme Karim Keita, le général Moussa Diawara et bien d’autres est un signe supplémentaire que les colonels gentlemen font de la gymnastique populiste à kati pour gagner de la sympathie et du temps leur servant d’argumentaires pour s’agripper au pouvoir sous le couvert des concertations dites nationales au Mali.

    TAKE IT EASY Colonels and CALM DOWN!

    La seule équation qui les empêche de tourner en rond dans cette danse 💃 avec le diable 👿 c’est l’intransigeance de la Cedeao qui les lance, sans coup férir, un ultimatum jusqu’au 15 septembre 2020 pour donner le pouvoir aux civils et la vigilance des membres du mouvement M5 RFP.

    Ils n’ont pas encore compris à Kati que la CEDEAO a deux robinets: celui du carburant et celui des billets de banque de la Bceao et qu’il suffit qu’un seul de ces robinets se ferme pour que tarissent leurs ambitions de se faire escorter par les motards sous les arbres cailcedrat de bamako.

    Donc s’il vous plaît, pas de folie katoise sous les manguiers, les laudateurs vous embobinent H24 et ça c’est un secret de polichinelle:

    [[[[ “- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
    Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
    Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
    Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
    En les croquant beaucoup d’honneur”

    Les animaux malades de la peste. 🦌🦘🦒🐫🐕🐏🦏🦛🦍🦓🐅

    Jean de La Fontaine ]]]]

    Mais soyez lucides chers colonels gentlemen donnez le pouvoir transitoire aux civils et allez-y au front avant de sombrer dans du Dadistisme ou du Robert Gueïsme inutile.

    Ce pays est en retard à cause de 23 ans de pouvoir militaire stérile de Moussa Traoré.

    Les civils ont montré par la suite leur limite à travers des politiciens corrompus, malhonnêtes et sans vision de 1992 à 2020, mais tous les maliens ne le sont pas, il faut profiter des concertations nationales pour confier les destinées du pays aux hommes et femmes épris de probité morale, d’honneur, de dignité et surtout de la valeur travail, du courage et de la persévérance.

    Ça ne court pas les rues poussiéreuses de bamako mais comme le dit Koffi Olomide dans “Génération Bercy”:

    “QUI CHERCHE, TROUVE”!

    Salute

  3. Il juste comprendre que ce démonté n existe uen afrique francophone.

  4. La Cedeao ha, la Cedeao, maliens soyez intelligents, cedeao, minusma, et certaines chancelleries, méfiez-vous,

  5. Maru, LIKWAR YIKHTEROU BASSI!!!
    QUE CHERCHEZ-VOUS DANS NOS MAISONS EN BANCO? LES DUNES DE LA MAJABAT AL KOUBRA SONT MEILLEURES! RIRE!!!
    Les americains ont une sagesse connue sous le nom: THE POTTERY BARN RULE
    You break it, you own it!
    You break it, you bought it!
    You break it, you buy it!
    You break it, you remake it!
    “… the customer is held responsible for a damage done to a merchandise on display.”
    LE MALI EST DANS UNE GRANDE MERDE MAIS NOUS NE POUVONS PAS L’ABANDONNER! SA CLASSE POLITICO-INTELLECTUELLE NE VOIT PAS CLAIREMENT ET SES MILITAIRES FELONS DE KATI SONT PERDUS DANS LEUR IDIOTIE CREE’E LE 18 AOUT!

  6. La CEDEAO demande du n importe quoi. Notre constitution prevoyait la nomination du president de l assemblee nationale pour dirriger la transition dans la circonstance actuelle. C est la CEDEAO elle meme qui a demande la disolution de l assemblee vue son illegalite ou manque de legitimite. Et le president de cette assemblee fut d ailleurs le gros du probleme IBK. Juridiquement parlant, nous n avons personne pour dirriger la transition, car nous avons des dizaines de partis politiques et chacun voulant que son candidat soit le president. Pour eviter d autres troubles, je crois qu il faudra ensemble decider une periode raisonable pour la transition et laisser le CL Goita dirriger. Maintenant cela ne voudra pas dire un gouvernement de majorite militaire. Les militaires peuvent occuper des postes qui necessitent l experience militaire et les civils seront egalement nommes par ordre de merite.
    Pas de temps a perdre. Mettons nous au travail.
    Merci

  7. mettez le civil general moussa sinko coulibaly devant et le civil general amadou aya comme premier ministre qu ils fouillettent nos voleurs politiciens

  8. LE MALI PEUT-IL ALLER SEUL VERS UNE UNION AVEC LES PAYS ANGLOPHONE, QUITER LA FRANCOFOLIE!

    CREEZ UNE NOUVELLE UNION AVEC LE NIGERIA, LA GAMBIE, S. LEONE, LIBERIA ET LE GHANA

Répondre à LE ROI BITON DE SEGOU Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here