Mali: la Cédéao prête à accorder un an de transition à la junte

4

La semaine dernière, les émissaires de l’organisation sous régionale ouest africaine n’avaient pas réussi à se mettre d’accord avec les putschistes sur l’organisation de la future transition au Mali. Ce jeudi, la Cédéao précise sa position par un communiqué de la présidence nigériane : elle est prête à consentir à une transition qui durerait jusqu’à un an.

La Cédéao « trouverait acceptable » l’idée d’un « gouvernement par interim dirigé par un civil ou un militaire à la retraite » pour une période de transition de « six, neuf, ou douze mois » au Mali, avant l’organisation d’élections dans le pays.

……..lire la suite sur https://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas à la Cedeao d’accorder quoi que ce soit au Mali. La Cedeao devra juste prendre acte de la décision prise par les maliens.

    • Merci mille fois car la decision reste Malienne et purement MALIENNE et le peuple Nigerien n’a pas plus d’aspiration a la democratie que le peuple Malien! Moi je pense que les militaires doivent dire la verite a la face de la CEDEAO cette institution de la FrancAfrique que nous ne jouons pas si nous avons besoin de temps pour discuter et mettre sur place des solutions concretes, ca ne se fait pas a la hate sinon en 4 ans nous allons over un nouveau coup d’état au Mali! A nous de prendre nos responsabilites et ne pas laisser le sort du Mali entre les mains d’un incompetant comme Goodluck et un petit cerveau comme Issoufi!

  2. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    “…la Cédéao prête à accorder un an de transition à la junte…” ???

    RIRES….! JE PETE DE RIRES….! MDRRRRR…..!

    SUR QUELLE BASE ???

    LES MALIENS N’ ONT JAMAIS EXPRIMÉ DE SUFFRAGE Á LA/POUR CEDEAO.

    LA VOLONTÉ POPULAIRE EN SOL MALIEN EST AU DESSUS DE CETTE CEDEAO-FRANCAFRICAINE FASCISTE.

    LA TRANSITION, AU MALI, EN SOL MALIEN, PRENDRA LE TEMPS QU’ IL NÉCESSITERA.

    SEULS NOUS, ENTRE MALIENS, DÉCIDERONS. NI LA FRANCE, NI SA CEDEAO N’ Y POURRA RIEN.

    NOUS, MALIENS, LAISSONS LE CNSP REFONDER LE MALI, CAR LA CLASSE POLITIQUE EN FUT INCAPAPBLE PENDANT UN QUART DE SIECLE.

    CETTE CLASSE POLITIQUE NOUS A PRESQUE CONDUIT Á LA GUERRE CIVILE.

    LA CEDEAO, L’ UE, LA FRANCE, L’ ONU, L’ UA ET AUTRES SONT VENUS JETER DE L’ HUILE AU FEU NAISSANT…

    NOUS, MALIENS, LAISSONS LE CNSP GERER TRANQUILLEMENT LA TRANSITION, ASSISTONS- LE…!

    UNE TRANSTION DE TROIS ANS EST RAISONNABLE.

    AU MALI, LE SYSTEME DOIT ETRE CHANGÉ , LES HOMMES QUI ANIMENT LE SYSTEME DOIVENT EUX-AUSSI ETRE CHANGÉS.

    CES JEUNES OFFICIERS SEMBLENT AVOIR UN PARFUM DE SANKARISTES…

    ILS SONT ADEPTES D’ UN “-ISME” FORMULÉ ET INITIÉ CHEZ NOUS, PAR NOUS ET POUR NOUS.

    OBSERVEZ-LES ATTENTIVEMENT…!

    SAÁNÉÉ ANI KONTORON !!

    SAANÉ ANI KONTRON…!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here