Armées : Peuple malien votre effort de guerre pour vos soldats

1

La montée en puissance de l’armée malienne se précise davantage et n’a l’ombre d’aucun doute. Avec les multiples attaques, la hiérarchie militaire, qui avait donné le ton d’un engagement sans faille, voit ses combattants sur les différents théâtres faire une progression considération malgré la perte de certains militaires.

Les officiers, les sous-officiers et les hommes de troupe en opération relèvent d’une volonté commune le défi en marchant sur les terroristes, qui se hasardent sur leur chemin. Il y a deux semaines, ils ont pris le dessus sur l’ennemi et ont reçu les félicitations du chef d’Etat-major général en personne. Le général de brigade Oumar Diarra a aussitôt rendu hommage aux braves fils tombés sur le champ d’honneur et salué le courage et la détermination des militaires en opération. Tout cela au nom de ses chefs directs.

Toutefois, en ces jours incertains, Maliens de la diaspora, de l’intérieur, faisons front derrière notre armée dans sa montée en puissance ! Ne baissons plus les bras, faisons l’effort au quotidien en soutenant les actes vaillamment posés par nos militaires pour les renforcer dans leur conviction de vaincre nos ennemis et donner la paix à la nation ! Eux qui affrontent des terroristes sur des théâtres ensouillés, eux qui vivent dans le froid, sous la pluie, sous la tempête, sur des terrains difficiles, dans la faim et dans la soif et qui abandonnent tout pour la patrie, soutenez-les !

Ces temps-ci, des victoires de nos vaillants soldats s’alignent. Ce fait n’est pas nouveau, seulement il mérite la participation de tous les concitoyens comme effort de guerre. Que les marraines de guerre se préparent et prennent le flambeau en encourageant leurs fils et filles du pays pour ce sacrifice ultime !

Après tant de victoires sur l’ennemi redoutable, venez les applaudir et leur porter vos lauriers pour qu’ils comprennent que le peuple songe à leur dévouement et est de cœur avec eux pour que ce sacrifice ne reste pas vain.

Oui à Tessit, malgré la lourde perte, des jeunes soldats qui ont tenu les armes jusqu’au bout là-bas n’ont pas démérité.

A Diafarabé, les terroristes ont lamentablement échoué sous le feu nourri de nos combattants déterminés à vous donner la preuve de leur engagement. Attaqués le petit matin comme d’habitude la force obscurantiste a voulu marquer un coup, mais nos combattants ont maîtrisé le terrain et ont renversé la tendance en faisant plus de morts et en récupérant des armes volés ou fournis par leurs soutiens.

Après cette victoire, les complices de ces terroristes ont levé la voix pour dire que l’armée comme d’habitude a commis des exactions.

Le vendredi 2 avril 2021, à 5 h du matin, les groupes armés terroristes (Gat) lourdement armés se sont attaqués au détachement des FAMa à Diafarabé. Le bilan provisoire fait état de 3 morts, 17 blessés dont 6 graves côté ami, côté ennemi 10 corps décomptés après le ratissage de la zone.

Les blessés ont été immédiatement évacués vers Sévaré par les FAMa et la Minusma. La mission de renfort s’est vite transportée sur les lieux pour appuyer les FAMa en place qui ont riposté et repoussé de façon vigoureuse les assaillants.

L’aviation FAMa, entrée dans la danse, a détruit quatre véhicules ennemis lourdement armés. La situation étant sous contrôle, toutes les dispositions ont été prises, aérienne aussi bien que terrestre, pour sécuriser les populations et leurs biens.

Le chef d’Etat-major général des Armées a ensuite communiqué et présenté ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et souhaité prompt rétablissement aux blessés.  Il a tout juste exhorté les FAMa à la vigilance et les a encouragés à poursuivre leurs missions régaliennes.

A Mafunè, après une autre attaque, les FAMa, dans leur élan, ont encore fait dérouter des terroristes sans crier gare. Cette attaque faisait suite à des renseignements qui précisaient la présence terroriste dans le secteur de Mafunè à une dizaine de kilomètres de Mandiakui dans la région de Ségou, une unité FAMa a alors été engagée en reconnaissance offensive.

Au cours de leur progression, l’unité a été accrochée à environ 10 km de Mafunè. Après d’intenses combats, le bilan tombé fait état, côté ennemi de 6 terroristes neutralisés et du matériel récupéré. Côté ami, les FAMa ont déploré 3 blessés dont un grave.

Le chef d’Etat-major général des Armées, le général Oumar Diarra, n’a pas hésité encore à féliciter et encourager la promptitude, la combativité et la vivacité de l’unité FAMa qui n’a ménagé aucun effort pour venir à bout du groupe armé terroriste dans sa retraite à Mafunè.

En moins de deux jours, Konna s’est vu attaqué à son tour précisément le mardi 6 avril 2021 vers 3 h du matin, des terroristes très lourdement armés s’attaquent violemment au poste militaire de la cité dans la région de Mopti.

Les FAMa, dans leur détermination et leur professionnalisme, ont vigoureusement riposté pour repousser l’attaque et donner un résultat à hauteur de mission.

Tout en déplorant 1 mort et 4 blessés amis, les FAMa ont récupéré sur l’ennemi : 3 PKM, 2 LRAC, 4 roquettes, 8 PM avec 15 chargeurs, 4 maillons de 7,62 mm long bien garnis, 4 motos, 6 postes radio et 1 téléphone portable.

Au cours du ratissage, nos forces ont retrouvé 12 corps ennemis abandonnés. Les blessés ont été immédiatement pris en charge par une équipe médicale militaire. Un renfort est arrivé sur les lieux et le ratissage de la zone s’est poursuivi.

Le chef d’Etat-major général des Armées félicite encore les FAMa pour leur promptitude et leur abnégation face aux actions croisées des ennemis. Il les exhorte à la vigilance et les encourage à poursuivre leurs missions de lutte contre le terrorisme et la protection des personnes et de leurs biens, dans le strict respect du droit international humanitaire.

Le chef d’Etat-major général des Armées a présenté ses condoléances les plus attristées aux familles du militaire tombé et toute sa compassion aux blessés tout en leur souhaitant prompt rétablissement.

Nos militaires malgré leurs maigres moyens face à un ennemi hyper équipé venant de tous les fronts de conflit de l’Afghanistan au Pakistan, la Syrie en passant par le Soudan, la Somalie, bref des foyers de vives tensions de guerre, convergent sur notre sol pour combattre nos forces armées.

Ces dernières de retour de combats souvent rudes se voient exposées aux critiques de certains de leurs frères nationaux. Alors quand ils donnent de bons résultats qu’on les encourage. Oui ils sont à encourager, car la crise malienne n’est pas du tout simple et n’est pas de tout repos. Pendant que d’autres viennent pour 4 mois en opération, vos hommes infatigables font 6, 8, 9 mois même toute l’armée pour maintenir la cadence sur le terrain.

Maliens, il s’agit de vous, citoyens maliens ensemble soyons avec nos braves fils, car jamais une guerre n’a été aussi sombre que celle du Mali où on met des fils d’un même pays en conflit pour bâtir d’autres empires !

Ces militaires qui se sacrifient pour nous, abandonnent tout, familles, maigres biens et vie pour nous donner le sommeil, la libre circulation et la quiétude doivent avoir une petite considération de nous tous, leurs frères et sœurs, leurs parents leurs amis et leurs concitoyens pour obtenir la force de faire à l’ennemi dans cette guerre asymétrique jamais connue nulle part dans le monde. Une crise créée de toute pièce pour nous nuire. Le Mali souffre aujourd’hui nous devons nous soutenir pour vivre dans le futur meilleur.

Peuple malien ouvrons nos yeux pour notre bonheur !

M. J. La Fortune

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Pendant que les dignes fils se battent pour le Mali , les délinquants financiers des trente dernières années veulent persister pour conserver le pouvoir ! L’ armée doit s’ imposer contre ces enemis d’ au dedans ! Comment peut-on être malhonnête alors que d’autres sacrifient leurs vies !
    Militaires réveillez-vous , reclamez et imposez la bonne gouvernance aux civils ne serait que pour le respect de vos vies sacrifiées pour la patrie !
    Honte à ces acteurs politiques des trente dernières années !
    Pour gagner le combat contre le terrorisme il faut assainir la classe politique et assurer la bonne gouvernance !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here