Concours pour la reconstruction du monument Al Farouk de Tombouctou : Le bureau d’architecture AUDEX désigné premier lauréat

0
Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo
Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo

Le concours national d’architecture pour la reconstruction du monument Al Farouck et le réaménagement de la place de l’indépendance de Tombouctou vient de prendre fin. Et c’est le bureau d’architecture AUDEX qui a empoché le premier avec à la clé  un chèque de 2.000.000 de FCFA. La cérémonie de remise des prix a eu lieu le vendredi 8 avril 2016 au Conservatoire des Arts et Multimédia Balla Fasséké Kouyaté. C’était sous la présidence du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, N’Diaye Ramatoulaye Diallo.

Financé par l’Union Européenne et la Suisse, ce concours est organisé par l’ordre des architectes du Mali en collaboration avec le ministère de la Culture. Il entre dans le cadre du  programme de l’UNESCO pour la réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali. Quatre lauréats ont été primés lors du concours.  Il s’agit de : l’AUDEX  qui a eu le premier prix, le deuxième prix est revenu à CEAU-N’BO avec un chèque 1.200.000 de FCFA. Ensuite, le troisième prix accompagné d’un chèque de 800.000 de FCFA a été décerné au cabinet ASTRAL pour son projet et enfin ASA-SARL AH CONCEPT est le quatrième lauréat de ce concours et a été récompensé avec un chèque de 600.000 FCFA. Après avoir demandé l’observation d’une minute de silence pour la mémoire de feu Baba Alpha Ismail Cissé, ancien président de l’ordre des architectes du Mali, la vice- présidente de l’ordre des architectes, Aichata Diallo Touré, a remercié tous les lauréats et tous ceux qui  ont participé à ce concours. Plus loin, elle dira que cette cérémonie est le lieu de rappeler que l’architecture est  une expression de la culture. Tout en sollicitant les autorités et les partenaires de bien vouloir s’approprier de la pratique courante des concours d’architectures pour continuer à alimenter le riche et varié patrimoine du Mali. Pour le représentant de l’UNESCO, Lazare Eloundou, cette cérémonie qui marque la première étape de la construction du monument Al Farouk, est une nouvelle fois la preuve que la renaissance culturelle de Tombouctou se poursuit, la démonstration que le Mali se relève, se rassemble et reprend confiance. Selon lui, les mausolées ont été reconstruits. Il a salué la contribution des architectes maliens, à la régénération de toutes les composantes patrimoniales du patrimoine mondial qu’est Tombouctou. Quand au représentant de l’Union Européenne, il est revenu sur l’accompagnement de l’organisation pour la reconstruction des patrimoines, notamment le monument Al Farouk du fait qu’il est emblématique. A ses dires, le monument représente plusieurs choses à la fois dans l’imaginaire collectif et dans le monde en général. Par ailleurs, il a salué le travail qui a été fait sur le terrain au vu des résultats. Pour le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, N’Diaye Ramatoulaye Diallo, la reconstruction du monument Al Farouk dénote de la ferme volonté de voir Tombouctou incarner cette mission de reconquête des valeurs de paix sur l’ensemble du Mali.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER