Région de Ségou : IBK veut accélérer le développement socio-économique

0
L'accueil du président IBK lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou

Après la région de Sikasso, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a entrepris  depuis  le lundi, une visite officielle de 6 jours  dans la région de Ségou. Comme il l’a fait à Sikasso, l’objectif de sa visite est de s’imprégner des réalités  de cette région ; prêcher la paix et la réconciliation nationale et booster le développement par le lancement de travaux d’envergure dans divers domaines : énergie, agro-alimentaire, transports (routes) etc.

A Barouéli, première étape  de la visite présidentielle,  les populations ont réservé  un accueil digne d’un roi au président de la République. Les parti de la majorité présidentielle ainsi que certains de l’opposition, en occurrence l’URD, étaient tous mobilisés pour souhaiter la bienvenue à la délégation présidentielle. Marqué par la présence de Mody N’Diaye, député élu à Baroueli et leader de l’opposition, IBK n’a pu s’empêcher de lui rendre  publiquement un hommage spécial.

La cérémonie d’accueil de Baroueli  a été brève. Elle a été marquée par l’allocution du maire de cette ville, lequel a remercié le président de la République pour certaines réalisations, en l’occurrence la construction en cours de 50 logements sociaux, l’extension du lycée, le raccordement de la ligne électrique à moyenne tension. Le maire, Mohamed Tounkara, a également évoqué les attentes des populations de Barouéli. Il s’agit dit-il, du bitumage de la route Baroueli–Tamani, la construction d’un marché moderne et l’aménagement de certaines plaines du cercle pour améliorer la production agricole.

IBK dit avoir pris note avant de souligner que les problèmes évoqués par le maire sont ceux qu’on rencontre partout au Mali. Il a surtout rappelé que l’une des priorités de son mandat est le développement de l’agriculture et le désenclavement. Le chef de l’Etat a promis de faire tout son possible pour satisfaire aux revendications de Barouéli.

A Baroueli, le président de la République a été couvert de cadeaux : chevaux blancs  et un sac d’arachide lui ont été remis par les notabilités de cette ville. Ces cadeaux, selon les donateurs, sont  pleins de sens, quand on sait qu’IBK est un des leurs pour la simple raison que sa grand-mère est du cercle de Barouéli,  précisément de Tamani, le village du prêcheur Chérif Ousmane Madani Haidara.

Des dizaines milliards FCFA investis 

Dans  l’après-midi du lundi, le président de la République a procédé à Ségou au lancement  de grands chantiers. Il s’agit du lancement des travaux de l’échangeur du carrefour de Markala,  du lancement des travaux  de 10 km voirie urbaine, lancement des travaux d’une route  2X2 voies 7 km de la section Ségou- San  et l’extension de l’usine de GDCM.

Le coût de réalisation de l’échangeur du carrefour de Markala est estimé 8,4 milliards FCFA financé par la Banque Ouest africaine de développement. Les 10 km de voirie urbaine et les 7 km de goudron 2X2 voies de la section Ségou- San  coûteront, respectivement 11 milliards FCFA et 9,4 milliards FCFA.

L’ensemble de ces travaux, a indiqué le ministre des Transports, de l’Equipement et du Désenclavement, engendreront plus de 500 emplois.

S’agissant de l’extension du site industriel du Moulin Moderne du Mali du groupe GDCM dont IBK a lancé les travaux, elle concerne la construction de 7 nouvelles unités industrielles dans le domaine de la transformation des céréales sèches. La réalisation de ces unités industrielles  coûtera plus de 36 milliards FCFA. La réalisation de ce projet, selon le patron du Groupe GDCM, Modibo Kéita,  créera 400 emplois directs et 100 emplois indirects.

Le maire de Ségou, Issouf Simaga  a salué le président de la République pour ces travaux d’envergure qui feront de Ségou, la ville la plus coquette des capitales régionales. Il a aussi porté d’autres attentes des populations de Ségou à la connaissance du président de la République. Selon lui, l’aménagement des berges du fleuve Niger et l’élargissement du réseau d’eau et d’électricité de la ville sont un rêve des  ségoviens.

Samedi prochain, IBK procédera, toujours dans la ville de Ségou,  à la  pose de la première pierre  de la centrale solaire de Pélengana et inaugurera mercredi l’usine bio fertilisant ‘’Eléphant Vert’’.

Dans les autres cercles de la région de Ségou, IBK posera des actes de  développement. Ainsi, il procédera à l’inauguration d’un château d’eau à Macina, d’un poste de transformation électrique à Niono, d’un centre de formation professionnelle et d’une centrale hydrique à Tominian. A San,  il est prévu la pose de la première pierre du centre d’autopromotion des femmes et l’inauguration d’une centrale électrique, etc.

Partout où le président de la République est attendu, il fera des entretiens avec les  notabilités, entretiens  au cours desquels, il parlera de la situation du pays, de son ambition pour le Mali et  prêchera la paix et la réconciliation nationale.

La visite d’IBK dans la région de Ségou prendra fin samedi prochain par une conférence de cadres des partis politiques.

M’Pê Berthé

PARTAGER