Sadiola : Colère et manifestation des femmes contre le manque d’eau

7
manifestation des femmes

Les femmes de Sadiola, dans la région de Kayes, ont exprimé, hier mardi 15 mai 2018, leur mécontentement face au manque d’eau dans les robinets. Pour se faire entendre, elles sont descendues dans les rues perturbant un temps soit peu la circulation routière.

« L’eau ne doit pas manquer car sans elle il n’y a pas de vie. Ici on souffre le martyr pour avoir de l’eau.  Trop c’est trop», indique une manifestante. Sorties en grand nombre, ces femmes soutiennent vivre le calvaire chaque jour pour s’occuper de leurs familles. C’est pourquoi, pour se faire entendre, elles ont manifesté afin d’être entendues.

L’incompréhension des femmes est encore plus grande car plusieurs sites miniers sont implantés dans la zone. « Où va l’argent de l’or qu’on extrait ici ? », s’interroge une manifestante. Aujourd’hui, plusieurs localités du Mali sont confrontées à un manque d’eau, surtout en cette période de forte canicule.

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Il faut qu’ils aillent à sebenikoro, il y a de l’eau la-bas 24/4 7/7…

    Encore une fois nos dirigeants minables n’ont resolus aucun problèmes fondamentales du peuple malien:
    -l’inseruité
    -chômage
    -manque d’eau
    -manque d’éléectricité
    -routes trouées sans trotoires
    -écoles sans cantines et toilettes
    etc…

    Et dire que ibcon et sa famille d’abord voulaient mettre en place un sénat pour permettre à plus de vieux vautours vicieux voleurs ventrus et des enturbannés voyous criminels de s’asseoir dans des salons climatisés à péter sous leurs grands habits blancs… pendant que le peuple est dans la misère, la poussières, les coupures d’eaux…

  2. Nfp 16 Mai 2018 at 07:41
    Mécontentement sur TOUS les fronts… (tous!)

    En plus de ça, Far West TOTAL en terme de sécurité avec braquages en plein jour, voyageurs détroussés, assassinats, enlèvements, villageois massacrés…

    Crimes rituels barbares perpétrés dans l’indifférence des gendarmes et de la police…

    Conflits inter-ethniques sanglants…

    Gendarmes qui fuient en courant quand on saccage leurs propres gendarmeries. ..

    Soldats sous équipés et sous formés, et envoyés à l’abattoir face à des djihadistes sur-armés et très bien formés au point que LE MONDE ENTIER envoie des troupes et du matériel chez nous pour compenser les insuffisances de nos armées en piteux état.. .

    Chômage des jeunes…

    Cherté de la vie…

    Des zones entières du pays sans eau courante ni électricité (avec un président qui pourtant se pavane en Boeing !)

    Capitaĺe-poubelle qui croule sous ses propres ordures. ..

    Impunité, laxisme généralisé…

    Police racketteuse et inutile. ..

    Malheureusement, ce tableau APOCALYPTIQUE ne concerne pas un pays fictif issu d’un roman-catastrophe.
    Il concerne bel et bien notre MALIBA.. …..après 5 années de NON GOUVERNANCE, et après 5 années aux mains d’un pseudo président-voyageur-en-Boeing, uniquement préoccupé d’exhiber sa propre personne sur TOUS les tapis rouges de la planète !…

    Et le plus SURRÉALISTE, c’est que malgré un résultat aussi HISTORIQUEMENT CALAMITEUX qui ferait mourir de honte n’importe quel chef d’État normal, non seulement l’auteur de ce CHAOS et de cette FAILLITE ne se cache pas, mais mieux: IL SE REPRÉSENTE!!!!!!!!!!!!!!!!🤤🤤🤤🤤🤤🤤🤤🤤🤤

  3. Bamake vous avez sans doute tous dit, je valide, mais mais mais que Dieu nous assiste, ils ne vont jamais procedé ainsi comme vous l’avez dit.

    Bon mois de carême mon ami et excellente journée a nous tous !!

  4. ” … Les femmes de Sadiola, dans la région de Kayes, ont exprimé, hier mardi 15 mai 2018, leur mécontentement face au manque d’eau dans les robinets. Pour se faire entendre, elles sont descendues dans les rues perturbant un temps soit peu la circulation routière.
    « L’eau ne doit pas manquer car sans elle il n’y a pas de vie. Ici on souffre le martyr pour avoir de l’eau. Trop c’est trop»,… ” … /// …
    :
    On a coutume de dire qu’au MALI, l’or ne brille pas pour tous les Maliens… En fait l’or ne brille pas tout simplement pour les Maliens. C’est l’ETAT qui s’en sert et mal… Si au moins les Maliens en ressentaient les effets positifs… Mais non, hélas.
    Nous voulons que les Investisseurs viennent dans notre pays pour investir. Nous voudrions que leurs investissements leur rapportent autant qu’aux Maliens. Que nos Responsables qui sont chargés de négocier les contrats avec les investisseurs arrêtent de se faire duper… Qu’ils ne pensent pas d’abord qu’à leurs propres poches. Mais qu’à travers leur sens élevé du devoir, les investissements puissent profiter à l’ensemble des Maliens. Que les Maliens puissent se nourrir correctement, nourrir leurs familles, nourrir correctement leurs enfants. Donner la possibilité à leurs enfants d’aller étudier dans des bonnes conditions à l’école. Que l’hébergement scolaire pour les enfants loin de leurs parents ne soit plus un obstacle à leur réussite scolaire. Que l’on puisse obtenir un Lycée dans chaque Chef-lieu d’Arrondissement, de Cercle, de Région et qu’on puisse obtenir une Université dans chaque capitale régionale. Que les jeunes puissent étudier, avoir des formations qualifiantes dans les métiers de leurs choix, qui leur permette de travailler, de vivre et subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles dans la dignité. Qu’ils ne soient plus obligés de vouloir traverser le désert et la Méditerranée sur des embarcations précaires au péril de leurs vies…
    Si nos gouvernants arrivent à ces résultats, on n’aura même plus besoin de revendiquer un Mali indivisible, un mali sans ethnocentrisme, ça se fera tout seul.

  5. CELA VA S’EN DIRE DANS LA MESURE OU LE MAIRE AUSSI BIEN QUE SES CONSEILLEUX VEREUX SONT PLUTOT IMPLIQUES DANS LES ACTIVITES D’ORPAILLAGE. DONC ILS N’EN ONT CURE POUR CE PROBLEME D’EAU.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here