52éme Session de l’APCAM : Les efforts du président IBK salués !

0

Le conseil d’administration de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM) a tenu les 14 et 15 décembre dernier sa 52ème session ordinaire. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le ministre de l’Agriculture, Nango Démbélé, en présence de sa collègue en du de l’Elevage et de la Pêche, Taher Dravé, ainsi que du Président de l’APCAM, Bakary Togola.

Au-cours de ces deux jours de travaux, les administrateurs ont procédé entre autres à la lecture et l’adoption du procès verbal de la session précédente, l’examen et l’adoption de l’état d’exécution des recommandations de la 51ème session ordinaire et l’adoption du rapport d’activités 2017 de l’APCAM.  De même, ils ont échangé sur le PTBA 2018 de l’APCAM, l’Egalité Homme et Femme(EHF) ainsi que le colloque international sur la « Dynamique et Durabilité des zones cotonnières Africaines », tenu du 21 au 23 novembre 2017.

Dans son mot de bienvenu, le président de l’APCAM, Bakary Togola  a rappelé que la session se tient dans un contexte socio-économique particulier. Un contexte marqué par l’engouement des acteurs des filières Agricoles à aller à l’interprofession et la mise en œuvre des engagements contenus dans le protocoles d’accord signé par l’APCAM et certaines CRA pour la prise en  compte du genre et  les activités du réseau des Chambres d’Agriculture du Mali.

Après avoir souligné la place de l’Agriculture dans le développement socio-économique du Mali, Bakary Togola dira que le premier objectif des élus du réseau sur l’Agriculture de demain est d’augmenter la production afin d’assurer l’autosuffisance alimentaire au sein de chaque famille, de chaque exploitation agricole. Pour l’atteinte de cet objectif, dit-il, il convient d’utiliser le marché comme moteur pour le développement de la production car il permet en même temps de garantir les débouchées, renforcer le revenu des producteurs et de sécuriser financièrement les exploitations. « C’est dans ce sens que le plan de mandature 2015-2020 et le règlement intérieur ont été élaborés en tenant compte de cette vision » a-t-il affirmé. Et d’ajouter que ce sont ces dispositions qui ont conduit à une modification du plan de rapportage des activités menées par l’APCAM.

Par ailleurs, Bakary Togola n’a pas manqué de souligner comme difficultés  le vol de bétail et l’insuffisance des ressources financières, auxquelles les producteurs sont confrontés à travers le pays.

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé est revenu sur les efforts déployés par les plus hautes autorités pour la promotion du secteur agricole. Comme fruits de ces efforts,  la bonne prévision de la campagne agricole 2017-2018 avec une estimation de production de 9 514 298 tonnes de céréales, une production record de coton, attendue pour environs plus de 706 000 tonnes de coton graine. Selon lui, ce bon résultat traduit la volonté et la détermination du président de la République à soutenir le secteur agricole en général et les producteurs Agricoles en particulier et de faire du Mali une véritable puissance Agricole dans la zone Ouest africaine.

Avant de terminer son allocution, le ministre Nango a assuré le président de l’APCAM par rapport à la prise en charge efficiente des difficultés mentionnées.

Par Moïse Keïta

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER