Chambre de commerce et d’industrie du Mali : Le président Youssouf Bathily égrène les réalisations effectuées sous sa mandature

0

Le Parc des expositions de Bamako a servi de cadre, le jeudi 28 février 2019, à la tenue de la 4ème session ordinaire de l’Assemblée consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM). Ladite session était placée sous la présidence du ministre du commerce et de la concurrence, Alhassane Ag Ahmad Moussa, en présence de son homologue du Développement Industriel et de la Promotion des Investissements, Moulaye Ahmed BOUBACAR, du président de la chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily et de nombreuses autres personnalités. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le président de la CCIM, Youssouf Bathily a mis l’accent sur les réalisations effectuées sous sa mandature dont la construction des sièges des délégations régionales  de la CCIM, des marchés et bien d’autres.

Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette assemblée consulaire dont l’examen et l’adoption du rapport d’exécution du budget de 2018, l’examen et l’adoption du projet de budget de 2019. Dans ses mots de bienvenue, Youssouf Bathily, président de la CCIM a fait savoir que cette 4ème session ordinaire se tient dans un contexte d’insécurité qui frappe encore le Mali malgré les efforts des plus hautes autorités. «Nous entamons la 4ème année de mise en œuvre de notre plan de mandature 2015-2020. Il me parait nécessaire qu’on s’arrête un peu pour faire le point des réalisations que nous avons faites du départ de notre mandature jusqu’à nos jours. Nous avons eu au départ de notre mandature, de grandes ambitions particulièrement dans le domaine des infrastructures pour soutenir les activités économiques de nos entreprises. Parmi les infrastructures inscrites dans notre plan de mandature on peut citer entre autres : la construction des sièges des délégations régionales ; la réalisation d’équipements marchands ; le renforcement du Parc des Expositions de Bamako ; la réalisation de ports secs sur les principaux corridors (Kayes et Sikasso) ; la poursuite de la construction de l’Institut Consulaire d’Etudes et de Formation (INCEF) et le Centre d’Apprentissage et de Maintenance Industrielle ; les équipements », a-t-il dit. Pour les équipements marchands, dit-il, le Marché Moderne de Darsalam est totalement réalisé. « Nous envisageons au cours de cette année de finir le Marché de Sibiribougou en IV du District, de démarrer la construction de deux nouveaux marchés en Commune V et VI du District de Bamako, le Marché de Koulikoro, Mopti et la rénovation du Siège de Sikasso. Le renforcement du Parc des Expositions de Bamako, s’effectue chaque année et à chaque foire (FIABA et JEBAK). Nous envisageons d’ici la fin du mandat de construire un véritable centre multifonctionnel qui comprendra un parc des expositions, des molles, des hôtels, des Parc de loisir et autres sur une superficie d’environ 50ha que nous avons demandés au Président de la République », a souligné Youssouf Bathily. Avant de mettre l’accent sur les travaux de construction de l’Institut consulaire d’étude et de formation, à savoir l’Ecole de Formation de la CCIM (nouvelle formule) et du Centre d’apprentissage et de maintenance industrielle, qui sont deux instruments incontournables du développement économique du Mali. Dans les perspectives de 2019, il a profité pour annoncer la tenue en fin d’année 2019 de la 13ème édition de la Foire exposition internationale de Bamako (FEBAK). «Pour les deux années du mandat qui restent, la CCIM s’efforcera de réaliser les différentes infrastructures indiquées ci-dessus afin que notre Assemblée Consulaire puisse présenter aux ressortissants un bilan de la mise en œuvre de son plan de mandature », a-t-il dit. Enfin, il a signalé qu’en 2020, le Mali sera l’hôte de la 2ème édition de la Foire intra-africaine dont la 1ère  édition a eu lieu, du 11 au 17 décembre 2018, au Caire, en Egypte. Quant au ministre du commerce et de la concurrence, Alhassane Ag Ahmad Moussa, il a rappelé la volonté du Gouvernement de prendre des mesures en vue de baisser les prix de certains produits de première nécessité, notamment le riz et la viande d’ici fin mars conformément à l’accord du 29 janvier 2019 conclu avec I’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mai). « Je voudrais également souligner les efforts fournis par le Gouvernement, à travers la mise en œuvre du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC). Ce projet, d’un montant de 5, 078 milliards FCFA sur la période 2018-2022, a comme objectif général de contribuer à la modernisation et à la promotion du commerce intérieur », a déclaré le ministre.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here