Présidence de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali : Youssouf Bathily réélu sur un bilan élogieux

0

Youssouf Bathily conserve la tête de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali pour un nouveau mandat de cinq ans. Ainsi en ont décidé les membres consulaires de la CCIM, à l’issue de l’assemblée générale élective, le 11 mars 2021, au centre international de conférence de Bamako, sous la présidence du Secrétaire Général du ministère de l’Industrie du Commerce et de la Promotion des Investissements, Adama Yoro Sidibé.

Au sortir des urnes, Youssouf Bathily a été reconduit par les membres du CCIM en provenance de l’ensemble des régions pour la circonstance.  Sur 266 votants, 257 lui ont accordé leurs suffrages contre moins d’une dizaine pour Sanou Sarr, son challenger. Ainsi, le nouveau bureau de dix membres élus a été installé officiellement par le secrétaire général du département de tutelle, Adama, qui a félicité les membres consulaires pour leur sens élevé de la responsabilité en participant activement à la réussite de ce processus électoral.

Le bilan élogieux de Youssouf Bathily

Les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali ont décidé de renouveler leur confiance à Youssouf Bathily sur la base d’un bilan flatteur réalisé à la tête de l’institution au cours des cinq dernières années.

En effet, c’est sur la base du programme de mandature 2015-2020 que M. Bathily avait été porté dans le fauteuil de président de la CCIM. Ce programme portait entre autres sur la poursuite et la construction des sièges des représentations régionales de la CCIM, la dotation en matériel roulant pour toutes les délégations régionales en plus de budgets de fonctionnement, l’octroi d’un fonds pour la réalisation de programmes locaux, la construction de nouveaux équipements marchands, la finalisation d’une école des métiers, l’aménagement du site de la Febak, entre autres. A l’heure du bilan, toutes les régions ont été dotées en siège, excepté Gao, Tombouctou et Kidal, où, pour des raisons sécuritaires, les chantiers ne sont pas finalisés. Tous les présidents régionaux ont été dotés de véhicules Pardo TXL flambant neufs sans compter l’octroi d’un fonds à toutes les délégations régionales, la construction d’un marché moderne à Darsalam, l’aménagement et l’équipement du site de la Febak, l’école des métiers finalisée, la participation de la CCIM à plusieurs rencontres internationales, la signature de plusieurs partenariats avec des pays amis, la création d’un cadre entre les pays du G5-Sahel. S’y ajoutent la formation des membres consulaires sur plusieurs thématiques, le financement de plusieurs associations de commerçants, le quadruplement du budget de la CCIM qui passe de 2 à 8 milliards F CFA, l’appui aux forces armées et de défense, entre autres. C’est ce bilan élogieux qui a persuadé la majorité de ses collègues membres consulaires à renouveler leur confiance au président sortant pour un second mandat. Comme quoi se confirme la logique selon laquelle «on ne change pas une équipe qui gagne ».

Quid du programme 2025 ?

En partageant les grandes lignes du programme, le nouveau bureau installé de Youssouf Bathily a placé sa mandature sous les signes de la réconciliation et de la cohésion sociale. «L’élection s’est déroulée dans la plus grande transparence et il n’y a eu ni gagnant, ni perdant, c’est le secteur privé du Mali qui a gagné», a déclaré le président réélu, dont le prochain quinquennat prévoit la poursuite de programmes comme la modernisation des marchés, l’aménagement des zones industrielles pour les privés, l’opérationnalisation des centres de formation, la réalisation de ports secs pour faciliter le trafic entre les pays, faire participer la CCIM dans le capital de certaines institutions financières et diversifier les ressources de l’institution consulaire, etc. Pour ce faire, le président Bathily entend nouer des partenariats avec des privés maliens et étrangers, et ce, dans le but d’accélérer le processus d’industrialisation du pays avec une politique résolument orientée vers la transformation des produits locaux.

Le président Bathily réaffirme son soutien à l’entreprenariat et s’engage aussi à mettre à la disposition des opérateurs économiques un grand espace pour la construction de marchés ultra modernes, de parcs d’attraction et d’aménagements agro industriels dans les grandes villes.

 

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here