Commercialisation de la fibre coton : La BDM-SA au chevet de la CMDT

0

Le mardi 20 février dernier, à l’Hôtel Georges V de Paris, le pool mixte de financement de la campagne 2006/2007 de la CMDT a signé la convention de crédit qui porte sur un montant de 75 milliards de francs CFA sous la conduite de la BDM-SA.rn

La délégation de BDM-SA était conduite par son PDG Abdoulaye Daffé. Cette somme qui sera exclusivement destinée à la commercialisation de la fibre coton (achat du coton graine auprès des producteurs, acheminement au niveau des usines, égrenage et transport vers les différents ports) a été mobilisé grâce à la BDM-SA et à 10 autres banques ( voir encadré) qu’elle a pu sensibiliser aux difficultés que connaît la CMDT. Dans un contexte marqué par une tendance baissière des cours du coton et surtout par la privatisation  annoncée pour 2008, la CMDT obtient ainsi une sorte de bouée de sauvetage.

rn

604,3 milliards en six ans. Avec les 75 milliards obtenus à Paris, le pool mixte porte à 604,3 milliards le total des sommes injectées dans l’économie malienne depuis sa première intervention qui date de 2001/ 2002. En effet, ce sont 103 milliards qui avaient été mobilisés (85 milliards de crédit de campagne et 18 milliards  de crédit subordonné). En 2002-2003, le pool mixte a mobilisé la somme de 115 milliards (95 milliards de crédit de campagne et 20 milliards de crédit intrants). En 2003 /2004, le montant a atteint 158 milliards (133 milliards de crédit de campagne et 25 milliards de crédits intrants). En 2004 /2005 , le pool met  à la disposition de la CMDT la somme de 116,5 milliards de francs CFA  (98 milliards de crédit campagne et 18,5 milliards de crédit intrants). En 2005 2006, 107 milliards de crédit de campagne et 4,8 milliards pour la ristourne aux paysans. La particularité de la convention de crédit de cette année est qu’elle ne porte que sur la commercialisation de la fibre coton.

rn

Le pool mixte autour de la BDM SA

rn

 Le pool mixte est un consortium de financement regroupant dans un seul et unique pool des banques locales et des banques internationales de premier ordre. Il a vu le jour quand pour la première fois en 2001, la CMDT qui faisait face à une situation de déficits de différentes natures et de tarissement des sources traditionnelles de financement a placé sa confiance en la BDM -SA. C’était pour confier à la BOM-SA le mandat d’arranger et de mobiliser une enveloppe initiale de 80 milliards de francs CFA destinés à assurer le financement des besoins de la campagne notamment les dépenses d’achat du coton graine auprès des paysans et les frais liés à l’égrenage, au transport et à la commercialisation du coton fibre.

rn Le pool mixte de la campagne 2001 /2002 était composé de six banques maliennes et de quatre banques off shore dont la société générale de France mandatée par la BOM-SA pour assurer auprès d’elle le rôle de co-arrangeur et de co-agent de l’opération. C’est ce pilotage’ réussi avec toutes les banques membres du pool bancaire et la CMDT qui permet chaque année de mobiliser des milliards pour la filière coton.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER