Présentation des vœux à la CMDT : « Au 5 janvier 2016 le solde net au niveau de nos comptes en banque cumule 25,118 milliards de FCFA…» dixit Kalfa Sanogo.

6
L'exPDG de la CMDT Kalfa Sanogo
Kalfa Sanogo, maire de Sikasso

La cour de la direction générale de la CMDT Holding a servi de cadre en début de semaine à la présentation des vœux de bonne et heureuse année 2016 des travailleurs de la compagnie au président directeurgénéral sortant monsieur Kalfa Sanogo. C’était en présence d’Abdoulaye Dolo directeur général adjoint, du secrétaire général du comité syndical Issa Dembélé, des cadres et agents. Deux interventions ont marqué la cérémonie.

Le secrétaire général au nom de l’ensemble des agents a fait observé une minute de silence en la mémoire des camarades rappelés à Dieu et prié pour le repos de leur âme. Au nom de l’ensemble des travailleurs de la CMDT-Holding, le secrétaire général du comité syndical Issa Dembélé a rendu un vibrant hommage au professeur Kalfa Sanogo pour les deux années passées à la tête de la CMDT parlant des conditions de vie et de travail, Issa Dembélé a mis l’accent sur l’augmentation des salaires de 5%, la suppression de la demi-journée en déplacement, le paiement des frais de mission au départ de la mission, le paiement des avances carburant sur 5 ans à un taux de 40% ; le paiement des motos hors encadrement, le plaidoyer pour l’annulation de 200 000 000 Fcfa auprès du conseil d’administration en faveur du fond social, l’accompagnement de la section sur le dossier SIFMA, la réhabilitation des centres saisonniers avec la reprise de la formation continue de l’encadrement.

Cette présentation a été l’occasion de rappeler et de saluer plusieurs formations spécifiques à l’intérieur et à l’extérieur du pays dont a bénéficier le personnel.

« Nous retiendrons ceux de l’encadrement et du personnel industriel avec la réhabilitation de prêt de 200 saisonniers, fait historique jamais fait à la CMDT, la rénovation des usines,la pose de la première pierre de l’usine de kadiolo par le président de la république,le renouvellement du parc auto (Camions et véhicules de tournée). La combinaison de ces différents facteurs à permis de faire une augmentation significative de la production, de la productivité avec une bonne qualité de coton fibre .

Aux dires du secrétaire général de la section syndicale, la création d’un cadre de concertation formelle entre la direction et le syndicat qui nous a permis d’évoluer dans la prise en compte de nos revendications.

C’est pourquoi il dira au PDG sortant, comme cadeaux de nouvel an nous souhaitons que dans le secret de la passation de service trois dossiers y figurent : l’augmentation de salaire qui n’attendait que son application, la note 096 qui a fait l’objet de beaucoup de dissensions puisse s’élargir à l’ensemble des divisions et services, l’avancement des travailleurs qui dépend de  votre notation,ainsi que l’organisation de la journée de départ à la retraite.

PERFORMANCES DE LA CMDT DE JANVIER 2014 A DECEMBRE 2015

Pour la troisième fois Kalfa Sanogo recevait depuis sa nomination à la tête de cette structure les vœux de bonne et heureuse année de ses agents. La particularité pour cette année est que le conseil des ministres du 23 décembre 2015 a nommé à la tête de la CMDT Holdind un nouvel administrateur en lieu et place deKalfa Sanogo. En recevant les vœux des travailleurs par le biais du syndicat, le PDG sortant a tenu à remercier les uns et les autres pour les moments de dures labeurs passés ensemble. L’occasion était toute indiquée pour saluer ceux qui ont cru à la relance de la compagnie, en josuant fond leur partition. Il a présenté ses excus pour sa rigueur dans la gestion des hommes et des ressources de la structure.Dans son adresse aux travailleurs, Kalfa Sanogo a indiqué par rapport à la production agricole ce qui suit :

« Plafonnée à 449 000 tonnes de coton depuis 10 ans, la production a passé à 548 695 tonnes dès ma première campagne  (2014/2015) soit 25 % d’augmentation en une campagne par rapport à 2013/2014 qui était de 440 000 tonnes ; soit la meilleure production des 10 précédentes campagnes et la 3e depuis la création de la CMDT. Le rendement à l’hectare est passé de 916 kg/ha à 1,017 tonne/ha ; 550 326 tonnes en 2015/2016 (ma 2e campagne agricole), qui devient de facto la 3e plus grande production de l’histoire de la CMDT et celle de 2014/2015 prend la 4e place. La production céréalière passe, quant à elle, de 1 650 000 tonnes (2013/2014) à 1 965 000 tonnes (2015/2016) avec un excédent passant de 300 000 t à 700 000 t pour le reste du pays (hors zone cotonnière).

Pendant ces 2 campagnes, tout le coton pris aux mains des cotonculteurs a été intégralement payé et ce, au plus tard 2 semaines après enlèvement. Le rythme d’égrenage a dépassé les 4000 tonnes/jour, ce qui n’était pas arrivé depuis 1998. Les usines ont tenu très bon et ce avec le maximum d’économie de pièces de rechange (près de 2 milliards de FCFA)

Vente du coton malien :

Malgré un cours mondial très bas, grâce à l’amélioration de la qualité de notre coton (reconnue comme la meilleure en Afrique en avril 2015 à la cotation de Liverpool) et au dynamisme de l’équipe commerciale, le coton malien s’est très bien vendu. A titre de comparaison, en novembre 2015, pendant que les ports d’Abidjan et de San Pedro en Côte d’Ivoire s’apprêtaient à recevoir notre production de cette campagne, des stocks importants de coton de la campagne passée du Burkina et de la Côte d’Ivoire engorgeaient encore les magasins que Bolloré comptait nous mettre à disposition.

Résultats financiers :

14 milliards de bénéfice net au 31 décembre 2014 contre 8 milliards au 31 décembre 2013 soit 75% d’augmentation du bénéfice en un an. Les résultats prévisionnels au 31 décembre 2015 confirment et confortent cette tendance. La trésorerie est très bonne. Au 5 janvier 2016 le solde net au niveau de nos comptes en banque cumule 25,118 milliards de FCFA, exclusivement constitué de fonds propres. Il était de 10 milliards le 5 décembre 2013 quand je prenais fonction.

Pour la 2e année consécutive, la CMDT est classée par l’hebdomadaire Jeune Afrique parmi les  500 premières entreprises africaines (356een 2015), selon le chiffre d’affaires. Seules 3 entreprises maliennes figurent dans ce classement.

Contribution au budget national :

En impôt direct, plus de 30 milliards versés au trésor public et au moins 50 milliards en taxes et impôts indirects. En avançant plus de 13 milliards  sur les impôts de l’exercice 2016, à la demande du Ministère de l’Economie et des finances, la CMDT a contribué énormément à sauver le programme avec le FMI et la Banque mondiale en 2015 (selon les propres mots du Directeur général des Impôts). Cela n’a jamais été porté à l’attention du Président de la République par le Ministre en charge des Finances

Création d’emplois :443 emplois permanents créés en 2 ans

.Perspectives : Construction en 2016 de l’usine d’égrenage de Kadiolo et démarrage des travaux de celle de Kimparana,récupération d’Huicoma et sa remise en état pour créer de l’emploi surtout à Koulikoro, Koutiala et Kita (création de 1500 emplois au moins)

Tiémoko Traoré

       

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. La CMDT n’est pas venue avec les Kognominans de la mère de Kalifa, fichez nous la paix de quoi avez vous peur si li a si bien fait? 😛 😛 😛 😛

  2. Vous savez arretez de mentir et de faire du dilatoire, pour les vrais connaisseurs de la filiere coton au Mali, ce monsieur n, a pas un bilan elogieux comme monsieur le journaliste et le groupe de pression de monsieur Sanogo veulent nous faire savoir
    Si le bilan financier est autant positif, malgré il une augmentation des charges ( depenses extra budetaire, augmentation de la masse salariale presque au meme niveau que 2003, recrutement irrationel etc…)il n, y a pas de raison qu, il n, y ai pas de ristoufne pour les producteurs , I
    Pourquoi tant de bruit pour un seul cadre, alors que Mali en regorge des milliers .
    Il n, y a pas d, indispensable sinon les cimetieres en sont plein,
    On ne peut continuer dans la médiocrité, la tyrannie, la dictature, le culte de sa personnalité. Un PDG qui ne sait pas que les producteurs sont des partenaires, des acteurs de la filiere cotonniere et non des outils de production.

  3. Arrêter d’être méchant Kalfa a fait du bon boulot et on doit le dire l’état est une continuité bonne chance au nouveau PDG Kone pour une réussite de sa mission

  4. Le jeu de Kalifa et de son équipe est bien compris, ils veulent juste se couvrir sinon un changement de PDG ne suscite pas autant de dolé, combien avant Kalifa ont occupé ce fauteuil et l’on quitté sans crié car, c’est juste une mission quand ça prend fin ce n’est pas la fin du monde sauf pour Kalifa et son équipe, avec lesquels on assiste à tellement d’éloges et record dans tous les domaines. Si le résultat est si positif pourquoi ne pas payer les ristournes des producteurs au lieu de les amener au tribunal ?
    Ce comportement n’est pas responsable et traduit la panique de l’équipe et une façon très maladroite de vouloir maquiller une gestion catastrophique de la CMDT par Kalifa, dont on a pu lire dans les articles précédents.
    Nous demandons au VGAL de voir à la CMDT afin tout que son armé de pintades puissent arrêter de piailler.

  5. Afin, qu’est qu’on essai de prouver aux malien, KALIFA est le meillleur dans tout les domaines, mais et encore mais il a été limogé!!!!!
    Mais on essaie de nous faire croire qu’il est super homme où on a peur, on fait queson éloge pour qu’il soit épargné?? Non, non et Non il rendra des comptes!!!

  6. Un bilan clair et net. On verra l’état de la CMDT dans deux ans. Au moins des crétins ne viendront pas nous sortir des chiffres comme 300 000 emplois créés ou autres aberrations du même genre.

Comments are closed.