Route Kangaba –Dioulafoundo-Frontière Guinée : Dans le respect du délai

0
Route Kangaba-Frontière Guinée : La Ministre Traoré Seynabou Diop impulse une nouvelle dynamique aux travaux
Le ministre de l'équipement sur le terrain

La visite ministre Traoré Seynabou Diop a permis de constater que les travaux sont avancés de 22% pour 36% de délai consommé

Sur financement du budget national, à hauteur de 19 437 950 586 F CFA, cette route contribuera beaucoup à l’accès de notre population au pays ami Guinée. D’une longueur de 52km, elle  favorisera l’émergence des habitants bénéficiaires tout en facilitant leur mobilité. Aussi, par cette route, il s’agit, de contribuer à leur développement socio-économique. Cela, en leur permettant d’écouler facilement leurs productions vers d’autres marchés.

Refusant, d’être un ministre de bureau, Mme Traoré Seynabou Diop, s’est toujours rendue sur le terrain, après le lancement des travaux d’une infrastructure quelconque. Donc, la visite entreprise du chantier de la route Kangaba –Dioulafoundo-Frontière Guinée, le week-end dernier s’inscrit dans cette optique. Se faisant, la délégation ministérielle a pu constater de visu l’état d’avancement des travaux. A ce jour, le débroussaillage est achevé sur 42 km et le remblai de la plateforme est en cours sur 36 km. Sur 45 ouvrages de pont que doit contenir ce segment de la RN26 reliant Bamako à la République de Guinée, 30 ont été déjà construits.

Après avoir constaté, à l’occasion de plusieurs arrêts sur le terrain, le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, s’est dit très satisfait de l’état d’avancement des travaux. C’est pourquoi, dans l’interview accordée à la presse, Traoré Seynabou Diop n’a pas manqué d’avancer ses assurances par rapport au respect du délai arrêté dans les clauses du contrat. Toujours de l’avis de Mme Traoré Seynabou Diop, les travaux préliminaires recommandés à l’entreprise, pour la facilitation de la circulation ont été respectés. Ce qui sous-entend qu’il n’y a pas eu d’interruption par rapport au déplacement de la population.

Satisfaisait, du rythme dans lequel avance le travail, le ministre de l’Equipement et du Désenclavement a exhorté l’entreprise en charge de la réalisation de cette route de continuer dans cette allure. Elle l’a également félicité pour le respect des normes environnementales.

En effet, cette visite de supervision et d’échanges avec les responsables de l’entreprise, a permis à Madame le ministre de se réjouir de la qualité des ouvrages, des conditions du travail et du degré d’avancement des travaux avant novembre 2018, comme délai de livraison. La délégation a également constaté que les travaux sont en train de se faire conformément au respect des normes de la CEDAO. Lancée en avril 2017 par le Premier ministre, cette route est réalisée par une entreprise locale dénomme EGK (Entreprise Générale Mamadou Konaté). Quant au contrôle du travail, il est assuré par le bureau d’études Groupement Betrap sarl.

Mais, avant la délégation ministérielle, s’était rendue à Lafiabougou, dans la commune IV du district de Bamako. Cette visite de « Frou-Frou carré » avait pour but  était de constater le travail bien fait de ce tronçon. Longue de 500 mètres cette route entre dans le cadre du désenclavement intérieur de la ville de Bamako.  Ainsi, par rapport aux caniveaux construits pour le drainage des eaux de pluie et autres, Traoré Seynabou Diop a recommandé au maire de la commune de prendre toutes les dispositions pour éviter leurs bouchages.

Diakalia M Dembélé

Envoyé spécial

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here