L’ancien directeur général de la douane Amadou Togola lors de la célébration de la journée internationale des douanes : “Bien avant la numérisation, les douaniers préféraient être chefs de bureaux frontaliers que d’être Directeur général “

2

Conférence-débat, remise de certificats de mérite, sortie de la promotion 2012, cérémonie de départ à la retraite. Voilà les temps forts qui ont marqué, le mardi 26 janvier dernier, les festivités commémoratives de la Journée internationale des Douanes au Mali, placée cette année sous le thème “la douane numérique”.

c’est la Direction générale des douanes qui a servi de cadre à cette cérémonie, laquelle a enregistré la participation de plusieurs agents et anciens responsables de cette structure. Premier à prendre la parole, le Directeur général de l’Administration douanière, Modibo Kane Kéïta. Il a précisé que la célébration de cette journée permet surtout de magnifier le rôle et la place des administrations douanières dans les Etats membres de l’organisation mondiale des douanes. Le patron de la douane malienne s’est dit convaincu  que l’informatisation des procédures est l’un des piliers de la douane du 21ème siècle.

Il a rappelé qu’au Mali, à la suite de l’adoption par la Cedeao du logiciel informatique dénommé ” système douanier informatisé ” développé par le Cnuced pour pallier les insuffisances en matière de collecte de statistiques douanières,  le décret n°313/PG-RM du 23 décembre a créé au sein de la Division statistique  des études économiques, une section de saisie de données en vue de leur traitement informatique. Ainsi, il a expliqué la longue  mutation vers le numérique des services douaniers du Mali qui a révolutionné l’Administration douanière.

Il faut rappeler que cette cérémonie a été marquée par plusieurs exposés et témoignages, comme celui de l’ex-directeur général des douanes, actuellement conseiller technique au ministère de l’Economie et des finances, Amadou Togola, un des panélistes de cette rencontre. Il a exprimé toute sa satisfaction par rapport au changement opéré dans le domaine de la numérisation de l’Administration douanière. Toute chose qui a permis, selon lui, d’améliorer de nos jours les performances de ce service. “Auparavant, à savoir bien avant la numérisation,  les agents préféraient être chef de bureau dans une zone frontalière que d’être directeur général des douanes. Car à l’époque, il était très difficile de faire le traçage des marchandises et les documents que ces agents frontaliers nous ennoyaient étaient souvent illisibles ” a témoigné Amadou Togola.

Il faut rappeler que cette cérémonie a été couplée de la sortie de  la promotion de 2012 et de remise des certificats de mérite aux agents qui se sont distingués.

                           K.THERA

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.