9è édition des Journées minières et pétrolières du Mali: Promouvoir et développer le contenu local

0

Du 16 au 18 novembre prochain se tiendront au Centre International de Conférences de Bamako (CICB) les activités de la 9ème édition des Journées minières et pétrolières du Mali (JMP), avec pour thème « Développement du contenu local : enjeux, perspectives et rôle de l’Etat ». L’événement est organisé par le ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, en collaboration avec la Société AME Trade Mali.

En prélude à ce grand rendez-vous, la Commission d’organisation sous la houlette Mme Diarra Binta Traoré, a animé le jeudi 11 novembre dernier dans la salle de conférence du département, un point de presse pour non seulement informer les journalistes sur l’état préparatif, mais aussi de leur expliquer l’importance de cette 9é édition des Journées minières et pétrolières qui a pour but de booster l’insertion des entreprises nationales dans toute la chaine de développement du secteur minier. Elle était entourée par la représente de la Société Ame Trade Mali co-organisatrice de l’événement, Mme Binta Sacko, ainsi que plusieurs membres de la commission d’organisation.

Le Mali, est un grand pays minier avec 14 mines industrielles d’or et plusieurs sites d’orpaillage. En outre, le sous-sol malien renferme d’énormes ressources minérales telles que le lithium, le fer, le manganèse, le phosphate, la bauxite, l’uranium, le diamant, le calcaire, le sel gemme. Les retombées sont telles que l’or est devenu le premier produit d’exportation du Mali. L’apport des sociétés minières au budget de l’Etat est estimé à plus de 403 milliards de FCFA en 2019, soit 10% du PIB. Ces retombées économiques font du secteur minier, un secteur déterminant au Mali.

Sur le plan régional, le Mali, avec l’exploitation de quatorze (14) grandes mines et de plusieurs petites mines, est classé 3ème producteur d’or africain, avec une production industrielle moyenne de 60 tonnes d’or, a fait savoir Mme Diarra Binta Traoré lors de son exposé.

Malgré toutes ces potentialités, selon la conférencière, l’impact de la production industrielle qui date de 1984 est timidement visible sur les secteurs économiques comme les infrastructures ou d’autres industries et très peu d’entreprises nationales participent à la chaine de valeur de l’industrie minière. C’est pour cette raison, dira-t-elle que le ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, entend organiser cette 9è édition des Journées minières et pétrolières du Mali. Organisées depuis 2005, objectif principal de ces journées minières et pétrolières, selon Mme Diarra, est de promouvoir les secteurs minier et pétrolier, afin de l’intégrer pleinement à l’économie nationale.

Les JMP 2021 se dérouleront sur quatre activités principales que sont: des conférences débats, la foire-exposition, le salon de partenariat, la visite des sites.

Il y est prévu la présentation des différents projets et des rencontres B2B. La visite de site se fera à Bourakébougou, le site d’hydrogène naturel, comme pour joindre l’utile à l’agréable.

Au total environ 80 stands seront installés, plus de 400 délégués attendus avec la présence des pays invités notamment : Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, entre autres.

L’innovation de cette 9è édition des JMP est l’organisation d’un match de gala qui opposera les cadres du ministère des Mines aux magistrats. Cette activité mettra fin à l’événement.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here