Marché du ciment : Le cri de cœur des importateurs maliens

0

Suite aux nombreuses difficultés liées à l’importation du ciment par les opérateurs maliens, une équipe de la rédaction du journal Le Démocrate a approché  Moussa Fofana, PDG  de la quincaillerie  Zoulca ADA,  pour en savoir sur les causes réelles du problème.

L’opérateur signale  que ce problème de pénurie ne date pas  d’aujourd’hui, parce  que selon lui,  chaque année à la même période et  précisément  du mois de mars jusqu’en juin, les usines de production du ciment au Mali sont confrontées à d’énormes problèmes causés par les coupures intempestives d’électricité. Ce qui leur  impose,  selon le PDG, à travailler uniquement la nuit, sachant que cette production partielle ne peut pas couvrir le besoin quotidien des Maliens en ciment.  Monsieur Fofana dira que  l’usine  de ciment pouvait  lui fournir près de 10 chargements par jour pour ravitailler ses différents magasins à  Bamako  ainsi qu’à l’intérieur du pays. Mais aujourd’hui, l’usine ne lui fournit que 3 chargements qui ne sont même pas suffisants pour payer ses employés, au nombre  de 300, dans tout le pays. Il profitera de ce point pour démentir les allégations selon laquelle il serait même  plus favorisé par l’usine par rapport aux autres. Il dira sur ce point que c’est une fausse allégation, avant de dire que   tout le monde  est confronté au même problème. Il a exhorté les plus hautes autorités  maliennes  à s’impliquer résolument pour une solution meilleure à ce problème, d’autant plus que maintenant, le Sénégal  qui comble d’habitude ce vide est dans l’incapacité totale  de  fournir le  Mali en ciment. Ce,   à cause des grands   chantiers  que le pays  a  mis en œuvre  ces derniers temps.

LASSI SANOU

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here