Pose de la 1ere pierre de l’Usine d’emballage de carton à Kamalé : Bientôt la fin de l’importation du carton par le Mali

0

Selon Moussa Sylvain Diakité, le président de CS, l’idée de la construction d’une usine est partie d’un constant : la société SCS International, comme les autres entreprises nationales, sont confrontées à un problème d’approvisionnement d’emballages. Les importations des emballages depuis le Sénégal, la Côte d’Ivoire, l’Europe, l’Asie, a-t-il dit, représentent en volume plus 10.000 tonnes. Ainsi, pour donner au Mali son indépendance en production de cartons, Scs a décidé de créer une usine au Mali pour fabriquer les emballages à partir de papier Kraft et les sacs de conditionnement pour aliments, ciments, etc. Ce Rêve de SCS international est en train de devenir une réalité avec la pose de la première pierre. Cela, après le financement de la 1ere étude de faisabilité par la coopération technique Belge en 2009 ; avec l’assistance du PCDA pour avoir monté les dossiers, recherché les partenaires techniques et préparé un business plan complet et crédible pour les bailleurs de fonds.

Il y a, aussi, l’AFD qui a apporté sa garantie au projet depuis le départ, l’ l’Ambassade d’Allemagne au Mali s’est aussi intéressé au projet en l’orientant vers la banque Deg KFW qui après analyse, a octroyé un financement de 325 millions de FCFA. En plus des ces soutiens, il  y a aussi ceux de la BOAD qui a mis 50%, soit 2,5 milliards de FCFA, la Bnda : 665 millions de Fcfa, la BIM SA : 790 millions de Fcfa. Cette unité de production d’emballages (carton et papier) de 10.000 m2 de bâtiments industriels et administratifs sera érigée sur un site de 4 hectares. A son démarrage, l’usine emploiera  64 personnes à plein temps et 200 emplois saisonniers avec un objectif de doubler au terme de la troisième année d’exploitation. Elle produira au départ entre 2000 à 4000 tonnes de cartons et sacs. « Une fois les constructions achevées et les équipements livrés et opérationnels, en août 2016, le Mali s’honorera d’avoir son indépendance en matière de fabrication d’emballage, dont la disponibilité et les prix de revient sont un facteur essentiel du développement des Pme locales aussi bien dans l’agriculture que dans l’industrie et le commerce en général », déclare M.S.Diakité. Le Maire de la Commune du Mandé, Mamourou Kéita, le représentant du chef de village de Kamalé, Mahamadou Seyba Kéita, se sont réjouit du choix porté sur leur commune. Pour cette première pose de pierre, la mobilisation fût grande avec la présence des représentants des ministères de l’industrie et du Commerce, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, du Développement Rural, des ambassadeurs de France et des Pays Bas au Mali, les autorités administratives et les populations de Kamalé, de l’Apcam, des Banques et établissements financiers partenaires du projets, des anciens Premiers ministres Soumana Sacko et Younoussi Touré, le département agro économique de l’université d’Etat de Michigan des Usa, etc.

Hadama B. Fofana

 

PARTAGER