Raffinerie d’Or «Kankou Moussa» : Un espoir pour les sociétés minières et les orpailleurs maliens

La cérémonie d’inauguration de la nouvelle raffinerie d’Or dénommée «Kankou Moussa Refinery»  a eu lieu le mercredi 18 novembre 2015 à Sénou dans la zone aéroportuaire Bamako-Sénou, sous la co-présidence du président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Issiaka Sidibé ; du Président directeur général de Swiss, Bullion Company Group Ag, Dario Littera ; du Directeur général de ladite raffinerie, Apanga Idrissa Dolo ; de Ténémakan Koné, 1er adjoint au maire de la Commune VI. Ont pris part également à cette cérémonie, les responsables miniers et les responsables des orpailleurs.

0

Le Mali est le troisième producteur d’or en Afrique, mais reste dépourvu d’infrastructures de traitement du métal précieux. En effet, notre pays produit environ 50 tonnes d’or qui, à ce jour, sont exportées à l’état brut. Avec le manque à gagner, pour le Trésor et pour les particuliers, le seul moyen d’y mettre fin, est d’installer une raffinerie qui traite l’or produit sur place. Dans ce souci, le groupe SBC A.G. (Swiss Bullion Company AG) a concrétisé le rêve des Maliens en inaugurant cette nouvelle Raffinerie d’Or dénommé «Kankou Moussa Refinery».

Pour mémoire d’homme, la première pierre de cette raffinerie a été posée le 1er mars 2013 par le président par intérim Dioncounda Traoré.

Entamant cette cérémonie d’inauguration, le représentant du maire de la  Commune VI, Ténémakan Koné, a souhaité la bienvenue et s’est réjoui d’avoir cette raffinerie d’Or dans sa Commune. Pour lui, le nom de Kankou Moussa n’est pas un jeu de hasard. Ce dernier est reconnu comme celui qui fut l’empereur le plus riche de tous les temps au Mali.

Prenant la parole, le Directeur général, Apanga Idrissa Dolo,  a affirmé, dans son allocution, que cette raffinerie est considérée comme une première dans la zone UEMOA. A l’en croire, cette raffinerie permettra l’amélioration du bien-être des Maliens ; de créer des emplois pour la jeunesse malienne. Mais aussi, de valoriser la filière de l’or au Mali et en Afrique et d’augmenter le Produit Intérieur Brut du Mali (PIB) dont l’or constitue 8%. Avant d’expliquer : «Avec cette raffinerie, le Mali n’a plus besoin d’exporter l’or brut. La raffinerie a une capacité de raffinage de 25 Kg d’or par jour. Elle a été construite par Swiss Bullion Company Group AG à 3,27 milliards de Fcfa. Son capital social est estimé à 500 millions d’euros, détenu majoritairement par la société SWISS Bullion Company Group AG»

Suite à l’intervention du Dg Dolo, une visite guidée des lieux a été effectuée par les personnalités, sous la houlette du président de l’Assemblée nationale, à l’intérieur du bâtiment et les assistants, à travers une vidéo projetée.

À la suite de cette visite, le premier lingot d’or raffiné, pour une valeur de 22 millions de Fcfa, a été symboliquement offert par Dario Littera, PDG de Swiss Bullion Company Group AG au président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Issiaka Sidibé.

Le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé,  a salué cette belle initiative du Groupe. Pour lui, à travers cet investissement, les responsables de cette société  ont choisi de partager le destin du Mali. «Cette raffinerie permet désormais aux travailleurs, dans le secteur minier, de n’exporter plus leur or brut à l’extérieur pour raffinage», a-t-il conclu.

Il est à noter que la raffinerie Kankou Moussa est composée d’une unité industrielle de raffinage, d’un centre de formation, d’un laboratoire ainsi que d’une ligne de production de bijoux et autres métaux (platine, argent …).

Seydou Karamoko KONE

PARTAGER