Zone Office du Niger : SADI et RPM gagnent leur pari

0

On ne peut pas dire que ces festivités initialement dédiées au riz  ont mobilisé foule dans la capitale de l’Office du Niger. Les participants sont, pour la plupart venus des zones de productions et notamment de des cercles de la région. A Niono même, les populations sont restées passives voire indifférentes.rn

Suite à nos investigations, il s’avère, qu’un élu, ressortissant de Niono et responsable du parti RPM ait conduit une vive campagne à travers des émissions radiophoniques avant et au cours de l’événement du samedi. Auparavant, ce sont des responsables du parti SADI qui sont passés par là. D’où ce passage du discours du représentant des 12 maires de la commune de Niono : « Il est nécessaire de démentir ces pêcheurs en eau trouble qui font de ce peuple de l’Office du Niger, le cobaye de leur expérimentations politiques, incitant à la révolte et à la violence, faisant des communes des zones de turbulences par excellence ».     

rn

De l’avis d’un observateur de la scène politique locale, « le parti Sadi, sans le savoir, fait le jeu du RPM… » Mais notre interlocuteur ne s’inquiète outre – mesure :  « la réalité des choses s’imposera vite aux paysans. Ils ont besoin d’intrants  d’eau et de payer leurs redevances. Pas de paroles politiciennes. Dès les mois de Août – Septembre, ils apprendront que les beaux parleurs venus de Bamako ne les nourriront pas ». Août – Septembre ?

rn

Peut-être que le mal serait déjà fait, en tout cas, du côté des partisans de Amadou Toumani Touré et sur  le plan électoral. « A ce rythme, poursuit notre interlocuteur, un nombre important de producteurs risquent en effet de se laisser avoir. Les partisans de ATT ne évaluent pas le risque à sa juste valeur dans cette zone». Et comme pour donner raison à notre interlocuteur, côté politique, on ne remarquait sur la tribune que la présence des délégations régionales du Mouvement Citoyen de Ségou conduite par son Président de la Coordination M Boubacar Salia Daou, un homme certes très engagé aux côtés du Général, mais presque seul face à ses pourfendeurs. L’Adéma, une des pièces maîtresses de l’ADP n’était représentée que par une banderole sur laquelle on pouvait lire : « ATT – Adéma…. ». Les autres formations ont brillé par leur absence, hormis bien entendu, les partis SADI et RPM très présents dans les stations radios FM et dans les…, esprits.

rn

B.S.D

rn

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER