Prévention des incendies dans les marchés : Le Premier ministre Moussa Mara lance la campagne

2

La police privilégie la piste accidentelle : un court-circuit serait à l’origine de l’incendieLe Ministère du Commerce, en partenariat avec l’Agence Dion Communication, a lancé le 4 novembre 2014 aux Halles de Bamako la campagne de sensibilisation, d’information et de formation sur la prévention des incendies dans les 30 marchés de Bamako et dans les régions du Mali. Cette cérémonie était sous la haute présidence du Premier ministre, Moussa Mara, en présence du ministre du commerce Abdel Karim Konaté ; du président de la CCIM, Mamadou Tiéni Konaté et de l’Administrateur de l’Agence Dion Communication et Production, Yannick Blain.

L’objectif était de donner au grand public, aux commerçants et aux travailleurs des marchés, les conseils pratiques de prévention pour réduire la fréquence et la gravité des incendies dans ces lieux.

Selon l’administrateur de l’Agence Dion Communication, Yannick Blain, les incendies dans les marchés résultent en grande partie des activités humaines, d’imprudences, d’accidents ou d’actes criminels. Pour lui, la prévention nécessite donc de faire évoluer les comportements humains, en informant et en sensibilisant les différentes catégories  de la population.

Cette campagne permettra de minimiser les risques de sinistres et de catastrophes dus à la méconnaissance des protocoles de prévention et de sécurité en vigueur, a-t-il dit.

En marge de cette cérémonie de lancement, le Directeur régional de la protection civile, le Lieutenant Colonel, Faguimba Keita, a animé un point de presse sur la sécurisation des marchés de Bamako contre les risques d’incendie. Selon lui, de 2009 à nos jours, il y a eu 13 grands feux de marché à Bamako. Il  a précisé que les risques sont liés au non-respect des plans d’aménagement des marchés ; à l’implantation inappropriée des points de vente d’hydrocarbure et de gaz, ou à l’utilisation de feux ouverts.

L Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Mais c’est triste.
    Plus de 13 incendies, c’est a dire bruler une fois , bruler deux, ruler jusqu’a 13 treze INCENDIES
    On retourne chaque fois pour parler de la meme chose :precaution, prevension ou ‘PENDESON.
    N’est il pas temps de penser a un nouveau marche’ ou de mettre ce marche’ en norme .
    Apres 13 incendies on est encore la’.
    Qulequ’un peut il m’expliquer pourquoi ces CERTAINES CHOSES ce passe seulement au Mali ?
    Et combien de hauts fonctionnaire de l’etat sont la’ ?
    Le Mali est il encore arrivee en l’an 2014 ?

Comments are closed.