Redevances fiscales : Rand Gold et Huawei fermées pour non-paiement d’impôts

15

Selon des sources proches du service des grandes entreprises de la Direction Générale des Impôts, les sociétés Rand Gold et Huawei ont été fermées, hier mercredi 7 Août, pour non-paiement d’impôts.

La prochaine cible, nous a-t-on dit, est EDM-SA, qui pourrait être mise sous scellée dès ce vendredi.

A suivre

C T

Commentaires via Facebook :

15 COMMENTAIRES

  1. ….DU PETROL AU MALI? QUEL PROBLEME? LA REPONSE EST SIMPLE, MAIS EST TOUT JUSTE LA REPONSE A UNE AUTRE QUESTION A SAVOIR,…..

    ??? Q U I V A E X P L O I T E R ET C O M M E R C I A L I S E R C E P E T R O L M A L I E N ????

    !!!LE RESTE C EST DU BLABAL!!!

  2. J’avais écrit dans mon premier message ceci, le Mali a décidé dans son code pétrolier deux types de convention: la convention de partage de production et la convention d’exploitation. Il s’agit maintenant avant la signature des contrats d’expliquer le contenu de ces conventions, c’est à dire d’expliquer aux communautés locales que signifie un contrat de partage de production et que signifie un contrat d’exploitation pour choisir une meilleure option au profit de la localité où se situe le gisement. Après cette première étape, il est clairement dit dans l’accord d’Alger qu’un certain pourcentage doit revenir à la localité et à la région pour servir à son développement. Si nous cherchons à comprendre les choses et si nous faisons les choses dans les règles de l’art, il n’y aura aucun risque de guerre. Confions à César ce qui lui appartient pour participer pleinement au développement du Mali. La société civile doit se munir des deux codes: le code minier et le code pétrolier pour jouer pleinement sa partition dans ce business (cette affaire) et réclamer ce qui lui revient de droit. Ils existent deux blocs promoteurs qui méritent d’être confirmer: le bloc de Nara et le bloc de Taoudeni. Il reste maintenant à réunir les conditions sécuritaires et les moyens financiers pour explorer les deux blocs. Les Maliens doivent décider au cours des prochaines concertations, ce qu’il faut faire de la gestion de nos ressources minières seules gages de notre développement.

  3. Bamake
    “Vous le savez et tout le monde le sait maintenant que nous avons du Pétrole”

    Mais Bamake, CELA FAIT DÉJÀ DES ANNÉES qu’on le sait !!!!

    Je sais bien que tu mets un point d’honneur à T’OPPOSER SYSTÉMATIQUEMENT a ce que je dis ou écris, mais quand tu dis par exemple:
    “Quel type de forage…? On s’en fout…, il y a qu’à forer, c’est tout”, tu ne soupçonnes même pas L’ÉNORME BÊTISE que tu dis !😆😆😆😆😆😆😆

    En fonction du type de forage et des techniques requises par la configuration sous-terraine à forer, le COÛT D’EXPLOITATION peut facilement exploser de 1 à 10 (sachant que le moindre forage pétrolier se chiffre en milliards !!!)

    Tous les jours, dans tous les coins de la planète, des sites pétrolifères sont délaissés après étude, parce que BEAUCOUP TROP COÛTEUX À EXPLOITER!

    De même, toujours sans doute dans le but de t’opposer (bêtement ) à ce que je dis, tu mets en doute le fait que certaines qualités de pétrole sont beaucoup plus rentables que d’autres, DEMANDE DONC À DIARRA SI PAR EXEMPLE, DES BRUTS NAPHTENIQUES ONT LA MÊME “VALEUR” QUE DES BRUTS AROMATIQUES !!!

    Arrête un peu de contester des choses auxquelles manifestement TU NE CONNAIS STRICTEMENT RIEN !😎

  4. Amadou DIARRA, Ingénieur des Mines 8 Août 2019 at 14:24
    “Le Mali est à l’étape de l’exploration du gaz et du pétrole, nous ne sommes pas arrivé d’abord à l’étape de l’exploitation. Il faut faire plusieurs longs forages et à grands diamètres, procéder à plusieurs analyses pour confirmer l’existence de ce type de gisement dans notre sous sol.”

    Merci mon frère pour ta contribution éclairée, parce que PROFESSIONNELLE.

    Ça confirme très exactement ce que j’ai dit à Bamake, à savoir : Que nous en sommes hélas restés au stade de la RECHERCHE et de L’EXPLORATION, et… c’est tout !

    Et malheureusement, notre nord étant devenu UNE POUDRIÈRE TERRORISTE, je ne vois pas quelle compagnie au monde serait suffisamment INCONSCIENTE sur le plan financier pour investir un seul dollar dans un (très coûteux !!!) projet de recherche dans UNE ZONE DE GUERRE, et qui serait en plus suffisamment INCONSCIENTE pour envoyer son personnel dans une zone d’enlèvements, d’attentats, et d’attaques diverses !

    Encore une fois, ceux s’imaginent que “notre pétrole” est CONVOITÉ 😂😂😂 par les puissances en général et par la France en particulier, ont des Q-I de margouillat !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Du reste, les quelques compagnies qui avaient posé ces dernières années des permis de recherche, ONT TOUTES RÉSILIÉ DES 2012 !!!😎😎😎

  5. Amadou DIARRA, Ingénieur des Mines 8 Août 2019 at 15:21 ;

    ” … Un forage pétrolier coûte excessivement cher. Il faut faire des recherches la dessus pour connaître le montant. C’est en millions de Dollars, ce qui n’est pas à la portée de n’importe quelle compagnie… ” … /// …

    :
    Diarraké, vous, vous savez de quoi vous parlez…, vous êtes Ingénieur des Mines. On ne peut que vous croire… !
    On sait qu’un forage pétrolier, ça coûte cher…

    Pour nous Maliens tout est cher… Mais pas chez nos voisins… !

    Mais la comédie des puissants a assez duré. On mène les Maliens en bateau avec toute cette littératures sur les probabilités de trouver ou non du Pétrole, du bon ou du mauvais Pétrole dans notre dans notre pays…

    Vous le savez et tout le monde le sait maintenant que nous avons du Pétrole…

    Mais il y a des choses qu’on ne nous dit pas. C’est que notre pays, est un pays très inégalitaire où il y a beaucoup d’injustices et de discriminations liées aux origines sociales de Gens…

    Les Nations puissantes dont nous sollicitons l’Aide pour le développement de notre pays le savent bien…

    Ils craignent tout simplement qu’en cas de mise en exploitation de notre Pétrole et de notre GAZ…, cette manne ne vienne profiter qu’à une minorité de privilégiés. Ce qui pourrait être un facteur de conflit armé…

    Sinon, ils ont bien réussi à forer dans les pays voisins du Mali…, et ça marche. On n’y parle pas de bon ou mauvais Pétrole ou je sais quelle qualité.

    Non Diarraké, les Puissants nous mènent en bateau… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  6. Amadou DIARRA, Ingénieur des Mines 8 Août 2019 at 15:21 ;

    ” … Un forage pétrolier coûte excessivement cher. Il faut faire des recherches la dessus pour connaître le montant. C’est en millions de Dollars, ce qui n’est pas à la portée de n’importe quelle compagnie… ” … /// …

    :
    Diarraké, vous, vous savez de quoi vous parlez…, vous êtes Ingénieur des Mines. On ne peut que vous croire… !
    On sait qu’un forage pétrolier, ça coûte cher…

    Pour nous Maliens tout est cher… Mais pas chez nos voisins… !

    Mais la comédie des puissants a assez duré. On mène les Maliens en bateau avec toute cette littératures sur les probabilités de trouver ou non du Pétrole, du bon ou du mauvais Pétrole dans notre…

    Vous le savez et tout le monde le sait maintenant que nous avons du Pétrole…

    Mais il y a des choses qu’on ne nous dit pas. C’est que notre pays, est un pays très inégalitaire où il y a beaucoup d’injustices et de discriminations liées aux origines sociales de Gens…

    Les Nations puissantes dont nous sollicitons l’Aide pour le développement de notre pays le savent bien…

    Ils craignent tout simplement qu’en cas de mise en exploitation de notre Pétrole et de notre GAZ…, cette manne ne vienne profiter qu’à une minorité de privilégiés. Ce qui pourrait être un facteur de conflit armé…

    Sinon, ils ont bien réussi à forer dans les pays voisins du Mali…, et ça marche. On n’y parle pas de bon ou mauvais Pétrole ou je sais quelle qualité.

    Non Diarraké, les Puissants nous mènent en bateau… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  7. FAAROHW..SI LA MAURITANIE, LE SENEGAL L ALGERIE PEUT ETRE LE TCHAD ET NIGER SANS PARLER DU NIGERIA ONT LE PETROL DONC CELA VEUT DIRE QUE LE MALI EN A PLUS IMPORTANT EN BASSIN..DONC MEME PAS EN PROFONDEUR!

    POURQUOI NOUS SOMMES FORCEMENT LIMITES A L OR?

    NOUS Y SOMMES LIMITES POUR RAISON, LA SUIISE ABRAHAMIQUE ACHETE TOUTE LA PRODUCTION MONDIALE DONC LES ABRAHAMIQUES CONTROLENT QUICONQUE EN PRODUIT ET DIRIGENT QUICONQUE EN VEND, CONTROLENT TOUTES LES ECONOMIES QUI EN DEPENDENT…
    A CE QUE JE SACHE LA SUISSE ACHETE 2/3 DE L OR MONDIAL, ET CRE DES GUERRE ET DES MAFIAS ABRAHAMIQUES PARTOUT OU L OR EXISTERAI….

    LE PETROL?…
    IL YA PLUSIEURS SCHEMATS DE VENTE ET DE PRODUCTION ET PERSONNE N L A PU COMPLETEMENT MONOPOLISEE, POUR SIMPLE RAISON L OR (AURA=NOIR) EST PLUS ANCIENT COMME RICHESSE QUE LE PETROL…JE VEUX DIRE PAR LA QUE LA CONCURENCE MONDIALE ETAIT PLUS GRANDE QUAND LE PETROL A TROUVE SON USAGE TECHNOLOGIQUE,…LE TRANSPORT DU PETROL(LIQUIDE/DIFFICILE A TRANSPORTER ET EMBALLER/PLUS DE RISQUES) DEMANDE BEAUCOUP PLUS QUE CELUI DE L OR (SOLIDE/FORMABLE/EMBALLAGE/MOINS DE RISQUES) AINSI, LES ABRAHAMIQUES SE BATTENT ENCORE AVEC QUICONQUE A CE PETROL (L ODEUR MEME DU PETROL FAIT DE L ABRAHAMIQUE UN MALADE MENTAL)…

    …OUI. IL YA BIEN L ODEUR DE L OR, IL JAILLIT DEJA MEME, RAISON POUR LES TROUBLES AU MALI CE PAYS PAISIBLE…TOUS LES ABRAHAMIQUES Y SONT PRESENT DEJA, NON?…

    …..SI LA MAURITANIE, LE SENEGAL L ALGERIE PEUT ETRE LE TCHAD ET NIGER SANS PARLER DU NIGERIA ONT LE PETROL DONC CELA VEUT DIRE QUE LE MALI EN A PLUS IMPORTANT EN BASSIN..DONC MEME PAS EN PROFONDEUR!!!….

    QUAND A L IDIOT NFP!!!

    QUI LE LIT ENCORE?…

    ….LAISSEZ LE SE MASTURBER JUSQU A CE QU IL S ENFAMME….IL EST PAYE POUR CA!!!

    POUR CONCLURE!

    NOUS EXPLOITERONS NOTRE OR ET NOTRE PETROL QUAND NOUS SAURONS NOUS LIBERER LES ABRAHAMIQUES QU ILS SOIENT D OCCIDENT OU D ARABIE, DONC EN NOUS LIBERANT DE L ISLAM ET DU FRANCAIS ET RETOURNANT A NOUS MEME ET AU MONDE LIBRE QUI N EST PAS FORCEMENT L OCCIDENT….

  8. Les forages se font dans des blocs qui ont confirmé la présence d’indices de gaz et de Pétrole. Le titre ou permis d’exploration est donné sur un bloc bien déterminé ensuite débute la recherche. Un forage pétrolier coûte excessivement cher. Il faut faire des recherches la dessus pour connaître le montant. C’est en millions de Dollars, ce qui n’est pas à la portée de n’importe quelle compagnie.

  9. Les forages se font dans des blocs qui ont confirmé la présence d’indices de gaz et de Pétrole. Le titre ou permis d’exploration est donné sur un bloc bien déterminé ensuite débute la recherche. Un forage pétrolier coûte excessivement cher. Il faut faire des recherches la dessus pour connaître le montant. C’est en millions de Dollars, ce qui n’est à la portée de n’importe quelle compagnie.

  10. Nfp 8 Août 2019 at 13:24 ;

    ” … On ne sait pas non plus QUEL TYPE de forage envisager puisqu’on ignore tout de la profondeur où se trouvent les nappes, si elles sont accessibles ou pas, etc … ”

    :
    Quel type de forage…? On s’en fout…, il y a qu’à forer, c’est tout… !
    On saura quel type de Pétrole on a. On verra bien après… !
    Ils ont des données…, ils savent bien où forer.
    On est tout simplement entrain de nous mener en bateau…, c’est tout… !

  11. Le Mali est à l’étape de l’exploration du gaz et du pétrole, nous ne sommes pas arrivé d’abord à l’étape de l’exploitation. Il faut faire plusieurs longs forages et à grands diamètres, procéder à plusieurs analyses pour confirmer l’existence de ce type de gisement dans notre sous sol.

  12. Il n’y a aucun risque de guerre dans l’exploitation du Pétrole. Le Mali a décidé dans son code pétrolier deux types de convention: convention de partage de production et convention d’exploitation. Il s’agit maintenant avant la signature des contrats d’expliquer le contenu de ces conventions c’est à dire d’expliquer aux communautés locales que signifie un contrat de partage de production et que signifie un contrat d’exploitation pour choisir une meilleure option au profit de la localité où se situe le gisement. Après cette première étape, il est clairement dit dans l’accord d’Alger qu’un certain pourcentage doit revenir à la localité et à la région pour servir à son développement. Si nous cherchons à comprendre les choses et si nous faisons les choses dans les règles de l’art, il n’y aura aucun risque de guerre. Confions à César ce qui lui appartient pour participer pleinement au développement du Mali. La société doit se munir des deux codes: le code minier et le code pétrolier pour jouer pleinement sa partition dans ce business (cette affaire) et réclamer ce qui revient à la localité et à la communauté de droit.

  13. Bamaké 8 Août 2019 at 08:10
    “Pourquoi au Mali, les exploitations des ressources minières ne se limitent qu’à celle de l’OR… ? Parce que il y a moins de problèmes avec l’exploitation de l’OR… ? Alors que celle du Pétrole génère un risque de guerre… ?”

    Salut Bamake,

    Pourquoi ??? Mais la réponse est très simple:

    Les mines d’or EXISTENT RÉELLEMENT ET CONCRÈTEMENT chez nous depuis toujours, alors que jusqu’à aujourd’hui, les gisements de pétrole et de gaz “n’existent” QUE SUR LE PAPIER……et dans l’imagination collective des plus reveurs!

    Depuis les années 60, on SAIT DE FAÇON CERTAINE qu’il y a du pétrole et du gaz dans notre sous-sol, et on sait même dans quelle zone (bassin de taoudeni), puisque les français avaient déjà a l’epoque etablie, editée (et publiée) la carte géologique de la zone.

    Malheureusement, nous avons alors négligé de faire la moindre étude et les moindres travaux de recherche préalables, SYSTÉMATIQUES ET ABSOLUMENT INDISPENSABLES à toute eventuelle exploitation pétrolière ou gazière !

    Résultat : Aujourd’hui on sait qu’il y en a, on sait à peu près où, et……..C’EST TOUT !😎

    On ne sait pas du tout COMBIEN il y en a (pour qu’une exploitation soit viable, il faut qu’il y ait suffisamment de réserve !)

    On ne sait pas non plus De QUEL TYPE de brut il s’agit (certains bruts sont tres rentables a exploiter alors que d’autres le sont beaucoup moins )

    On ne sait pas non plus QUEL TYPE de forage envisager puisqu’on ignore tout de la profondeur où se trouvent les nappes, si elles sont accessibles ou pas, etc (certains gisements sont absolument inexploitables en raison des difficultés TECHNIQUES que posent l’accès à la nappe, d’où, les études préalables INDISPENSABLES !)

    Si nous n’avions pas “fait la sieste” a l’époque (et ce jusqu’à ce que notre nord ne devienne en 2012 l’un des pires coupe-gorges d’Afrique!!!!), on aurait fait faire immédiatement toutes les études préalables, et (peut-être) que notre pétrole couperait à flot comme celui du Niger, du Tchad, et de plein d’autres…

    Mais nous, hélas, on a préféré une longue “sieste de plus 50 ans” plutôt que de s’occuper de cette (possible) richesse !!!
    On SAVAIT que l’on “avait” du pétrole chez nous, et……….LE SEUL DE LE SAVOIR NOUS CONTENTAIT ET NOUS RASSURAIT🙄🙄🙄🙄🙄

    Aujourd’hui, et pour de longues décennies à venir, plus AUCUNE compagnie pétrolière au monde ne serait SUFFISAMMENT SUICIDAIRE OU STUPIDE pour investir le moindre centime dans des travaux de recherche (très coûteux !) DANS UN SANCTUAIRE DE TERRORISTES JIHADISTES QUE MÊME LES ARMÉES EUROPÉENNES PEINENT À JUGULER !!!

    C’est pourquoi “notre pétrole” comme disent pompeusement nos chefs de grin n’intéresse absolument plus personne, contrairement à ce que clament les abrutis qui s’imaginent que LE MONDE BAVE D’ENVIE😂😂😂😂😂 devant NOTRE fabuleux pétrole DONT ON NE SAIT RIEN😂 d’une part, et qui se situe d’autre part au coeur d’un SANCTUAIRE TERRORISTE EN GUERRE !

  14. Pourquoi au Mali, les exploitations des ressources minières ne se limitent qu’à celle de l’OR… ? Parce que il y a moins de problèmes avec l’exploitation de l’OR… ? Alors que celle du Pétrole génère un risque de guerre… ?
    A quand l’exploitation des autres ressources minières comme le Pétrole et le Gaz… ? Allez quoi…, un peu d’audace, Messieurs les Gouvernants… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  15. Pourquoi au Mali, les exploitations des ressources minières ne se limitent qu’à celle de l’OR. Parce que il y a moins de problèmes avec l’exploitation de l’OR. Alors que celle du Pétrole génère un risque de guerre… ?
    A quand l’exploitation des autres ressources minières comme le Pétrole et le Gaz… ? Allez quoi…, un peu d’audace, Messieurs les Gouvernants… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here