Mali tourisme : A la reconquête de ses touristes

0

Depuis le début de la crise sécuritaire au Nord puis au Centre, le tourisme s’est effondré au Mali. L’Agence pour la Promotion du tourisme, connue sous l’appellation Mali Tourisme, veut inverser la tendance et faire de ce secteur stratégique un catalyseur de l’économie malienne.

 

De centaines de milliers de touristes perdus, plus d’un millier d’emplois directs et indirects détruits, moins de recette. Le Coup d’Etat et la crise sécuritaire se sont révélés désastreux pour le tourisme au Mali, qui a subi de plein fouet le contrecoup de cette situation.

Créée à la suite de la restructuration de l’ex-Office malien du tourisme et de l’hôtellerie (Omatho), Mali Tourisme veut redonner à ce secteur stratégique, très important dans l’économie du pays, son lustre d’antan. Mieux, il souhaite profiter de cette situation de crise pour insuffler un vent nouveau et monter en gamme.

Mardi, à la faveur d’un déjeuner de presse, le directeur de Mali Tourisme, Sidy Keita, a dévoilé les missions de l’agence, mais surtout sa stratégie pour rendre de nouveau attrayant le Mali. Selon lui, Mali Tourisme est le principal organisme chargé de la promotion touristique de la destination du Mali. C’est pourquoi, explique-t-il, en lien avec le secteur privé du tourisme et d’autres acteurs intervenant dans le même domaine, Mali Tourisme participe à la mise en œuvre de la politique nationale développement touristique.

Nous faisons la promotion de la destination Mali sur les principaux marchés émetteurs de touristes comme les salons, foires, symposiums internationaux du tourisme, etc. Nous avons aussi notre plateforme d’informations sur les offres touristiques”, a précisé M. Keita. En plus de cela, l’agence gère les demandes d’information émanant des clientèles nationales et étrangères sur les prestations et services liés au transport, à l’hébergement, à la visite des sites et monuments, etc.

Vendre le Mali est, certes, une mission difficile en cette période de crise, mais pas impossible, estime le directeur Keita. Pour réussir ce pari, il compte sur l’accompagnement des médias maliens. Fort de cette condition, il veut inciter les journalistes maliens à s’intéresser aux sites touristiques du Mali afin de faire leur promotion. Nous pouvons réussir. Nous allons réussir pour sauver des emplois (guides touristiques agrées), promouvoir notre culture et booster l’économie », conclu M. Keita.

Sory I. Konaté

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here