Aéroport du Mali : Le label RA-3 attire des compagnies de luxe

1
aeroport Bamako Senou
Aéroport Bamako Senou

L’Aéroport du Mali (ADM) après son label (RA-3) dans l’assistance aéroportuaire obtenu par le biais de l’Asam-SA, la société d’assistance aéroportuaire créée en 2007 par l’Etat malien, s’offre de nouvelles perspectives de développement.

L’activité de l’aéroport Bamako-Sénou, basée à 90 % sur l’importation (7500 tonnes par an), est en passe de se rééquilibrer au profit de l’exportation, principalement d’œuvres d’art, d’or et de produits de l’agro-industrie. Il faut aussi compter le dédoublement du  nombre d’opérateurs. Déjà, Emirates est là, il faut ajouter Air France Cargo, Cargo Lux et Royal Air Maroc Cargo. Cette augmentation va doubler également le tonnage du fret.

Il a fallu un long parcours de test de validation des directives des inspecteurs de l’Union européenne pour l’obtention du RA-3. Le Mali fut le 1er aéroport d’Afrique de l’Ouest à obtenir cette distinction, qui autorise toutes les compagnies sans exception à faire du fret à partir de Bamako et à exporter en Europe. Un succès que le PDG, le colonel Daouda Konaté, avait mis à l’actif de tous les Maliens, particulièrement pour le développement du secteur d’exportation de produit made in Mali.

O.D.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

Comments are closed.