Mobilité urbaine à Bamako : Le ministre des Transports annonce de nouvelles mesures

3

Présent au forum sur la mobilité urbaine, le Ministre Ibrahim Abdoul Ly a annoncé de nouvelles mesures sur la mobilité urbaine à Bamako. Après avoir qualifié de succès la mise en œuvre du projet de la circulation alternée qui permet aux Bamakois de rejoindre leurs lieux de travail ou leurs domiciles, M. Ly pense qu’il faut permettre aux petits bateaux et aux pirogues de transporter les Bamakois. Ce qui allégerait davantage la circulation routière de la ville de Bamako.

Le ministre des Transports et de la Mobilité urbaine, Ibrahim Abdoul Ly, au cours de son intervention, a  rappelé les objectifs de ce forum initié par la Banque mondiale. Selon lui, l’objectif global est de transposer ces journées de réflexion en application pratique sur le terrain.

Il a indiqué que ce travail est partagé avec des experts nationaux.

Pour lui,  ce premier forum sur la mobilité urbaine était attendu parce que le dernier remaniement ministériel et la nouvelle mission assignée au département des Transports fut toujours la mobilité urbaine.  Ainsi,  ils sont toujours dans la réflexion afin de mener à bien cette mission à travers la ville de Bamako.

Selon le ministre, la première mission effectuée à Bamako,  certainement apprécié par la population, est la circulation alternée menée sur les axes de Bamako entre 07h et 09h et entre 16h et 19h.

Cependant, le ministre assure que la mobilité urbaine continuera également par le transport fluvial à Bamako, entre Magnambougou et le campus universitaire de Kabala.

A ses dires, ils s’envisagent avec leur partenaires techniques nationaux et étrangers le projet de métro bus à travers la ville de Bamako, mais également le transport périphérique du marché de Médine à la colline de l’hôpital du point G et de l’école de Médecine entre le quartier de Tomikorobougou et la colline de Koulouba, afin de  faciliter la circulation routière et de la rendre encore plus fluide pour éviter les embouteillages.

Joséphine Coulibaly

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Pkagame: demagogie et la politique ne vont jamais resoudre le probleme de la circulation de cette grosse jungle routiere qui est Bamako!

    L’ unique bonne mesure c’est de construire nos routes avec des pistes cyclables et pistes de bus urbains (pour encourager le transport commun), déguerpir les squatters de bords de routes, interdire les gros porteurs (citernes, carrosseries et bennes) de circuler avant 23h, taxer les importateurs de motos jakarta a 400%, imposer le permis de conduire et le port de casques aux motoristes, imposer de sèvres pénalités sur l’excès de vitesse, mettre une restriction d’age sur les vieux véhicules importés de l’Europe et des USA …. etc,.. au lieu de penser ainsi nous avons des ministre qui nous ressortent des solutions r.dicules que les maliens en leur état mental actuel (de sauvagerie crue dans la circulation routière) ne vont jamais adopter! Encore voila que nos ministres ne songent jamais a des solutions viables (car trop dures) …mais toujours plutôt a des solutions makeshifts pour passer leur temps au ministère paisiblement ….

  2. Pkagame: demagogie et la politique ne vont jamais resoudre le probleme de la circulation de cette grosse jungle routiere qui est Bamako!

    L’ unique bonne mesure c’est de construire nos routes avec des pistes cyclables, piste de bus urbains (pour encourager le transport commun), déguerpir les squatters de bords de routes, interdire les gros porteurs (citernes, carrosseries et bennes) de circuler avant 23h, taxer les importateurs de motos jakarta a 400%, imposer le permis de conduire et le port de casques aux motoristes, imposer de sèvres pénalités sur l’excès de vitesse, mettre une restriction d’age sur les vieux véhicules importée de l’Europe et USA …. etc,.. au lieu de penser ainsi nous avons des ministre nous ressort de solutions r.dicules que les maliens en leur état mental actuel (de sauvagerie crue dans la circulation routière) ne vont adopter! Encore voila nos ministre ne songent jamais a des solutions viables (car trop dur) …mais toujours de solutions makeshifts pour passer leur temps au ministère paisiblement ….

  3. Je salue ce ministre pour ses propositions révolutionnaires qui peuvent sembler folles pour notre Mali actuel.

    Au moins il a le courage et l’intelligence de proposer, et je le salue pour ça.

    Il faut que nous maliens nous nous mettons dans cette dynamique. Il faut que nous envisageons des solutions à nos problèmes mêmes les plus folles, et ce dans tous les domaines, même militaire.

    C’est trop facile de dire que c’est impossible, trop difficile, nous n’avons pas les moyens…Au contraire, il faut que nous réfléchissions à comment trouver les moyens, comment à adapter à notre contexte. C’est le premier vers toutes innovation..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here