Edito: Soyons unis derrière Boubou !

3

Agé de 45 ans, Dr Boubou Cissé est le nouveau Premier ministre depuis ce lundi 22 avril 2019. Détenteur d’une Maîtrise en Sciences Economiques, et d’un DEA en Economie du Développement, M. Cissé a également un doctorat en sciences économiques à l’université d’Aix-Marseille. Ministre de l’Economie et des Fiances avant sa nomination à la tête de l’Exécutif, il a la réputation d’un grand bosseur et un grand technocrate. Donc, sa nomination au poste de Premier ministre est un choix éclairé et judicieux du président de la République, chef de l’Etat, pour la jeunesse, la loyauté, la fidélité, la rupture.

Ce choix de la jeunesse par IBK se justifie aussi par le fait que Dr. Boubou Cissé qui a le talent d’un grand mobilisateur de fonds, a la totale et entière confiance des partenaires techniques et financiers. Et notre pays qui est embourbé dans un tourbillon de difficultés a besoin de beaucoup d’argent pour faire face à des d’urgences, notamment les futures élections référendaires, législatives, régionales et du district de Bamako.

C’est vrai que la nomination du jeune Cissé ne fait pas l’unanimité, mais je pense que l’heure n’est pas encore aux critiques. Il faut le juger à la tâche.

Vu le difficile contexte du pays, beaucoup de défis attendent le nouveau Premier ministre. Boubou Cissé doit rassembler et rester à l’écoute du peuple, dont il doit répondre aux attentes (donnez le plus rapidement que possible des réponses satisfaisantes aux différentes crises sociaux économiques et sécuritaires). La configuration de son gouvernement nous donnera un avant-goût de sa capacité à révéler ces nombreux défis.

Pour pouvoir le faire, M. Cissé a besoin de l’aide de toutes les composantes de la nation, sans exception aucune. A lui seul, il ne pourra rien, nous devons tous nous impliquer. Car, seul l’intérêt supérieur du Mali doit primer.

Le Mali est notre patrimoine à tous et chacun doit contribuer à sa stabilité, à son émergence sociale, politique et économique.

Personne n’a intérêt à entraver la bonne marche de l’Etat ! Personne n’a intérêt à causer des querelles de place ou de tube digestif pour mettre en péril le devenir de notre pays. Personne n’a, non plus, le droit d’hypothéquer pour son seul intérêt, de quelque manière que ce soit, le bien-être de nos populations.

Par conséquent, il est impératif de taire nos divergences et nos querelles intestines pour ne valoriser que nos seules convergences de vues en aidant le nouveau Premier ministre, au profit exclusif du Mali. C’est de cela que nous avons effectivement besoin aujourd’hui. Il est donc impérieux, voire vital, que nous soyons davantage unis derrière le nouveau Premier ministre et l’équipe gouvernementale qu’il aura mise en place et solidaires face aux défis nationaux à relever urgemment.

Aliou Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Mais les gens parlent pour ne rien dire, là où les autres : Oumar Tatam LY, Moussa MARA, Modibo KEITA , Abdoulaye Idrissa MAIGA et Soumeylou Boubeye MAIGA , ont échoué , Boubou CISSE ne peut réussir laba . Les PM se sont succédés mais le Président de la Republique IBK est le décideur , alors qu’il est soumis à la France qui exerce pleinement sa tutelle sur lui. Comment des maliens pourront ils s’attendre sur une quelconque réussite de Boubou CISSE qui d’ailleurs est connu des maliens, autrement dit nul n’est parfait mais Boubou CISSE a des défauts qui l’empecheront de cheminer vers le succès . Il est de la famille présidentielle .

  2. Il faut plutôt s’unir autour DES GRANDS IDÉES qui permettront de POSER DES ACTES qui améliorent la situation catastrophique de notre pays.
    Que Dr boubou CISSE incarne les idées novatrices qui lui permettent de s’entourer des forces vives de la nation,empêchant les grèves intempestives et autres marches à répétition,il sera le premier ministre souhaité par une grande majorité des maliens.
    ON NE PEUT PAS ÊTRE DERRIÈRE QUELQU’UN QUI VA PERPÉTUER LES PRATIQUES INSTAURÉES DEPUIS 2013 CONSISTANT À PILLER LES MAIGRES RESSOURCES DE L’ÉTAT ,À SAUVEGARDER LES INTÉRÊTS D’UN CLAN,À LAISSER LES OFFICIERS SUPÉRIEURS MAFIEUX DIRIGER NOTRE ARMÉE À UN MOMENT CRUCIAL DE NOTRE PAYS…
    On est pas dans un contexte normal pour se permettre certains soutiens farfelus au prétexte que le Mali va mal.
    Notre pays va mal à cause de certains actes posés à un moment de notre histoire qui nous poursuivent.
    C’EST POURQUOI LES ACTES DOIVENT ÊTRE CONFORMES AUX SOUHAITS D’UNE TRÈS GRANDE MAJORITÉ DES MALIENS POUR SUSCITER NATURELLEMENT L’UNION AUTOUR DU CHEF DE GOUVERNEMENT.
    Dr boubou CISSE n’a pas la crédibilité nécessaire pour permettre aux maliens de se mettre automatiquement à le soutenir comme en 1991 avec ZOUMANA SACHO qui a été choisi par ATT pour légitimer son régime constant une méfiance de l’opinion publique à cause de la présence des têtes de l’ ancien régime.
    ZOUMANA SACHO est arrivé avec la crédibilité nécessaire permettant aux maliens de s’unir derrière lui.
    L’union derrière un chef de gouvernement se mérite,surtout que les maliens en ont trop vu.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue.

  3. D’accord avec Aliou Touré. Mais dans le nouveau gouvernement il faut éviter de nommer les petits copains ou les inconditionnels du chef. Il faut pour une fois mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, quelque soit l’appartenance ou pas aux partis majoritaires. Il faut aussi être sinscère et éviter les petits calculs politiques. Enfin il faut comme vous l’avez dit être à l’écoute du peuple qui est à reconcilier.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here