Édito : une belle leçon de démocratie

8

Moussa Timbiné est désormais le détenteur du perchoir. Ce plébiscite a été rendu possible grâce à la concession faite par Diarrassouba. Cela a ainsi permis d’éviter la scène de fraction à laquelle tout le monde s’attendait au regard de la tension qui animait la campagne pour le perchoir entre les supporters des deux candidats. Ainsi, le RPM et par-delà la plateforme de la majorité se renforcent.

Face à cette responsabilité historique, presque toutes les formations politiques se sont retrouvées. Le candidat de l’ADEMA renonce au profit du choix majoritaire ; l’opposition parlementaire presque dans son entièreté épouse la même cause : l’unité afin de faire efficacement face aux défis de l’heure. Ce qui donnera au nouveau président un score confortable de 134 voix. Un bon score qui le requinque face aux missions difficiles qui attendent l’Assemblée.

Quant à Moussa Mara, le centriste, il était seul contre tous. Et son courage a donné à la démocratie tout son charme. Entré à l’Assemblée avec   3 députés, il s’en sort avec 8 voix lors de cette élection.

Les bulletins nuls, 3 ont été annoncés. Beaucoup estiment que ce sont les 3 députés du parti Sadi de Dr Oumar Mariko.

Ce qui attire le plus l’attention autour de cette élection, ce sont les quelques voix qui se lèvent, sur les réseaux sociaux, pour dénoncer le choix de Timbiné. Plusieurs raisons sont avancées. L’opposition aussi reçoit son compte pour avoir voté le candidat du parti au pouvoir. Elle est accusée d’être coupable du complot contre le peuple.

Mais de quel peuple s’agit-il ? Une précision de taille est nécessaire à cet effet.

Les députés sont censés être l’émanation du peuple. Or, le RPM, l’ADEMA… sont sortis avec le plus grand nombre de députés ! Si réellement ils sont mauvais (députés) alors, ils sont à l’image du peuple.

Une chose est sûre, la plupart des crieurs publics n’ont jamais été des hommes de conviction. Ce sont des imposteurs qui ont su bien profiter de la naïveté du bas peuple.

Ils montrent leurs muscles, pour dit-on défendre les intérêts du pays, mais une fois appelés à table ils ne réfléchissent pas deux fois avant de passer. Et là, ils deviennent brusquement les donneurs de leçon à leurs désormais anciens camarades de lutte qui n’ont pas encore eu la chance d’être appelés autour de la soupe. Ils parleront d’unité et tout autre fait démontrant que le Mali a besoin de tous ses fils en ce moment critique pour sauver l’essentiel.

Ceux-là qui préfèrent jouer au centriste. Faites attention ! Nombreux sont-ils à avoir empoché leur part. La lutte étant moyennée, ils zappent tout le temps les questions d’intérêt national pour amuser la galerie avec des faits divers.

Comprenez que la démocratie malienne est ainsi faite. Il n’y a pas de réel bord politique encore moins d’idéologie politique. Pour ce qui est de la catégorie : société civile, religieux, activistes… révolutionnaires presque tous se battent pour se faire un lendemain meilleur, à leur seul profit, au détriment du pauvre Mali dont l’image leur sert d’escalier.

Alors, on peut dire finie la bataille de l’Assemblée. La belle leçon de démocratie donnée par les députés doit aussi se sentir positivement auprès du peuple, car ils sont leur choix. Et c’est ce même peuple, pour rappel, qui exigeait une nouvelle assemblée à travers des manifestations et le DNI. Alors si elle est là, son organisation interne relève de son plein ressort.

Voyons Timbiné et ses pairs à la tâche d’abord pour enfin les juger.

Pour le jeune Président, malmené par beaucoup de gens à cause de son passé estudiantin, son sort amène à croire au destin. Il a défié les pronostics aux législatives en commune V ; il vient de faire pareil pour le perchoir… les optimistes aiment le dire : ‘’ il n’y a jamais deux sans trois’’. Son avenir politique est entre ses mains. A lui d’être seulement juste, et le plus grand bonheur lui sourira.

Boubacar Yalkoué

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Yalkoue mon Grand Dogon, tu es devenu tout petit entre hier et aujourd’hui, dommage, mais c’est comme ca le Malien, relis ton article sur Manassa et relis ton article sur Moussa Timbini le produit de Manassa! Ca s’appele deux poids et deux messures et c’est triste car j’avais confiance en toi, mais je tombe du ciel!

  2. Petit dogon YALKOUYE, n’es tu pas entrain de défendre ton parent TIMBINE?
    LA PRIMAUTÉ DE L’INTÉRÊT INDIVIDUEL EST DE RIGUEUR.
    Votre génération est façonnée ainsi.
    Surtout que vous êtes nés dedans contrairement à nous qui avons eu la chance de voir des maliens dignes qui ont préféré mourir pauvre que de faire le mendiant comme tu es entrain de faire.
    On sait qu’ après tu vas passer au domicile du parent pour récupérer tes droits car c’est devenu un droit d’exiger une somme après avoir fait l’éloge de quelqu’un.
    C’EST AINSI QU’EST FAITE LA SOCIÉTÉ D’APRÈS 19 NOVEMBRE 1968.
    On se plaint de la qualité de nos dirigeants alors qu’ils sont à l’image de la société.
    Pourquoi dans notre société, on n’est pas apprécié en fonction de nos savoirs,de nos valeurs intrinsèques, mais en fonction de la qualité du compte bancaire, du véhicule, de la maison…?
    Pourquoi ça été facile pour ATT de réunir tout le monde autour de lui pour gérer le pays à sa façon?
    Pourquoi IBK utilise nos hommes politiques,nos cadres comme des kleenex en les jetant s’il n’a plus besoin d’eux?
    C’EST L’ARGENT QUI COMMANDE AU MALI, PAS LES IDÉES, LES VALEURS INTRINSÈQUES DE L’HOMME.
    On s’associe pour piller le pays, pour ensuite accuser le détenteur du pouvoir d’être corrompu.
    Après la chute d’ATT, ils se sont précipités pour aller voir SANOGO, certains en catimini.
    SANOGO dit qu’il a les vidéos.
    C’est certain qu’Ibk et son fils karim KEITA en font partie.
    ATT lui-même n’a t’il pas soutenu IBK en 2018 à travers son homme de main BITTAR qu’on voyait juste derrière IBK pour dire aux partisans d’ATT qu’il est avec IBK contre SOUMAILA CISSE?
    Aujourd’hui tous ces hommes qui ont courru après IBK depuis 2013 après l’avoir fait pour SANOGO ont été jetés comme des kleenex pour faire appel à la génération du fils KARIM KEITA.
    On dit HYPOCRITEMENT, il faut transmettre le pouvoir à la jeunesse alors qu’on est entrain de préparer le chemin pour KARIM KEITA.
    On ne fait plus la politique, mais le vagabondage.
    Tout est mis en œuvre pour garder le pouvoir afin de continuer à profiter des deniers publics pour ses besoins personnels.
    Ceux qui font la politique sont persécutés.
    SOUMAILA CISSE qui ne partage pas cette manière de gérer l’État est combattu depuis 2002 quand il est devenu le candidat de l’ADEMA PASJ.
    Il faut si possible le tuer car les intérêts énormes des vagabonds sont en jeu.
    Les SANOGO l’ont tenté.
    L’assassinat de son garde du corps pendant son enlèvement l’a sauvé.
    A-t-il la baraka des hommes politiques destinés à sauver leurs peuples?
    Pour le moment, on a l’impression que la stratégie de corrompre les éléments mobilisateurs de son parti a prévalu.
    Son enlèvement semble être une stratégie pour avoir la possibilité de déstabiliser le parti.
    On espère que les éléments les plus importants vont rejoindre le pouvoir avant le retour de SOUMAILA CISSE.
    Le prochain remaniement du gouvernement va nous situer, même si le choix des députés de l’URD est un signe que le parti est entrain de perdre ses élus.
    SOUMAILA CISSE RISQUE D’ÊTRE LE SEUL DÉPUTÉ DE SON PARTI, PERDRE AUSSI SA POSITION DE CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION.
    En tout cas ça semble être la stratégie du pouvoir pour ouvrir un boulevard pour KARIM KEITA.
    Les laquais vont faire le reste en faisant la promotion de la jeunesse contre les vieux pour discréditer SOUMAILA CISSE
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Est ce que Yelcoué ne se contredit pas du jour au lendemain. Après que la Cours constitutionnelle est proclamée les résultats se souvient-il des propos à lui adresser à l’endroit de Manassa.
    Bref l’élection de Timbiné a été imposée à Manassa par IBK contre ses adversaires de la Commune V et imposée comme président de l’Assemblée par Karim et son papa au détriment de la majorité des élus de son parti dont le choix était Diarassouba. Ou se trouve ta fameuse leçon de démocratie Mr Yelcoué.
    Dans tout ça c’est Diarassouba qui est cuit politiquement.
    Bon vent aux 60 °/° de députés nominés et non le choix des électeurs. Bravo les députés élus par la puissance de leur poche et non par idéologie ou conviction personnelle des électeurs.

  4. Mr Yalcoue si vous rêver de l’assemble nationale de grâce n’insulter pas les citoyens maliens. Ces nominés n’ont jamais ressemblé a l’image leur population. R.A.S

  5. “Une chose est sûre, la plupart des crieurs publics n’ont jamais été des hommes de conviction. Ce sont des imposteurs qui ont su bien profiter de la naïveté du bas peuple.”

    Ton ami RAS ne sera pas content de cette parenthese…

    “Les députés sont censés être l’émanation du peuple. Or, le RPM, l’ADEMA… sont sortis avec le plus grand nombre de députés ! Si réellement ils sont mauvais (députés) alors, ils sont à l’image du peuple.”

    Ils se sont peut etre a l’image de la cour constitutionnelle et non celle du peuple…
    A cette allure mr risque de depasser Elhaj ,defenseur de l’auto proclame..

    • “Une chose est sûre, la plupart des crieurs publics n’ont jamais été des hommes de conviction. Ce sont des imposteurs qui ont su bien profiter de la naïveté du bas peuple.”

      Ton ami RAS ne sera pas content de cette parenthese…

      “Les députés sont censés être l’émanation du peuple. Or, le RPM, l’ADEMA… sont sortis avec le plus grand nombre de députés ! Si réellement ils sont mauvais (députés) alors, ils sont à l’image du peuple.”

      Ils sont peut etre a l’image de la cour constitutionnelle et non celle du peuple…
      A cette allure mr risque de depasser Elhaj ,defenseur de l’auto proclame.

  6. Boubacar Yalkoué, CE N’EST PAS PARCE QUE TON HOIX A PASSE QUE TU DOIS VAS TE POSER EN DONNEUR DE LECON. QU’EST CE QUE LE MALI GAGNE EN ELISANT CET ARRISVISTE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE? UN PROFESSIONNEL DU “COUPE-DECALE” AU SENS PROPRE?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here