2ème Colloque International Scientifique UCAO-UUBa- EMP-ABB : L’intégration pour la paix et le développement au Sahel au centre des échanges !

0

Sous le thème : « Contribution de la science aux efforts d’intégration pour la paix et le développement au Sahel », la 2ème édition du Colloque International Scientifique s’est tenue du 25 au 27 mai dernier dans l’enceinte de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB).

Ce Colloque est le fruit du partenariat gagnant-gagnant entre l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest-Unité Universitaire à Bamako (UCAO-UUBa) et l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) depuis 2021. Ladite initiative vise à réunir des chercheurs, des experts et des acteurs clés pour partager leurs connaissances, leurs expériences et leurs perspectives sur les défis actuels et les solutions possibles en matière d’intégration régionale et de promotion de la paix dans la région du Sahel. En plus du Mali, les participants étaient venus du Burkina Faso, du Benin, de la Guinée Conakry, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et d’Espagne.

En effet, la cérémonie d’ouverture des travaux, présidée par le Chef de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique, Yacouba Kébé a enregistré la présence du DG de l’EMP-ABB, Colonel Souleymane Sangaré, du représentant du vice-chancelier de l’UCAO-UUBa, Abbé Edmond Dembélé, du Président de l’UCAO-UUBa, Dr Clément Lonah, du Représentant du Chef de la MISAHEL, Fulgence Zeneth et de la Communauté scientifique.

Dans son allocution, le DG de l’EMP-ABB, le Colonel Souleymane Sangaré a souligné que l’UCAO-UUBa est un excellent partenaire de son établissement, avant d’exprimer sa fierté légitime, celle de sa structure, d’accueillir ce colloque si important. Par la suite, il a fait savoir que l’EMP-ABB et l’UCAO-UUBa depuis le début de ce partenariat ont eu à organiser des cadres de réflexion sur les questions de paix, de sécurité et de développement. « Dans ces colloques, nous nous fixons toujours des objectifs qui permettent de faire un pas vers la paix. C’est ainsi que nous sommes convaincus aujourd’hui que la science est un outil efficace de résolution des différends, notamment ceux liés à l’intégration ou au développement »a-t-il détaillé. Avant de solliciter l’implication active de la Communauté Scientifique pour nourrir la réflexion sur les questions de recherche liées à la paix, à la sécurité et à l’intégration dans l’espace sahélo-saharien.

A Dr Clément Lonah, de revenir dans son intervention, sur l’historique de la création de l’Union Africaine car ce Colloque est initié à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Afrique. Selon lui, l’idée de cette rencontre est pour que la science puisse apporter ses réflexions sur les efforts d’intégration pour la paix et le développement dans le Sahel. Ce, afin que ces réflexions servent l’Afrique voire le monde. Aussi, qu’il s’agit, lors de ce séminaire, de rappeler et valoriser les objectifs de l’Union Africaine (UA) et de lutter contre le colonialisme et l’apartheid. « L’UCAO-UUBa et EMP-ABB appuyées par des experts nationaux et internationaux africains pour la plupart, veulent ouvrir à la région du sahel, quelques réflexions scientifiques pouvant l’aider à améliorer le vivre-ensemble dans la région et de lancer son développement »a-t-il précisé avant de saluer la présence des Autorités à ce Colloque, les Enseignants-chercheurs en plus des Etudiants (tes).

Représentant le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique à ce Colloque International Scientifique, Yacouba Kébé de prime abord, a souhaité la paix, la sécurité et l’unité aux pays et aux peuples africains. Avant d’affirmer que nous, l’Afrique, devons trouver la solution, que ce soit du côté culture, ethnique ou encore religieux, pour un développement de notre continent. Il n’a pas manqué de gratifier le rôle des chercheurs maliens et africains en général étant donné que leurs réflexions sont capitales pour les gouvernants africains. « Au-delà de ce Colloque, il faudra que nous puissions trouver les moyens dans notre intelligence collective pour partager ses résultats au plus grand nombre. Il ne faudrait pas que ça reste entre chercheurs… » a-t-il consigné. Tout en saluant à sa juste valeur le partenariat entre les deux structures et l’initiative de ce dynamique Colloque.

En somme, ces 3 jours de Colloque dont la cérémonie de clôture a été faite en présence des Autorités et responsables de l’UCAO-UUBa et EMP-ABB, ont permis de dégager des recommandations. A savoir, procéder à une clarification conceptuelle de la notion ‘’Sahel’’ ; prendre en compte la question des fleuves comme facteur d’intégration ; l’utilisation globale et intégrée comme la meilleure stratégie de lutte contre le terrorisme ; prendre en compte les intérêts des populations dans l’intégration, entre autres.

Enfin, la remise des certificats de participation aux participants a mis fin à cette 2ème édition du Colloque International Scientifique.

Par Mariam Sissoko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!