CAMES, Yaoundé 2014 : Le Mali compte 10 nouveaux professeurs agrégés

3

Les 10 nouveaux professeurs agrégés du Conseil malgache et africain pour l’enseignement supérieur (CAMES) sont: “deux (2) pédiatres, dont une femme, la seule du groupe”, ” un (1) neurologue, le seul agrégé dans cette spécialité au Mali”, “un (1) dermatologue vénérologue”, “un (1) spécialiste de l’anatomie pathologique”, “deux (2) chirurgiens généralistes”, “deux (2) gynécologues obstétriciens, et un (1) pneumo-phtisiologue”. Ils sont arrivés jeudi à 16h30 à l’aéroport Bamako-Sénou.

 

Ils ont été accueillis par le ministre de l’Éducation nationale, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministre de la santé, ainsi que des membres des Cabinets ministériels. Une dizaine de professeurs habillés en tauge ont accueilli les nouveaux professeurs avec des applaudissements et félicitations.

 

Parmi les 10 agrégés, deux ont été major dans leurs disciplines respectives, dont Ibrahima Téguété, gynécologue-obstétricien au CHU Gabriel Touré de Bamako. Après un accueil festif et chaleureux réservé par les étudiants en médecine à la sortie de l’aéroport, la délégation s’est rendue à la Primature pour rencontrer le Chef du gouvernement, entouré de quelques membres du gouvernement.

Le porte-parole des lauréats, Professeur agrégé, Bakarou Kamaté, de la spécialité « Anatomie pathologique », a déploré le fait que les assistants ne sont pas recrutés tous les ans au Mali, « ceci pourrait faciliter leur adhésion au CAMES plus tôt. »

 

Selon Moussa Mara, chef du gouvernement « l’école malienne, à travers ce succès, montre des signes de fierté nationale et d’excellence » malgré ses difficultés.

« Seule l’excellence paye à ce point et le mérite doit être récompensé. Nous vous disons félicitations. En ce temps où la maladie à fièvre Ebola tente de s’implanter dans notre pays, le corps médical est plus que jamais sollicité », a ajouté le Premier ministre dans son intervention.

 

Pour la ministre de l’Éducation, représentant Me Mountaga Tall, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, c’est une « mission accomplie ».

 

Les lauréats étant tous des médecins, le ministre de la santé, s’est exprimé en ces termes : « cette victoire est pour nous tous. Nous ne pouvons pas prétendre construire des Centres hospitaliers universitaires (CHU) si nous n’avons pas de professeurs ».

Le CAMES a été créée par les chefs d’État et Organisation commune africaine et malgache (OCAM) suite à la conférence de Niamey en 1968.

Depuis sa création, avec ses 19 pays membres, plusieurs missions ont été assignées au CAMES, dont :

  • Collecter et diffuser tous les documents universitaires ou de recherche,
  • Préparer les projets de conventions entre les États concernés dans les domaines de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et contribuer à l’application de ces conventions,
  • Coordonner les systèmes d’Enseignement Supérieur et de la Recherche afin d’harmoniser les programmes et les niveaux de recrutement dans les différents établissements des pays membres.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

Comments are closed.