Conférence de presse du collectif d’associations : Le ministère félicité de la bonne tenue du DEF et du BAC

0

C’est lors d’une conférence de presse à la maison de la presse, ce dimanche 26 Juin que le collectif des Associations : AMS-UNEEM, FENAPEEM et COMMISSION Pour une ECOLE APAISEE et PERFORMANTE ont fait une déclaration. Dans laquelle déclaration, le collectif martèle toute sa satisfaction du bon déroulement des examens de fin d’année.

   En effet, la déclaration a été faite par le collectif des Associations AMS-UNEEM, FENAPEEM et COMMISSION Pour une ECOLE APAISEE et PERFORMANTE, lors d’une rencontre avec les hommes de média à la maison de la presse de Bamako, ce dimanche le 26 juin.

Le collectif des associations de la société civile partenaire de l’Education Nationale a été sollicité cette année par le ministère de l’Education Nationale pour superviser les deux examens de fin d’année à savoir le Diplôme d’Etude Fondamentale (DEF) et le Baccalauréat national (BAC).

Pour rester fidèle au professionnalisme et à l’objectivité, le collectif se devait de rendre compte exactement à la population nationale des faits constatés au-cours du déroulement desdits examens. A cet effet, étaient devant les invités le Président de la Commission pour une Ecole Apaisée et Performante M. Sékou SOUMANO, le Secrétaire Général de l’AMS-UNEEM M. Oumar Alboncana MAÏGA  et le Président du FENAPEEM M. Yacouba COULIBALY.  Après les mots de bienvenue prononcés par le doyen M. Sékou SOUMANO, ce fut le moment pour le Secrétaire général de l’AMSUNEEM, M. Oumar A MAÏGA, de lire la déclaration du collectif en ces termes : “Nous, collectif des Associations AMS-UNEEM, FENAPEEM, Commission Pour une Ecole Apaisée et Performante, membre de la société civile, partenaires de l’Education Nationale avons été sollicités pour la supervision des deux examens majeurs que sont le DEF et le Baccalauréat. Nous étions présents dans certains centres identifiés comme sensibles mais aussi dans la supervision au niveau du district et de la région de Koulikoro. En tant qu’acteurs de l’école, partenaires exigeants et indépendants, nous vous donnons ce jour Dimanche 26 juin, nos observations sur les examens qui viennent de se dérouler cette année dans notre pays.

Nous pouvons affirmer que les examens du DEF et du BAC auxquels nous avons assisté, et que nous avons supervisé se sont déroulés dans de bonnes conditions. En continuant sur cette lancée, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que dans quelques années nous aurons des fruits dignes des efforts consentis. En tant que partenaires de l’école, libres d’esprit et de jugement, nous ne pouvons que féliciter le département de l’Education, les techniciens à tous les niveaux, les présidents de centres, les surveillants qui ont été impliqués dans le processus des examens de DEF et du BAC. Félicitations donc au ministre de l’Education Nationale.”.

Nonobstant le bon déroulement, dans l’ensemble, des deux examens, il ya eu quelques cas d’irrégularité dans certains centres. Comme le cas d’un candidat au BAC dans le centre du lycée Castor, l’élève a été surpris avec une montre, dans lequel contenait un sujet corrigé. Le surveillant lui retira la montre et mit fraude sur la feuille d’examen de l’élève. L’intervention du chargé de communication du ministère de l’Education Nationale fut la réponse à la question (que propose le collectif quant à la rétention des notes de classe par le Syndicat des enseignants de la collectivité ?) posée par un confrère. Pour M. DIALLO, le ministère a pris certaines dispositions pour résoudre ce problème. Il continue en disant que les notes de classes n’interviennent que dans les cas où le candidat n’a pas eu la moyenne d’admission (10/20) dans la salle d’examen.

Sory I. TRAORE, Stagiaire

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER