Conférence inaugurale à l’ITMA: l’intelligence artificielle au cœur des échanges

0

L’Institut africain de Technologie et de Management (ITMA) a organisé, sa conférence inaugurale de l’année universitaire 2019 – 2020. Des experts ont entretenu les étudiants (nouveaux et anciens) sur le thème «Intelligence artificielle». L’évènement a eu lieu, ce lundi 21 octobre, dans la bibliothèque de l’institut, sous la présidence de Mme Siby Ginette Bellegarde, Directrice de l’ITMA.

L’intelligence artificielle (IA), ont appris les étudiants, est un ensemble de techniques utilisées pour réaliser des machines capables de comprendre, d’apprendre ou de s’adapter à des situations nouvelles.La notion de l’IA a été développée par Michael Leventhal, Directeur du Centre de robotique de Kabala, Robtos Mali. Aux dires de l’expert, il existe aujourd’hui sur le continent africain, 09 entreprises spécialisées dans le domaine de l’intelligence artificielle. Malheureusement, déplore Michael Leventhal, aucune de ses entreprises n’est francophone.

L’intelligence est l’ensemble des processus retrouvés dans des systèmes, plus ou moins complexes, vivants ou non, qui permettent de comprendre, d’apprendre ou de s’adapter à des situations nouvelles

L’intelligence est l’ensemble des processus retrouvés dans des systèmes, plus ou moins complexes, vivants ou non, qui permettent de comprendre, d’apprendre ou de s’adapter à des situations nouvelles

Le second conférencier, Youssouf Sall, expert à Donilab, un incubateur d’entreprises, a mis l’accent sur la nécessité d’encadrer le secteur de l’intelligence artificielle. Grâce à cette technologie, affirme-t-il, ce ne sont plus seulement les métiers physiques qui sont menacés, les métiers d’intelligence sont aussi menacés, comme le métier d’avocat. «Face à de telle révolution, les pouvoirs publics doivent mener la réflexion pour comprendre les risques et d’en saisir les opportunités», indique Youssouf Sall, qui proposent une mise à niveau des autorités notamment des législateurs.

Jean Bosco Dembélé est directeur de l’hôtel Onomo. En sa qualité d’utilisateur des nouvelles technologies, il a partagé son expérience avec les étudiants en les filant des tuyaux sur les créneaux porteurs. L’entrepreneure assure que les domaines comme l’éducation, le transport, la santé, la télécommunication, la sécurité sont déjà impactés par l’intelligence artificielle. Pour le domaine de la sécurité, Jean Bosco Dembélé donne l’exemple de la maison connectée ou de l’intelligence artificielle en entreprise. Aussi, l’exemple de cœur artificiel en médecine a été largement expliqué par le directeur de l’hôtel Onomo.

Deux nouveaux masters seront lancés à l’ITMA, cette année. Et ce n’est pas la seule bonne nouvelle que la directrice a annoncé aux nouveaux étudiants: une bibliothèque, un accès wifi, des clubs de toastmasters, d’anglais ou encore d’entrepreneurs existent pour aider les nouveaux étudiants.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here