Cours en ligne : Les objections des syndicats

7

A travers une lettre circulaire le 11 avril 2020, les syndicats des enseignants grévistes repoussent l’initiative des cours à distance.

 

L’école malienne a été frappée par deux grand maux cette année. Le gouvernement et les syndicats n’ont pas pu avoir un terrain d’entente avant l’apparition du Covid-19. Depuis la fermeture des écoles, le département de l’éducation, songe à organiser des cours à distance pour les élèves.

Les syndicats de l’éducation signataires du 16 octobre 2016 s’opposent à cette initiative tout en remettant en question son efficacité à l’heure présente. Mais ils précisent qu’ils ne sont pas contre la méthode. Plusieurs facteurs, selon eux, font obstacles à l’application de cette nouvelle stratégie.

Les syndicalistes informent qu’ils n’ont pas été associés à ce projet et rappellent surtout l’absence des conditions nécessaires permettant l’exécution de ces cours à distance. Selon eux, ce projet en cours n’est destiné qu’aux enfants de quelques privilégiés. C’est-à-dire que tous les enfants du pays n’ont pas les moyens de s’offrir une connexion internet ni des appareils appropriés.

Ils précisent encore que l’école ne saurait être discriminatoire et que l’égalité des chances de tous les enfants du pays à l’éducation est un droit.

Nous, syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016, conscients du rôle des enseignants en tant qu’acteurs majeurs du système éducatif et de la communauté éducative ne saurons nous mêler d’un projet mort-né, d’une aventure sans issue, d’une supercherie visant à tromper l’opinion publique nationale et internationale”, ont déclaré les syndicats.

 

Fatoumata Kané

 

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. C’est nos responsables de vaut rien qui doivent prendre des cours , on dirait qu’ils ont des crottes d’ânes en lieu et place de cervelle !

  2. Au mali la dignité ne veut plus rien dire comment des gens qui refusent d’aller enseigner les enfants des pauvres , aujourd’hui on a trouvé une alternative sont en train de crier , c’est dommage messieurs les syndicalistes ayez un peu de dignité , la malhonnêteté ne peut pas continuer ,attendez l’article 39 , vous n’avez rien compris encore , la technologie est en marche , bientôt on va se passer de ces vauriens , gueulards .

  3. C’est aujourd’hui que les grévistes voient la discrimination. Lors-qu’eux refusaient de dispenser les cours dans les établissements publics les écoles privées fonctionnaient parce que parallèlement bon nombre d’entre eux donnent les cours dans le privé.
    Sevrés de cette pratique ils voient la discrimination.
    De toute façon tentons les cours par media et si cela marche nos enfants ne vont plus souffrir des grèves. Dans le temps ils y avaient les cours par correspondance et beaucoup de cadres valeureux ont obtenus des diplômes à travers ces cours.

  4. I agree!!!!!! EQUITY WILL BE AN ISSUE! Online learning is acceptable only if the Malian government can provide each child in Mali with a computer!!!!
    Je suis d’accord avec le syndicat! Le meme probleme s’est pose’ dans la ville americaine ou’ je vis. Les autorite’s charge’es de l’education des enfants, etaient oblige’es d’acheter 50 mille ordinateurs pour les donner aux enfants qui n’avaient pas d’ordinateurs!
    Il faut egalement former les enseignants pour qu’ils soient capables d’enseigner a’ partir de leurs ordinateurs! It can be done but you need time and resources!!!!
    la solution serait de donner les manuels scolaires aux enfants tout en esperant qu’il y a quelqu’un a’ la maison pour leur expliquer certaines lecons!
    LES ENFANTS SONT LES VICTIMES DE CETTE CRISE SCOLAIRE AU MALI!!!!

    • We should choose the lesser of two evils…………… Il vaut mieux avoir des inégalités que d’avoir aucun enfant qui reçoit des cours…………………….. Et puis de toute façon les inégalités scolaires sont entertenues par les enseignants. En refusant d’aller à l’école, ils privent les élèves des écoles publiques d’enseignement pendant de longs mois, tandis que ceux des écoles privées, issus des classes moyennes et riches suivent les cous normalement!!!!!!!!!!!!!!

      • You need the resources. You also must train the teaching staff for the delivery of the lessons and the monitoring of the progress of each student!
        Again for equity concerns, if Mali would like to have online learning, it must make it available for all Malian kids who attend school!!!!!!!!!!!!!!
        IL FAUR CREER L’INFRASTURE PARTOUT AU MALI ET FORMER LES ENSEIGNANTS DANS LE DOMAINES DES NOUVELLES TECHNOLOGIES!
        Au lieu d’investir dans le futur de nos enfants, les ressources financieres de nos pauvres pays sont detourne’es et/ou utilise’es pour acheter des armes afin de mener des guerres qui ne nous meneront nulle part!
        ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here