Education : L’Etat injecte plus de 2 milliards de F CFA dans la cantine scolaire

0

Plus de 2236 cantines scolaires au Mali en 2019 pour 559 079 bénéficiaires réparties dans toutes les régions du pays.

Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Kinane Ag Gadéda, a présidé le 1er mars 2019 à Ouarala dans la Commune rurale de Nossombougou, la 4e édition de la Journée africaine de l’alimentation scolaire. Le thème national de cette année est : “Implanter des cantines scolaires endogènes, une alternative sûre pour la pérennisation des programmes d’alimentation scolaire au Mali”. Cette journée est une occasion de célébrer l’engagement des autorités sur la généralisation et la pérennisation des cantines scolaires au Mali.

La cérémonie a enregistré la présence du directeur du Centre national des cantines scolaires, Sarmoye Boussanga, du directeur de Catholic Relief Service, Bangré Moussa Dominique, du directeur adjoint du Pam au Mali, Ibrahima Diop, et des autorités administratives, locales et coutumières du cercle de Kolokani.

Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale dira que la célébration de cette journée marque la volonté du président IBK et son gouvernement de réunir les conditions nécessaires de l’égal accès de tous les enfants à l’école à travers la généralisation progressive des cantines scolaires à toutes les écoles tout en accordant une attention particulière aux écoles situées dans les zones à insécurité alimentaire chronique par un meilleur ciblage.

M. Ag Gadéda a rappelé qu’en 2018-2019, la situation de l’alimentation scolaire est de 2236 cantines scolaires pour 559 079 bénéficiaires réparties entre toutes les régions du Mali. “La répartition entre les différents intervenants. Il s’agit du budget de l’Etat 1301 cantines scolaires avec 331 685 bénéficiaires avec un investissement de plus de 2 milliards de F CFA, le Programme alimentaire mondial pour 629 cantines scolaires avec 131 811 bénéficiaires, CRS pour 291 cantines scolaires avec 92 336 bénéficiaires, Educo, 9 cantines scolaires avec 2068 bénéficiaires et 6 cantines scolaires avec 1179 bénéficiaires pour la Fondation Paul Gerin Lajoie”, a-t-il expliqué. Et de réaffirmer l’engagement des plus hautes autorités maliennes de ne ménager aucun effort pour poursuivre la mise en oeuvre efficace de la stratégie d’implantation de cantines endogènes et de leur pérennisation afin que le Mali puisse disposer dans un proche avenir, d’un capital humain contribuant de façon satisfaisante au développement de notre pays.
Le directeur de Catholic Relief Service dira que l’école de Ouarala avec 564 élèves fait partie des 291 écoles et des 65 000 élèves qui bénéficient chaque jour de la part de CRS d’un paquet d’intervention devant contribuer à l’alimentation de l’accès et de la qualité de l’éducation au Mali. “Le CRS considère cette activité comme un ‘droit’ de l’enfant mais aussi comme un outil important de développement de l’enfant et du pays”, a-t-il dit.

Pour le directeur de l’Académie d’enseignement de Koulikoro, Itous Iknan, la 2e région compte 207 écoles à cantines sur 584 écoles publiques. Pour lui, l’alimentation scolaire favorise l’accès à l’école au maximum d’enfants et permet de les y maintenir, surtout dans les zones rurales défavorisées et parfois réfractaires. Et d’ajouter que 50 085 élèves dont 27 167 garçons et 22 918 filles bénéficient d’un repas chaud par jour ouvrable.

Sur les difficultés, il a dit regretter la gestion peu orthodoxe des ressources financières allouées par l’Etat aux cantines scolaires, la faible participation des communautés à la prise en charge des cantines scolaires, la non-fonctionnalité des comités de gestion scolaire et la faible implication des élus locaux dans la gestion des cantines scolaires.
Les responsables du CGS de Ouarala regrettent les effectifs pléthoriques plus de 180 élèves par classe.

Cheick Hassane

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here