Face à l’incapacité du gouvernement à trouver une solution a la crise scolaire : IBK gardera-t-il le silence ?

9

La Synergie ou syndicats signataires du 15 octobre 2016, a entamé une grève de 20 jours à compter du lundi 17 février 2020, et cela après l’échec des négociations avec le Gouvernement qui n’a pas bougé d’un iota de sa position initiale, celle d’accorder seulement 3, 77% en lieu et place de 20% auxquels les enseignants ont droit. Malgré le plaidoyer fait par la commission de médiation auprès du gouvernement, sa position n’a guère changé. C’est face à cette intransigeance de Boubou à ne rien céder que les enseignants ont décidé d’appliquer leur mot d’ordre de grève. Le Mali s’achemine vers une année blanche dans une indifférence totale des parents d’élèves, des élèves et de tout le peuple malien. IBK va-t-il accepter d’assumer cette lourde responsabilité, celle de voir s’effondrer l’école et cela  face à l’histoire et à son peuple ? Où est l’opposition, dont le rôle est non seulement de mener pression sur le gouvernement et de veiller aux intérêts du pays à chaque fois que ceux-ci sont menacés ?

Si le bilan du mouvement démocratique, sur le plan scolaire et universitaire, est globalement mauvais, celui du régime IBK est totalement catastrophique. Le Mali, en six ans de gouvernance sous IBK n’a pas connu une année scolaire et universitaire normale. Alors qu’on croyait trouver les voies et moyens pour sortir du cycle infernal d’années blanches ou tronquées, quand Boubou Cissé a obtenu à l’arraché un accord avec les syndicats des enseignants  en 2019, sauvant du coup l’année scolaire et permettant aux syndicats de lever leur mot d’ordre de grève, c’était mal connaitre le régime qui a  jusque-là excellé dans le saupoudrage, le pilotage à vue et la non-tenue de ses engagements.

La preuve de cette allégation a été donnée quelques trois mois seulement, quand le gouvernement est revenu sur son engagement en évoquant une crise de trésorerie. Gouverner étant prévoir, pourquoi Boubou Cissé n’a-t-il pas pris toutes les précautions avant d’apposer sa signature,qui a valeur de loi pour les enseignants. Le Gouvernement ayant montré toutes ses limites, les regards sont tournés vers le Président de la République, lui qui jouit de la légitimité du peuple, pour qu’il trouve la solution à cette crise scolaire qui n’a que trop duré.  Si cela devrait passer par la dissolution du gouvernement qu’il ne s’en prive pas surtout qu’il est à son dernier mandat. Il a de bonnes raisons  de se débarrasser de ce gouvernement qui n’a pas été  à la hauteur de la mission. Si IBK veut finir en beauté son mandat, il doit s’atteler à la crise sociale. A-t-on besoin de rappeler que plus le temps passe, moins il aura  de chances de trouver des solutions  et son image en prend un coup.   Donc,  tout ce qui pourrait lui permettre de redorer son blason,il ne doit pas hésiter à aller vers cela. Pour les trois ans qui lui restent,  IBK doit désormais inscrire ses actions dans le cadre de l’amélioration de son image et surtout de son bilan qui sont en deçà de ce qu’avaient espéré des milliers de maliens qui ont voté pour lui en 2013.

En ne résolvant pas la crise scolaire, IBK donnerait raison à ses détracteurs qui lui jettent à la figure son célèbre dicton selon lequel si les enfants de pauvres ne vont pas à l’école, ils seront gouvernés par les enfants des riches, comme leurs pères en ont été par ceux des enfants riches.

En définitive, IBK doit parer au plus pressé car le temps est loin d’être son meilleur allié.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. transparency is issue in this condition. We desperately need to know where that 20% money for teachers may be found. In short corrupt parties need forego their thefts for this year so that teachers may be duly paid. With transparency plus accountability we would find where that money is being hid plus undue expenditures are being made plus may be eliminated. It is most likely if we have accountability plus transparency we will not only find money for teachers we will also find surplus of funds.
    We desperately need mass modern day education plus Mali will not long survive without it. IBK need let go his outdated way of thinking that lead him as our leader to cover for corruption of government officials as if being government officials give them right to be corrupt. There was a time when we were this world greatest nation. We would execute guilty government officials for mass corruption like we have in this instant. More to point a competent leader would not rest unto to this “mess” is cleaned to comply with law. That would result to paying our teachers their 20%. Far to long corruption have been satisfied with teachers paying bill. Please no more? It is ungodly to do so!
    Henry Author Price Jr aka Kankan
    translationbuddy.com

  2. “Face à l’incapacité du gouvernement à trouver une solution a la crise scolaire…”
    LE GOUVERNEMENT C’EST QUI AU MALI… ? FAUT SIMPLEMENT RECONNAITRE QU’IBK A ECHOUE.

  3. Les enfants ont pris tellement goût à la grève, qu’en réveillant ma fille ce matin pour ses toilettes, elle a demandé de l’enlever de l’école. Avec cette génération d’enseignements, c’est la ruralisation de l’enseignement en pleine capitale, avec cette vadrouille voulue, imposée et dépourvue de toute sanction. C’est vraiment triste. Et quand l’ancien Président GMT em son temps disait devant le comble de la mauvaise fois et la méchanceté des enseignants, que si les enseignants sont réellement des Maliens pour haïr leur pays….

    • Et que dis tu des ignares généraux de notre armée refusant d’aller affronter l’ennemi?
      Des enseignants ont été tué, pris en otage, ménacé , expulsé ici dans certaines contre combien d’officiers?
      Ils aiment bien ce pays, seulement, ils réclament juste le minimum vital, pas comme tes généraux

  4. Je me demande pourquoi le journaliste fait une separation de pouvoir entre le gouvernement et IBK . Les difficultés de tresorerie sont imputables à IBK , qui est un champion de la mauvaise gestion. Aussi les decisions sans exception émanent de lui et non du Premier Ministre. Quotidiennement le compte rendu lui est fait par differents canaux sur tous les plans. Au lieu d’accuser les pauvres PM et Ministres, qui sont sous les ordres d’IBK pourquoi ne vous attaquez pas a ce specialists de la mal governance? Les hommes et les femmes choisis pour etre membres du gouvernement sont bons et non parfaits puisqu’il s’agit d’etre humain, mais le mal du pays n’est personne d’autre qu’IBK. Il ne fait aucune difference entre l’argent se trouvant sa poche et celui du tresor public.

  5. Pendant ce temps, un simulacre d’élection législative pour nommer le têtard fiston au perchoir de l’hémicycle en lieu et place du beau père, par la suite l’incapable grabataire de père démissionnera et se fera succéder constitutionnellement par ce dernier.

    Le Mali est entrain d’exister par le népotisme doublé de l’incapacité!
    Ce régime est disqualifié de tout classement!

  6. Quelle est la dure’e du contrat?
    Est-ce que les lois maliennes permettent de renegocier un contrat deja signe’????
    Si l’argent n’existe pas, le gouvernement doit trouver d’autres moyens comme la distribution des terrains et des logements sociaux aux enseignants pour payer les 20%. Il peut aussi faciliter des credits avec un taux d’interet, AVOIR D’AUTRES SOURCES DE REVENUS EN FAISANT DE COUPURES BUDGETAIRES ICI ET LA’, EN AUGMENTANT LES IMPOTS SUR LE TABAC ET EN OUVRANT UN CASINO DANS CHAQUE GRANDE VILLE MALIENNE… ETC!
    Just think out of the box!!!!!!!!!!!!!!!

    • Roi Biton de Segou
      “Si l’argent n’existe pas, le gouvernement doit trouver d’autres moyens comme la distribution des terrains et des logements sociaux aux enseignants pour payer les 20%”

      Le problème d’Ibk, c’est qu’il est très difficile de faire admettre à qui que ce soit que “l’argent n’existe pas”, quand on a soi-même englouti 21 MILLIARDS dans un Boeing, 38 MILLIARDS dans un faux-marché de défense avec chaussettes supersoniques, qu’on a soi-même “evaporé” la bagatelle de 740 MILLIARDS sur les fonds destinés aux armées, et qu’on dépense des fortunes colossales en voyages inutiles en Boeing…😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      Pour un président, ça rend les choses……..DELICATES! 😎😎

      • Entièrement d accord avec vous. Il n est pas donné à tout le monde de bien gouverner. Le pilotage à vue,la non exemplarité ds son comportement, le manque de résultats sont aux antipodes d une bonne et saine gouvernance. Malheureusement le pouvoir ibk a tous ces défauts en plus dune paresse sans limite, et une goût insatiable de la vie .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here